Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3141
Immobilier logistique
Virtuo se lance dans près de
70 000 m² de développements à Fos

Le port de Marseille Fos et Virtuo Industrial Property viennent d’officialiser l’achat par ce dernier de deux parcelles sur la zone logistique Distriport, pour un total de 14 hectares. Situé à proximité des terminaux à conteneur, ce foncier va permettre au spécialiste de l’immobilier logistique de développer deux plateformes d’environ 45 000 m² et 25 000 m². Les travaux viennent de commencer pour la réalisation de la plus vaste, sous la maitrise d’œuvre du lyonnais Htc et en corps d’état séparés, pour une livraison au 2ème trimestre 2021. « Cette première phase est lancée en blanc car nous sommes confiants dans l’intérêt que va susciter ce projet de Classe A sur un marché où l’offre rapidement disponible de bâtiments neufs est très faible, alors que ces capacités sont susceptibles d’intéresser des prestataires logistiques, transporteurs ou distributeurs spécialisés pour gérer des flux de grand import. Et quand la commercialisation du premier bâtiment sera avancée, nous lancerons la réalisation du second », nous indique Grégory Blouin, le président de Virtuo. Cette capacité à développer du blanc sur le soutien financier que procure le partenariat stratégique tissé fin 2018 avec CBRE Global Investors (voir NL 2870), et c’est dans ce même cadre qu’un autre projet en blanc a d’ailleurs été mis en construction avant le confinement, portant sur la réalisation d’un entrepôt de 36 000 m² à Miribel, dans une région lyonnaise elle aussi structurellement en mal de nouvelles capacités. Avant de se lancer sur Fos, Virtuo n’était pas vraiment descendu au-dessous de Lyon pour ses développements, mais d’autres projets se profilent déjà en région PACA. Non pas sur la zone Distriport, dont les 50 hectares ont quasiment tous trouvés preneurs depuis 2018, mais près d’Arles pour deux bâtiments de 29 000 et 9 500 m² réalisables à l’horizon fin 2022 ou courant 2023, et à Sénas, entre Salon-de-Provence et Cavaillon, pour 13 à 14 000 m². Compte tenu de leur implantation et de leur bassin d’activités, ces sites ciblent plutôt des besoins logistiques et de distribution en lien avec la filière agricole. MR

 
   
  Dessinés par le cabinet ArchiFactory, les deux plateformes développées par Virtuo à Fos visent une certification Breeam Very Good.

© ArchiFactory
 
 
 
Brexit
Le TRM européen appelle à une prolongation de la période de transition

Le Covid-19 l’avait presque fait oublier. Le Brexit, concrétisé politiquement et juridiquement par un vote du Parlement britannique le 31 janvier dernier, continue à faire l’objet de discussions entre l’UE et le Royaume-Uni sur des accords économiques de libre-échange. Pour le moment, le projet est au point mort et le scénario de « no deal » refait à nouveau surface, mais un prochain cycle de négociations s’ouvre à partir du 1er juin en visioconférence. Théoriquement, l’objectif est de pouvoir concrétiser un accord d’ici la fin juin. Attention, car la fin juin est aussi la date limite pour demander une prolongation de la période de transition actuelle, qui court jusqu’au 31 décembre 2020, et pendant laquelle les règles du marché unique et de l’union douanière continuent à s’appliquer. Du coup, les grandes fédérations européennes de transport routier, dont la FNTR (mais aussi BGL, NLA, FinMobility, FEBETRA, TLN, ZMPD) ont lancé un appel ce matin dans un communiqué à la prolongation d’un ou deux ans de cette période de transition. « Nous représentons les intérêts d’un secteur essentiellement composé de PME qui, à l’approche du Brexit, ont besoin de certitude et de temps pour se préparer notamment pour intégrer les nombreux surcoûts qui devront être pris en compte » indiquent-elles en insistant sur les « effets dévastateurs » que pourrait avoir un « no deal » pour le secteur du transport routier, déjà fortement impacté par la crise du coronavirus, et pour l’ensemble de l’économie de l’Union Européenne. JLR

 
 
 
Grande distribution
La Scachap Leclerc reste fidèle à Actemium Lyon Logistics

Dans le cadre de l’agrandissement de son site de Ruffec (16), la Société centrale d’approvisionnement Charentes-Poitou (Scachap) d’E. Leclerc s’est de nouveau tournée vers span Actemium Lyon Logistics. L’intégrateur, qui collabore avec la Scachap depuis près de 20 ans (voir NL 2310), va déployer un trieur crossbelt de son partenaire Interroll dans un nouveau bâtiment sous température dirigée de 15 000 m² dont la construction vient d’être lancée au sein de la plateforme de la centrale d’achat. La superficie du bâtiment va ainsi passer de 90 000 à 105 000 m². Le trieur, dont l’installation sur site est prévue pour début 2021, sera piloté via le WCS SpeedSort d’Actemium. Il doit permettre à la Scachap d’accompagner l’augmentation de son activité produits frais ainsi que l’ouverture de nouveaux points de vente et drive sur les départements Poitou-Charentes, Indre et Vendée. La centrale d’achat dessert aujourd’hui environ 80 points de vente (hyper, super et drive). AD

 
   
 

L’installation du trieur de type crossbelt est prévue pour début 2021.

Crédit photo Actemium
 
 
 
Logistique des retours
Adameo étoffe son écosystème de partenaires avec Revers.io

Bruno Coste, fondateur et président d’Adameo

Afin de permettre à ses clients de franchir un palier en matière de logistique inversée, le cabinet de conseil supply chain Adameo a scellé un partenariat qualifié de stratégique avec Revers.io. Grâce à ce dernier, Adameo va pouvoir fournir le support conseil et l’expertise logistique nécessaires à la mise en œuvre de la solution de son partenaire, une plateforme de gestion des retours et SAV fonctionnant en mode SaaS. Celle-ci autorise la centralisation et la gestion de toute sa logistique retour via une connexion à l’ensemble des acteurs de la chaîne retour (clients, magasins, transporteurs, logisticiens, ateliers de réparations, fournisseurs…) ainsi qu’aux outils technologiques des marchands (CRM, système de gestion de contenu e-commerce, CRM...). Basée sur un moteur d’intelligence artificielle, elle revendique notamment une division par trois du temps passé au traitement des réclamations grâce à la centralisation des flux logistiques. « Notre objectif commun est d’aider les retailers à penser de manière intégrée l’optimisation de la supply chain et le respect de la promesse client, souligne Bruno Coste, fondateur et président d’Adameo. La logistique inversée est un champ d’action encore trop peu exploré par les distributeurs et aux côtés de Revers.io, nous leur fournirons un support technologique puissant ! Nous sommes fiers de compter Revers.io au sein de notre écosystème de partenaires. » Celui-ci inclut aussi depuis peu le spécialiste de l’automatisation AutoStore (voir NL 3129). AD

 
 
Livre blanc
Zetes pointe les technos innovantes pour optimiser la livraison
e-commerce

Dans un livre blanc publié aujourd’hui et intitulé « Le premier et le dernier kilomètre comme facteur de réussite dans la vente au détail et la logistique », l’intégrateur belge Zetes se penche notamment sur les solutions innovantes à la disposition des entreprises pour réaliser des livraisons à domicile « parfaites dès la première tentative », dans un double objectif d’excellence de l’expérience client et de rentabilité. Le document détaille tout au long de la supply chain, depuis la préparation, l'emballage et l'expédition d'une commande jusqu'à la livraison physique au client, les différents défis à relever pour gagner en productivité et réduire les erreurs. Selon la filiale indépendante du groupe Panasonic, l'un des principaux facteurs d'inefficacité identifié à ce jour reste le volume considérable d’échecs à la première tentative de livraison. Zetes cite notamment les résultats une étude japonaise qui révèle que près de 20% des colis envoyés à des adresses résidentielles doivent être livrés à nouveau, une ou plusieurs fois, car le destinataire n’est pas à son domicile. Ces multiples tentatives représenteraient 25 % de la distance totale parcourue par les véhicules de livraison, entraînant des surcouts financiers et environnementaux. L’intégrateur, qui prêche évidemment pour sa paroisse, rappelle qu’il n’y pas besoin d’attendre les véhicules autonomes pour y remédier. Il est possible de travailler en amont sur la productivité en faisant appel à des technologies d’aide au tri manuel des expéditions basées sur la vision industrielle et la capture d'images telles que Visual Sort Assist, ou sur la reconnaissance vocale multimodale. Sur le dernier kilomètre, Zetes préconise l’utilisation de solutions de preuve de livraison et de plates-formes collaboratives de visibilité en temps réel qui permettent non seulement d’optimiser la supply chain mais aussi d’informer le client de l’horaire exact d’arrivée du livreur à son domicile. « En disposant d'une infrastructure soutenue par une solution technologique agile, évolutive et connectée, les détaillants et les logisticiens peuvent bénéficier d'une visibilité de bout en bout et gérer de manière proactive chaque étape du processus. Alors seulement, ils pourront garantir la livraison du bon produit, au bon endroit et au bon moment, de manière rentable et respectueuse de l'environnement » conclut Tiago Conçeicão, expert en solutions de transport chez Zetes. JLR

Pour consulter le livre blanc de Zetes, cliquez ici.

 
   
  L’intégrateur Zetes, filiale indépendante de Panasonic, vient de publier un livre blanc intitulé « Le premier et le dernier kilomètre comme facteur de réussite dans la vente au détail et la logistique ».  
 
INFOS INTERNATIONALES  

Italie
Number 1 Logistics va exploiter une nouvelle plateforme
de 22 000 m²


Logisticien italien spécialisé dans l’épicerie, Number 1 Logistics doit prendre livraison en août d’une nouvelle plateforme logistique à Paullo, à 10 km à l’est de Milan. Permettant à l’opérateur de doubler sa présence dans la région car il y exploite déjà un hub, l’infrastructure sera dédiée à des activités de manutention et de stockage et affichera une surface d’environ 22 000 m². Dotée de 35 quais de chargement et entièrement éclairée par LED, elle disposera également de bureaux/espaces de services sur 635 m² ainsi que d’une mezzanine de 1 055 m². GSE a été chargé de sa conception et de sa construction après le lancement d’un appel d’offres déposé par le spécialiste de l’immobilier logistique Prologis. « C’est une nouvelle étape dans notre relation de longue date avec Prologis, un donneur d’ordres de première importance, pour qui nous avons construit plus de 225 000 m² d’infrastructures logistiques en Italie au cours des 20 dernières années », souligne Valentino Chiarparin, country manager de GSE Italie. A noter par ailleurs que Number 1 Logistics totalise à jour 563 500 m² de surfaces de stockage en Italie via l’exploitation de 9 hubs logistiques (Milan, Parme, Bologne, Rome, Caserte, Catane, Cagliari, Vérone et Bari). AD

 
   
  La livraison de la nouvelle infrastructure est prévue pour le mois d’août.  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
26 mai 2020


mai 2020

Dassault SystèmesDELMIA
WEBINAIRE : Comment adapter sa planification industrielle pendant et après une crise ?
connectez-vous !


juin 2020

Dassault SystèmesDELMIA
WEBINAIRE : Comment adapter sa planification industrielle pendant et après une crise ?
connectez-vous !

Jeudi 04
COLIBRI
Gérez facilement votre SnOP avec le nouveau module Colibri
11h-12h

Mardi 23
Webinaire
Réussir la transformation S&OP vers la planification intégrée d’entreprise ( IBP )
11h-12h
Organisé par BOARD & SUPPLAÏ


septembre 2020

Mardi 15
au jeudi 17
Paris Retail Week 2020
9h-20h
Paris Expo Porte de Versailles
Pavillon 7.2


novembre 2020

Mardi 17
et mercredi 18 Supply Chain Event
Save the date !
9h-20h
Paris Porte de Versaille
Pavillon 5.1

Découvrez le dernier numéro et abonnez-vous !


Feuilletez la version 2020 de l’Annuaire de la Supply Chain


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien