Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3142
Cabinet de conseil
Macs Consulting se lance au service d’une supply chain plus « green »
et digitale

C’est fin janvier que le cabinet Macs Consulting a officiellement été fondé à Lyon par Antoine Perret et Cédric Manhes, exerçant tous les deux sur le créneau du conseil supply chain depuis une douzaine d’années (dont les dernières dans l’orbite de Citwell). Dans cette nouvelle entreprise, le tandem entend accompagner les entreprises dans une transformation plus durable et réactive de leur supply chain. « La dimension environnementale nous semble encore mal abordée, alors que les défis se multiplient en matière d’impact du changement climatique, de raréfaction des ressources, de raccourcissement des chaines logistiques ou de gestion plus circulaire de l’activité », note Cédric Manhes. Cet axe d’intervention a d’ailleurs valu à Macs Consulting sa première mission, pour la mise en place d’un circuit de recyclage des plastiques dans le contexte insulaire particulier des Caraïbes. « L’autre axe fondamental de notre approche repose sur le potentiel de réactivité que recèlent les outils digitaux. Vu les énormes quantités de données qui irriguent la supply chain, elle s’est structurée autour d’outils devenus lourds, difficiles et longs à faire évoluer. Or l’évolution des technologies ouvre la possibilité d’un développement plus agile de solutions assurant de nouveaux ressorts d’optimisation, poursuit Antoine Perret. Par exemple pour approfondir l’approche S&OP en embarquant l’ensemble des fonctions concernées, alors que les process et outils actuels peinent à accorder les visions de prévision de la demande, de planification de la production, de contrôle qualité, ou autre. Dans le même ordre d’idée, le Machine Learning peut régénérer une gestion de stocks ou des approvisionnements figée par des algorithmes mal adaptés aux enjeux actuels d’agilité, que la crise sanitaire a soulignés ». Et tous deux s’accordent sur l’importance à donner à la conduite du changement dans la transformation à l’œuvre. Ingénieurs de formation, Antoine Perret (INP Grenoble) et Cédric Manhes (Centrale Lyon) se sont rencontrés au tournant 2010 au sein du cabinet lyonnais Chorège, axé sur la performance opérationnelle et le lean manufacturing, avant de se recroiser ces dernières années sous la bannière Citwell. Antoine Perret y officiait en interne, avec une optique orientée prévision / planification et nombre de missions dans le secteur pharma, tandis que Cédric Manhes y intervenait en indépendant, avec un prisme plus opérationnel, gestion des flux et schémas directeurs (il a fait un crochet par la logistique opérationnelle et de distribution chez Casino). Basés à Lyon, leur parcours les a largement mobilisés à l’international, en l’occurrence à Sainte Lucie pour la première mission du cabinet. Et si le confinement a pu mettre sous cloche la transformation dans nombre d’entreprises, les enjeux de la reprise semblent faire écho à la démarche de Macs, par exemple pour repenser la supply chain en circuits plus courts. MR

 
   
 

Antoine Perret (G) et Cédric Manhes (D), co-fondateurs du cabinet Macs Consulting, dont ils assurent respectivement la présidence et la direction générale.

Crédit photo Macs Consulting
 
 
 
Robotique
Siléane initie sa stratégie de développement auprès des PME

Le groupe stéphanois Siléane, spécialisé dans la robotique et la vision industrielle (100 salariés, 11,6 M€ de CA), a pris récemment une participation minoritaire dans le capital la société Robsys (15 salariés, 3,5 M€ de CA), basé en région lyonnaise. Ce dernier est un intégrateur spécialisé dans la conception, la réalisation, et la modification de cellules robotisées, partenaire des marques Fanuc, Kuka, ABB, Staubli ou encore Yasakawa. « Cette opération s’inscrit dans notre stratégie de construction d’un groupe Siléane selon 3 pôles, un pôle ingénierie, qui est le canal historique et représente 95% du CA, avec des projets sur des machines à haute valeur ajoutée en robotique destinées à des grands groupes et des ETI, un pôle région que nous sommes en train de créer, l’enjeu étant de mailler le territoire ainsi que la Suisse et l’Allemagne pour se développer sur le marché des PME car la robotique se démocratise, et enfin un pôle services avec notre filiale Newcob, qui recrute, forme et déploie des spécialistes en robotique et vision » nous a exposé Hervé Henry, le pdg de Siléane. Robsys serait ainsi le point de départ d’un maillage du territoire (par croissance externe) destiné à développer l’activité PME du groupe. Quant au déploiement de ses robots dans la logistique, Siléane reconnaît que le mouvement est plus lent que prévu. « Ce sont des systèmes compliqués qui intègrent beaucoup d’IA pour pouvoir automatiser les fonctions de picking et pour l’instant, nous avons du mal à trouver la juste équation technico-économique » nous a confié Hervé Henry. Ce qui n’empêche pas Siléane de travailler pour le compte d’un constructeur automobile français au développement d’un dispositif logistique automatisé pour le kitting à destination des lignes de montage. JLR

 
 
 
Intralogistique
ProGlove intègre la problématique de distanciation sociale

Afin de permettre aux utilisateurs de ses solutions de respecter les mesures de distanciation sociale, le fabricant/distributeur de gants connectés ProGlove a intégré des capteurs de proximité à son offre via le développement d’une nouvelle application, ProGlove Connect Proximity. Accessible via une mise à jour pour ses clients actuels et appelée à être intégrée à son offre en juin, celle-ci permet d’alerter les opérateurs qui s’approcheraient trop près les uns des autres via le déclenchement d’une vibration, d’un signal sonore ou lumineux. Application fournissant une couche supplémentaire d’information soit uniquement sur l’appareil sous Android soit sur le lecteur de code-barres associé, ProGlove Connect Proximity est encore en version bêta et représente une première étape dans l’offre logicielle que la société entend mettre en place pour aider ses clients à assurer une distanciation physique sur les lieux de travail. « Dans un deuxième temps, des données de proximité au niveau de l’appareil seront disponibles dans l’application de ProGlove, souligne l’entreprise créée à Munich en 2014. Les superviseurs pourront alors facilement identifier les points de blocage dans leurs locaux, et organiser les modifications nécessaires dans la disposition des lieux, les différents horaires du personnel ou les processus qui s’y déroulent.» AD

 
   
 

ProGlove Connect Proximity permet d'alerter les opérateurs qui s'approcheraient trop près les uns des autres.

Crédit photo ProGlove
 
 
 
4PL
4flow s’appuie sur Shippeo pour gagner en visibilité temps réel

Le berlinois 4flow a choisi de s’appuyer sur les services du français Shippeo pour ajouter un volet de suivi temps réel au pilotage des opérations de transport de ses clients qu’implique son métier de 4PL (Fourth Party Logistic). En Europe, cette activité est au service de grands comptes, principalement des secteurs de l’automobile et des CPG (sachant que l’entreprise compte aussi des bureaux aux États-Unis, au Brésil ou en Chine). Créé il y a 20 ans, 4flow a d’abord exercé dans le conseil avant de se développer sur le volet logiciel comme éditeur d’une solution de planification et d’optimisation transport baptisée 4flow Vista, puis de lancer il y a une douzaine d’années cette activité de tour de contrôle 4PL. Et c’est la solution de gestion iTMS qu’utilisent ses collaborateurs (avec un volet Vista) qui va bénéficier de l’accord passé avec Shippeo : « Nos équipes surveillent en permanence les flux de nos clients et gèrent les problèmes qui surviennent tout au long de leur Supply Chain. Grâce à l’intégration des informations de suivi en temps réel fournies par Shippeo dans notre iTMS, nous pouvons identifier les anomalies beaucoup plus tôt, gagner en anticipation et mieux en maitriser les impacts opérationnels ou économiques, indique Julian Schulcz, le COO de 4flow. Les équipes opérationnelles de 4flow peuvent désormais tracer instantanément chaque pièce ou colis au niveau du camion qui la transporte, et par exemple l’afficher sur une carte indiquant s’il est retardé par le trafic ». 4flow s’appuyait déjà sur des calculs d’ETA (heure d’arrivée estimée) et des prédictions étayées par des algorithmes d’IA, mais sans disposer de la maille de suivi temps réel que peut lui assurer Shippeo grâce à l’accent mis sur l’intégration de sa solution avec une multitude de systèmes de télématique embarquée, ou l’éventuelle géolocalisation du portable des chauffeurs. La performance de la solution de Shippeo et son développement à l’échelle européenne ont guidé le choix de 4flow, qui a testé l’intérêt de cette collaboration depuis plusieurs mois au service de deux de ses clients, l’un dans l’automobile, l’autre dans les PGC. On notera que compte tenu de la taille des acteurs pour lesquels 4flow travaille, et de la complexité de leur supply chain, une partie des opérations transport en question concernent la France. C’est par exemple le cas pour les flux du fabricant et distributeur américain de matériel agricole AGCO, avec lequel 4flow avait remporté en 2017 l’ELA Award (voir NL 2508). Idem pour sa collaboration avec Opel / Vauxhall qui s’était vue distinguée l’année suivante sous l’angle de la visibilité (voir NL 2750), et dont le tropisme hexagonal s’est renforcé avec la reprise d’Opel par le groupe PSA. MR

 
 
Cabinet de conseil
Suppleo lance une offre packagée pour le pilotage des appros post-Covid

Le cabinet de conseil lillois Suppleo propose aux retailers de les accompagner dans la planification et le pilotage de leur redémarrage. Sa practice « Demand & Supply Planning » a packagé une offre d’accompagnement forfaitisé, sur une durée de projet entre 3 et 4 semaines, et pour un budget inférieur à 10 k€. Elle consiste d’abord à se pencher sur les historiques de ventes pour qualifier les données de l’entreprise, puis à reconstituer des prévisions, en se basant sur l’expérience métier des consultants et sur leur maîtrise du logiciel libre R, un outil informatique dédié aux statistiques et à la science des données. Dans un troisième temps, Suppleo se propose d’accompagner les équipes métier dans le pilotage des scénarii de reprise, d’abord à partir de fichiers Excel simples, puis en transformant ces scénarii en prévisions exploitables par les systèmes d’informations du client. JLR

 
   
 

L’offre packagée « post Covid-19 » de Suppleo comporte trois phases, dans le cadre d’un projet d’une durée comprise entre 3 et 4 semaines.

Crédit photo Suppleo
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Etats-Unis
Gap se robotise pour faciliter la distanciation sociale

Le groupe Gap accélère la mise en place de robots dans ses entrepôts afin de limiter les contacts humains. La direction de Gap avait déjà décidé de tripler jusqu' à 106 son nombre de robots pour l'automne. Mais l'épidémie de Covid-19, entrainant le besoin de distanciation sociale dans les entrepôts, l'a obligé à faire plus vite. Le fournisseur californien Kindred AI, spécialiste du robot capable d'attraper des produits sans les casser, a jusqu' à présent livré 10 machines à Nashville (Tennessee) et 20 à Columbus (Ohio). Le reste suivra durant les mois de juin et juillet. Chaque robot remplace 4 personnes. Le bras automatisé regroupe dans un même panier les différents articles commandés par un client. Il aspire et prend chaque produit, lit son code barre et le met dans une boite. Une fois tous les articles réunis, un employé place la boite sur le convoyeur pour que la commande soit emballée puis livrée à l'intéressé. Kindred AI n'est pas le seul expert dans ce genre de machine. RightHand Robotics et Berkshire Grey travaillent sur le même sujet. CCT

 
   
  Copyright Kindred AI  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
27 mai 2020


mai 2020

Dassault SystèmesDELMIA
WEBINAIRE : Comment adapter sa planification industrielle pendant et après une crise ?
connectez-vous !


juin 2020

Dassault SystèmesDELMIA
WEBINAIRE : Comment adapter sa planification industrielle pendant et après une crise ?
connectez-vous !

Jeudi 04
COLIBRI
Gérez facilement votre SnOP avec le nouveau module Colibri
11h-12h

Mardi 23
Webinaire
Réussir la transformation S&OP vers la planification intégrée d’entreprise ( IBP )
11h-12h
Organisé par BOARD & SUPPLAÏ


septembre 2020

Mardi 15
au jeudi 17
Paris Retail Week 2020
9h-20h
Paris Expo Porte de Versailles
Pavillon 7.2


novembre 2020

Mardi 17
et mercredi 18 Supply Chain Event
Save the date !
9h-20h
Paris Porte de Versaille
Pavillon 5.1

Découvrez le dernier numéro et abonnez-vous !


Feuilletez la version 2020 de l’Annuaire de la Supply Chain


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien