Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3091
Classement Fevad
L’omnicanal se défend face aux « pure players » e-commerce

La Fevad vient de publier les résultats marquants de la deuxième édition de son étude annuelle sur les poids respectifs des principaux sites d’achat e-commerce en France, par secteur et en nombre de clients ayant réellement effectué une commande lors des 12 derniers mois, à partir d’une enquête déclarative réalisée avec Médiamétrie auprès de 4000 internautes en septembre 2019. Le Top 10 tous secteurs confondus (hors voyages), la nouveauté de cette année, nous livre un podium sans surprise : Amazon en tête (comme quasiment dans tous les secteurs) avec 53,7%, suivi par Fnac (27,0%) et Cdiscount (18,2%). En revanche, il est intéressant de remarquer la parité dans ce classement entre les sites 100% pure-players et ceux opérés ou détenus par des enseignes de magasins physiques ayant déployé des stratégies omnicanales. Leurs efforts commencent à payer, on l’observe dans les classements par secteur. Pas forcément dans le podium du Top 10 des sites dans la mode, où Amazon fait largement la course en tête (37,2%), devant Veepee (18,8%) et un nouveau venu, le site de vente et d’échange Vinted (15,5%). Mais dans les produits culturels, Amazon n’est pas si loin devant la Fnac (avec respectivement 59,8% et 43,9% des réponses), et c’est l’omnicanal Cultura qui se hisse cette année à la troisième place avec 12,3%. A noter aussi l’entrée dans ce Top 10 du site Espace Culturel E.Leclerc, directement à la 7ème place. Dans les produits électroniques et électroménager, la Fevad note que Boulanger enregistre la plus forte progression de ce Top 10, à la 5ème place derrière Amazon (66,5%), Cdiscount (33%), et les deux sites du groupe Fnac Darty (Fnac à 29,2% et Darty à 20,8%). Dans la Beauté/Santé, où Amazon et Yves Rocher restent au coude-à-coude (respectivement 25,1% et 24,4%), la 3ème et la 4ème place sont occupées par les enseignes Sephora et Nocibé (devant Veepee). Dans le secteur Meuble & décoration, Amazon progresse de plus de 8 points et fait la course en tête (36,1%) devant un tandem composé de l’ «omnicanal» Ikea (19,6%) et du pure player Cdiscount (18,8%). A noter aussi l’entrée au 10ème rang de Gifi, qui gagne 6 places en un an. Côté Jeux et Jouets, c’est un cavalier seul d’Amazon avec un écrasant 51,9%, loin devant Cdiscount (15,3%) et les sites des enseignes Oxybul, JouéClub et KingJouet. Même archi-domination du géant américain dans le Top 10 des places de marché : 63,5% pour Amazon face à ses challengers Cdiscount.com (19,9%) et Fnac (17,3%), et une entrée remarquée, celle de ManoMano, en 9ème position. N’oublions pas qu’il existe au moins un segment de produits vendus en e-commerce dans lequel Amazon n’a pas la suprématie, c’est celui de l’alimentation & PGC. Comme l’année dernière, c’est le site E.Leclerc.drive qui arrive en tête de ce classement (25,8%) et avec 15% des répondants, Carrefour Drive ravit la deuxième place à Amazon (14,3%). La Fevad remarque en outre que cette catégorie reste très largement dominée par les enseignes de la grande distribution, qui occupent 9 places dans ce Top 10 (en comptant l’entrée de Lidl). La preuve que l’omnicanal peut faire mieux que se défendre face aux pure players ! JLR

 
   
 

Comme l’an dernier, c’est le site E.Leclerc.drive qui arrive en tête du classement Fevad des sites e-commerce de l’alimentation & PGC (en nombre de clients ayant réellement effectué une commande lors des 12 derniers mois), devant Carrefour Drive, passé devant Amazon. Les enseignes de la grande distribution occupent 9 places dans ce Top 10 sectoriel.

Crédit photo E.Leclerc.drive Gap
 
 
 

Dernière minute Covid-19

Logimat 2020, qui devait se dérouler du 10 au 12 mars à Stuttgart, est purement et simplement annulé. La nouvelle officielle a été annoncée hier dans l’après-midi, sur injonction de l’office régional de Santé Publique, considérant le risque accru de contagion du Covid-19, la zone de Stuttgart figurant parmi les régions allemandes les plus concernées actuellement. La 18ème édition de ce salon d’envergure internationale n’aura donc pas lieu car l’organisateur Euroexpo Messe- und Kongress-GmbH, malgré tous ses efforts avec le centre Messe Sttutgart, n’a pas été en mesure de trouver une nouvelle date sur 2020. Le prochain Logimat est programmé à Stuttgart du 9 au 11 mars 2021. JLR

 
 
 
Prestataire logistique
Gefco facilite la gestion et le suivi du fret avec Gefco Visibility

Afin de faciliter les opérations de fret de ses clients, le logisticien Gefco met à leur disposition le portail web Gefco Visibility. Permettant à ses utilisateurs de gérer leurs expéditions de fret par voie aérienne, maritime, routière et ferroviaire depuis la réservation jusqu’à la facturation, cet outil a été développé par WiseTech Global, l’éditeur américain de la plateforme d’exécution logistique end-to-end CargoWise qui repose sur le logiciel TMS CargoWise One. La solution accessible aux clients de Gefco dispose de nombreux modules, notamment d’extraction de rapports détaillés ainsi que de pré-programmation d’alertes. Elle est disponible dans 78 langues et dans 47 pays, et peut être connectée à la solution de suivi des expéditions par commande vocale Tracy (voir NL 2751). Le portail est déjà utilisé par de nombreux clients du logisticien dont le fabricant néerlandais de carton Eksa. « En tant que fabricant à l’échelle mondiale, il est important que la gestion et le suivi des expéditions de produits soient aussi rationalisés et aussi efficaces que possible, témoigne Roelof Cuperi, responsable transport chez Eska. Le portail est devenu un élément essentiel de notre processus de gestion des transports et favorise l'efficacité et la transparence dans toute l'entreprise. » AD

 
 
 
Solidarité
Le chaînon manquant pour transformer en don ses stocks obsolètes

Que faire de ses stocks obsolètes ou de ses invendus, en particulier à l’heure de la loi sur l’économie circulaire qui interdit la destruction des produits non alimentaires ? Plutôt que de les écouler sur des circuits secondaires, au risque de fragiliser son propre marché, la réponse pourrait être de les donner à des fondations d’utilité publique, en bénéficiant au passage de la défiscalisation pour le donateur d’un pourcentage non négligeable du prix d’acquisition, augmenté des frais de stockage. C’est l’idée défendue par le cabinet de courtiers assermentés CJAParis. Mais si les Restos du Cœur recevront avec plaisir des palettes de produits alimentaires en provenance de la grande distribution, il est peu probable que la Fondation pour la Recherche sur le Cancer soit emballée par l’idée d’être destinataire d’un stock d’équipements de téléphonie, ou de roulements à billes… En fait, il existe une solution pour y remédier : le recours à la vente aux enchères publiques, l’un des spécialités de CJAParis. L’industriel ou le distributeur donateur n’a qu’à déterminer la valeur de son don (qui servira à sa déduction fiscale) et faire établir un reçu de marchandises par l’association donataire. Cette dernière confie alors les lots objets du don à la société de vente aux enchères, qui va procéder au « récolement » (opération qui consiste à vérifier que les bien n'ont pas été déplacés ou détournés) et transformer en espèces sonnantes et trébuchantes les marchandises qui lui auront été confiées. « Notre intervention en tant que société de vente aux enchères constitue ainsi le maillon manquant, cela permet de donner beaucoup de souplesse à ce dispositif vertueux du don» explique Eric Ayaidia, fondateur de CJAParis et courtier de marchandises assermenté près la Cour d’Appel de Paris. JLR

 
   
 

Eric Ayaidia, lors d’une vente aux enchères publiques de palettes de jus de fruits organisée en début d’année au bénéfice de l’association Sida Info Service.

Crédit photo DR
 
 
 
Décoration
Le WMS au cœur de la transformation de Saint-Maclou

Depuis quelques années, Sant-Maclou a considérablement enrichi son catalogue produits, au-delà des moquettes (son cœur de métier historique), avec des parquets, des carrelages, des papiers-peints, des peintures, des stores, etc (26 000 références au total). Ce nouveau positionnement comme un acteur global de la décoration (y compris pour les services de pose), spécialiste de la décoration des sols, des murs et des fenêtres (145 magasins), a entrainé une remise à plat de tous les processus de l’entreprise, y compris en matière de gestion de son entrepôt, qui centralise de plus en plus de flux, dans une logique de plate-formisation. « Pour conforter à notre niveau le positionnement de l’enseigne, nous avons rapidement constaté que les fonctionnalités spécifiques d’un ERP traditionnel ne pourraient pas suffire. Nous avons porté notre choix sur un logiciel dédié à la gestion d’entrepôt. Parmi les possibles, Sage X3 Geode s’est imposé, pour ses nombreuses références en France et à l’international et bien sûr grâce au fait que la solution Sage répondait à 100 % à nos besoins en termes de fonctionnalités» déclare Timothée Mallard, le responsable logistique de Saint-Maclou. Mis en place par son partenaire intégrateur Silverprod, Sage X3 Geode permet notamment de prendre en compte toutes les typologies de produits, avec leurs contraintes particulières (produits longs, pondéreux, volumineux, en vrac), ainsi que la gestion de la découpe sur-mesure des rouleaux, en communiquant avec la machine à découper automatisée. Par ailleurs, le WMS sait travailler en mode multi-sites, en présentant un stock unifié entre son entrepôt central et celui d’un 3PL, utilisé en débord. « Entre 2012 et 2019, nous avons eu une croissance des volumes expédiés depuis notre entrepôt vers le réseau de magasins de 30 %. Sans avoir mis en place Sage X3 Geode, nous n’aurions pas été en mesure de traiter cet accroissement » reconnaît Timothée Mallard. Le dernier chantier en date est celui de l’omnicanalité, avec la livraison à domicile. Là encore, l’apport du WMS devrait être déterminant. JLR

 
   
 

Mis en place dans le cadre d’une stratégie de plate-formisation de l’entrepôt central de Saint-Maclou, le WMS Sage X3 Geode a accompagné l’enseigne dans ses projets de transformation et d’omnicanalité.

Crédit photo DR
 
 
Auto ID
Un lecteur code-barres pour le tri à grande vitesse signé Datalogic

AV500. C’est le nom du nouvel imageur proposé par le spécialiste italien de l’acquisition automatique de données Datalogic. Ciblant les applications de tri à grande vitesse notamment dans les secteurs de la messagerie express et du e-commerce, cet appareil est conçu pour lire à la volée des code-barres, y compris endommagés ou recouverts de film plastique, grâce à son capteur CMOS d’une résolution de 5 mégapixels permettant de capturer jusqu’à 32 images par seconde. Afin de faciliter et accélérer les processus de lecture manuelle comme dans le cadre d’un chargement manuel sur convoyeur, l’imageur peut en outre fonctionner via une acquisition continue des images, évitant toute perturbation de l’utilisateur due à un éclairage intégré blanc ou rouge clignotant. Associé au logiciel Pactrack de Datalogic, le lecteur peut lire plusieurs emballages et codes-barres en une seule image et attribuer ensuite le bon code- barres au bon emballage. L’installation et la configuration sont facilitées par une interface serveur HTML embarquée ainsi que par des systèmes de visée laser intégrés. Les confirmations de lecture sont indiquées visuellement aux utilisateurs avec un spot vert. AD

 
   
 

L’AV500 de Datalogic permet de capturer jusqu’à 32 images par seconde.

Crédit photo Datalogic
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Belgique
En recrutant Peter de Henau, Savoye veut intensifier son activité au Benelux

Le renforcement de son activité en Belgique et aux Pays-Bas figure au rang des priorités commerciales en Europe annoncées en début d’année par Savoye, l'intégrateur de solutions d’automatisation d’entrepôts et éditeur de logiciels pour la supply chain. Depuis le 1er février, un nouveau DG Benelux a été nommé, en la personne de Peter de Henau, qui était jusqu’en novembre 2019 directeur général Benelux de Swisslog Logistics Automation. « Savoye avait déjà établi une présence au Benelux, mais il est temps de l'étendre considérablement. Fort de mes connaissances et de mon expérience, je souhaite mettre en place une organisation solide au Benelux, qui gère non seulement les ventes, mais également les activités d'ingénierie, de gestion de projet et de service » a-t-il déclaré à l’occasion de sa nomination. JLR

 
   
  Copyright Savoye  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
5 mars 2020


Découvrez le dernier numéro et abonnez-vous !



Revivez la céremonie des rois 2020 ! Cliquez sur l’image ci-dessous et installer le lien de la vidéo.


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien