Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3129
Logistique santé
Alloga, CSP et Movianto distribuent les produits de réanimation réquisitionnés par l’Etat

Mandatés par Santé Publique France, trois dépositaires pharmaceutiques, Alloga, CSP et Movianto, effectuent aujourd’hui et demain les premières livraisons aux hôpitaux de cinq produits de réanimation : trois curares (l’Atracurium, le Cisatracurium, et le Rocuronium), ainsi que le Midazolam et le Propofol. Depuis lundi, les pharmacies d’hôpitaux (publics comme privés) ne peuvent plus s’approvisionner directement auprès de la vingtaine de laboratoires fabricant ces cinq produits d’anesthésie. Ces derniers ont été réquisitionnés (achetés) par l’Etat pour être ensuite distribués en flux poussés aux quelque 2500 Pharmacies à Usage Intérieur (PUI) des établissements de santé, selon des allocations définies par la Direction Générale de la Santé et l’ANSM sur des critères très précis (nombre de lits de réanimation, nombre de patients atteints du Covid, etc.). Avec l’épidémie et l’augmentation constatée de +2000 % sur la consommation de certains produits de sédation utilisés en réanimation et en soins intensifs (pas seulement pour les patients atteints du Covid-19), les risques de rupture de stocks sont en effet très préoccupants, et ce depuis plusieurs semaines. La production est en flux tendus, et même si certains laboratoires ont boosté leur capacité de production, les délais de fabrication sont longs. Le 2 avril, un décret a autorisé, en cas d'impossibilité d'approvisionnement en spécialités pharmaceutiques à usage humain, l’utilisation de médicaments à usage vétérinaire de même substance active, de même dosage et de même voie d'administration. La situation est désormais assez préoccupante pour que l’Etat ait finalement décidé de prendre les choses en main. Ces livraisons en flux poussés sont destinées à éviter les effets « écureuil » de certaines PUI, tentées de constituer un stock. Les premières livraisons aujourd’hui et demain sont destinées à couvrir 5 jours minimum de consommation pour les établissements en métropole, et trois semaines minimum en outre-mer (compte tenu des difficultés du fret aérien). Dans une note destinée aux PUI, la Direction Générale de la Santé précise que « les entrées en stocks de ses produits (à prix nul) sont assimilables à des dons », et leur recommande de créer dans leur SI un fournisseur virtuel sous le nom de SPF (Santé Publique France). JLR

 
   
 

Trois curares, l’Atracurium, le Cisatracurium, et le Rocuronium (ceux de la photo sont produits par la société Medipha), ainsi que le Midazolam et le Propofol sont désormais réquisitionnés par l’Etat et distribués par allocation et en flux poussés vers les pharmacies d’hôpitaux par trois dépositaires pharmaceutiques, Alloga, CSP et Movianto.

Crédit photo Medipha
 
 
 
Automatisation
AutoStore s’associe à Adameo sur le versant conseil

Le spécialiste du « stockage cubique » AutoStore vient de signer un partenariat qualifié de stratégique avec le cabinet de conseil supply chain Adameo afin d’étayer la percée de sa solution éponyme sur le marché français. Jusque-là, une bonne quinzaine d’installations ont déjà été réalisées ou programmées dans l’Hexagone (voir NL 3071), et l’enjeu pour AutoStore est d’amplifier la dynamique en ne misant plus seulement sur ses quatre intégrateurs partenaires (Alstef, Dematic, Swisslog, et le dernier en date, le norvégien Element Logic). En mettant dans la boucle un cabinet tel qu’Adameo, l’objectif est de détecter plus en amont les besoins d’automatisation à venir. Mais les nouveaux projets que ce canal conseil est susceptible de faire émerger resteront en pratique concrétisés en étroite collaboration avec les intégrateurs en place, qui en assureront la mise en œuvre et la mise en route. « Ce partenariat inédit a notamment pour ambition de trouver des réponses différentes à des problèmes de toujours, tout en anticipant les problématiques de demain. Adameo accompagnera les clients à la recherche d’une solution de stockage ultra dense et d’un outil de préparation des commandes très performant. L’enjeu est de faire connaitre aux acteurs de la logistique les avantages de notre système, et cela dès les premières heures d’une réflexion globale », commente Isabel Rocher, la dirigeante d’AutoStore France. De son côté Adameo rappelle « l’impartialité indispensable » à son métier de conseil, en précisant que son rôle consistera à définir dans quels contextes le choix de la solution AutoStore peut s’avérer le plus rentable pour optimiser la gestion des flux de ses clients. Un autre enjeu est d’explorer avec AutoStore de nouveaux marchés susceptibles d’émerger, comme celui du « micro-fulfillment » pour les drive et la logistique en centre urbain, ou la gestion de certains stocks en milieux industriels. « Ce partenariat nous permet de devenir des experts d’une solution qui répond de manière innovante à des questions clés que se posent nos clients : comment maîtriser la disponibilité de mes stocks ? Comment être plus flexible dans le traitement de mes commandes ? Comment améliorer le parcours client dans mes points de vente ? etc. Une optimisation du stockage peut parfois être la réponse opérationnelle à une problématique business majeure », note Bruno Coste, le fondateur et président d’Adameo. Sans endosser le rôle d’intégrateur ou de revendeur, la mission du cabinet portera sur la définition du projet d’investissement et le design de l’architecture d’automatisation et de mécanisation de l’entrepôt. MR

 
   
 

L'un des enjeux du partenariat signé entre AutoStore et Adameo sera de creuser le potentiel du segment "micro-fulfillment", par exemple pour équiper des drives.

Crédit photo AutoStore
 
 
 
Prévision / planification
Blue Yonder intègre des données Covid-19 dans ses outils

Pics ou chutes de la demande, perturbations dans les transports, fournisseurs à l’arrêt, pénuries de stocks et de main d’œuvre… Ce sont aujourd’hui les situations auxquelles doivent faire face nombre d’entreprises. Afin d’aider ses clients à en minimiser les effets sur leurs chaînes d’approvisionnement, l’éditeur américain Blue Yonder (ex-JDA Software) a décidé d’intégrer de nouvelles données exogènes à ses solutions de prévision / planification, exploitées avec les capacités d’intelligence artificielle et de machine learning de sa plateforme Luminate. En plus des données clients, sont notamment prises en compte des informations sur la propagation du virus issues des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies aux Etats-Unis. Couvrant l’ensemble de la supply chain, de l’optimisation des activités en entrepôts à la mise à jour temps réel de l’offre et de la demande, en passant par la planification de scénarios de réponse, les offres « boostées » de l’éditeur comprennent notamment les solutions Covid-19 Supply Chain Risk Response, Covid-19 Scenario Planning, et Warehouse Task Orchestration. En combinant les données des centres américains déjà cités avec la demande des clients, l’offre et les stocks, la première permet aux entreprises d’anticiper les impacts potentiels de la crise sur les chaines d’approvisionnement. Avec la seconde, les entreprises peuvent étudier plusieurs scénarios d’adaptation de leur réseau en fonction de l’évolution de l’offre et de la demande, et avec la troisième, d’optimiser leurs opérations en entrepôt selon leur volume d’activité. AD

 
   
 

Avec son offre élargie, Blue Yonder permet de visualiser l’impact de la crise du coronavirus sur une supply chain.

Crédit photo Blue Yonder
 
 
Nomination
Exertis se renforce sur le versant achats & appros

Le distributeur d’électronique grand public Exertis annonce le recrutement de Nadine Bloch, qui a rejoint sa filiale française début avril en tant que directrice achats et approvisionnements. Son rôle sera d’accompagner les équipes à la manœuvre sur l’optimisation des stocks, les prévisions de ventes et la gestion des approvisionnements au quotidien. Elle est rattachée à la direction Supply Chain d’Exertis France, placée sous la houlette de Guillaume Prenot depuis fin 2018 (voir NL 2816). Comme dans une vingtaine de pays, la filiale française de ce distributeur distribue des centaines de marques à des milliers de revendeurs retail et e-commerce, avec une approche liant commercialisation, marketing, logistique et services à valeur ajoutée (le groupe a dépassé le cap des 4 Md€ de CA l’an dernier). Au fil de sa carrière, Nadine Bloch a justement développé une connaissance approfondie du marché et des métiers sur lesquels Exertis France évolue. Elle a en effet exercé une vingtaine d’années au sein du géant américain de la distribution IT Tech Data, jusqu’à assurer à partir de 2011 la direction achats et marketing pour ses divisions accessoires et électronique en France. En 2014, elle avait rejoint le distributeur de matériel de bureau Adveo, dont elle a un temps piloté les achats sur le volet IT à l’échelle de 8 pays en Europe. MR

 
   
 

Nadine Bloch, directrice Achats & Approvisionnements d’Exertis France.

Crédit photo DR
 
 
Optimisation de tournées
Lepicard Agriculture déploie PTV Route Optimiser

Le négociant Lepicard Agriculture a décidé fin 2019 d’optimiser ses opérations de transport via le logiciel PTV Route Optimiser. Cette solution de l’éditeur PTV Group est en cours de déploiement, dans le cadre d’un projet pour lequel Lepicard est accompagné par le centre de conseil et d’innovation en logistique Circoé (ex-Critt T&L). En parallèle de la mise en place d’un nouvel ERP (Microsoft Dynamics NavAgri), le négociant souhaitait se doter d’un outil pour gagner en temps et en performance dans la planification de ses tournées, avec possibilité d’adapter les paramétrages à ses différents métiers. Ses activités de collecte et de distribution de produits agricoles au service de 2 500 agriculteurs s’appuient sur un réseau de 60 centres de dépôts et de collecte, intervenant sur 7 départements (à cheval sur la Normandie et les Hauts-de-France). Cela représente chaque année le traitement d’environ 1 million de tonnes de produits en vrac. La haute saison peut donner lieu à l’expédition d’une centaine de palettes par jour de produits conditionnés depuis la plateforme logistique adossée à son siège social de Yerville, en Seine Maritime (2 200 emplacements palettes). Autant d’opérations effectuées via sa vingtaine de véhicules en propre ou des prestataires extérieurs. « Nous attendons de la solution qu’elle optimise nos tournées palettes et la distribution de l’aliment bétail en citerne, souligne Vincent Roussel, responsable transport de Lepicard Agriculture. Elle doit aider nos exploitants dans la prise de décision pour l’exécution des livraisons en interne ou en externe en fonction des coûts de chacun. » La solution PTV dispose d’outils de reporting et sera interfacée au système télématique des véhicules (Transics). AD

 
   
 

Pour assurer la collecte/distribution de produits agricoles sur 7 départements (76, 27, 14, 61, 80, 60 et 95), Lepicard Agriculture s’appuie notamment sur une flotte d’une vingtaine de véhicules.

Crédit photo Lepicard Agriculture
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Belgique
Le plus gros entrepôt de chocolats au monde sera en Flandre

Le groupe belgo-suisse Barry Callebaut, fabricant de produits à base de cacao et de chocolat, se fait construire une plateforme de 60 000 m² à Lokeren, entre Gand et Anvers, où il compte centraliser ses activités logistiques mondiales. Le projet est conduit par le développeur-investisseur belge WDP, aux côtés de plusieurs partenaires dont le cabinet de conseil allemand Miebach Consulting, qui a mené l’étude de faisabilité, la conception de nouvel outil et participe à sa mise en œuvre. Construit selon les normes les plus strictes en matière de développement durable, le bâtiment sera énergétiquement neutre et entièrement doté de panneaux solaires, d’équipements d'énergie géothermique, de stations de recharge pour les véhicules électriques et d'espaces pour les vélos électriques. Il comprendra une partie grande hauteur (40 m) pour le stockage entièrement automatisé des produits. La construction doit s’achever à l’été 2021. Le projet a d’ores-et-déjà reçu le trophée de « meilleur investissement étranger en Flandre ». « Ce centre de distribution est notre fenêtre sur l'avenir, grâce à laquelle nous continuerons à partager notre passion pour le chocolat belge et notre savoir-faire avec le reste du monde » a déclaré Masha Vis-Mertens, VP Opérations et Supply Chain EMEA chez Barry Callebaut. JLR

 
   
  Copyright WDP  
 

Australie
Ceva Logistics s’équipe en robots Geek+

Afin d’optimiser les opérations de picking effectuées pour l’un de ses clients e-commerce, le 3PL Ceva Logistics a déployé 8 robots de la société chinoise Geek+ sur sa plateforme géante de Truganina, près de Melbourne (250 000 m²). Mis en œuvre avec l’intégrateur Cohesio Group, filiale du groupe allemand Körber, ces AGV déplacent des étagères vers des préparateurs de commandes selon le principe du good-to-person. Ils évoluent dans un espace de 400 m² et sont à même de déplacer chacun des charges de 500 kg. Ayant démontré leur efficacité sur le site, avec une hausse de productivité constatée de +400 %, ils sont appelés à être déployer sur d’autres infrastructures de Ceva Logistics. La filiale de CMA CGM entend en doter d’autres de ses plateformes avec son partenaire Cohesio. On notera que fin 2019, ce dernier avait déjà déployé 28 exemplaires de ce robot Geek+ chez Bolloré Logistics, sur sa plateforme de Sydney. AD

 
   
  Chaque robot Geek+ peut déplacer une charge de 500 kg.

Crédit photo : Ceva Logistics
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
29 avril 2020


Découvrez le dernier numéro et abonnez-vous !



juillet 2020

Jeudi 02
Agora du SCM
9ème Gala Directeurs Supply Chain
17h30-23h45
Pavillon d'Armenonville (Paris)



Feuilletez la version 2020 de l’Annuaire de la Supply Chain


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien