Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3143
Transformation digitale
Cosmo Tech met ses jumeaux numériques au service de la résilience

La start-up lyonnaise Cosmo Tech a adapté sa solution de jumeau numérique d’entreprise pour répondre aux enjeux actuels de redémarrage et de résilience de l'industrie. Dénommée « Cosmo Tech Supply Chain Resilience Program », sa proposition de valeur, avec un ROI rapide, est de s’appuyer sur cette catégorie émergeante de logiciels de simulation et d’optimisation pour permettre à ses clients d’adapter le redémarrage progressif de leur activité avec la création de scénarios robustes, de préparer des plans de continuité des activités, de tester les plans d'atténuation des risques, et à moyen terme de construire une chaîne d'approvisionnement plus résiliente. « Travailler uniquement avec des données passées limite la capacité de prévoir des scénarios qui ne se sont jamais encore produits. Le jumeau numérique est la meilleure réponse technologique aux défis immenses des industriels car il permet de simuler les options possibles et de déterminer un plan d'action optimal » a déclaré Michel Morvan, co-fondateur et président exécutif de Cosmo Tech. Rappelons que les jumeaux numériques sont historiquement utilisés dans le monde du manufacturing pour visualiser et optimiser les processus industriels de manière non pas statique mais dynamique. Leur application à la supply chain est beaucoup plus récente, Cosmo Tech ayant notamment travaillé pour le groupe Renault à la réalisation d’un jumeau numérique représentant le réseau logistique et de production d’une partie des moteurs, en prenant en compte les flux, les temps, les stocks, les rendements opérationnels. L’objectif était notamment d’identifier très rapidement les points bloquants à l’aide de scénarios “What-if” et d’optimisations “How-to”. Ce projet avait fait l’objet d’une conférence en fin d’année dernière sur Supply Chain Event (voir NL 3036). JLR

 
   
 

Michel Morvan, co-fondateur et président exécutif de Cosmo Tech

Crédit photo JL Rognon
 
 
 
Cabinet de conseil
TNP renforce son expertise en solutions IoT

Cabinet de conseil spécialiste de la transformation opérationnelle, réglementaire et digitale des entreprises, TNP a fait l’acquisition de la start-up IOTBox, pour un montant non communiqué. Créée en 2018, cette structure d’une dizaine de consultants commercialise auprès de grands comptes des solutions IoT pour le monde industriel issues d’un vaste réseau de start-up partenaires. Ces dernières sont aujourd’hui au nombre de 180 et comprennent plusieurs acteurs évoluant dans le secteur de la supply chain, comme Next4, Everysens, Ineo-sense, Ffly4u, ou encore Blulog. TNP renforce donc ses capacités et son potentiel d’intervention en matière d’Internet des objets et en profite pour lancer une nouvelle offre dénommée ‘Solutions digitales intégrées’. Ses clients des secteurs industries et services pourront ainsi identifier les solutions qui conviennent le mieux à leur problématique parmi les nombreux cas d’usage IoT identifiés par IOTBox dans les domaines de l’industrie, de l’énergie, de la banque/assurance et de la SC. Les consultants accompagneront les programmes complexes de transformation des clients de TNP, notamment sur les volets identification des facteurs d’optimisation opérationnelle et identification / déploiement de solutions, prenant en charge tout ou partie des projets de solutions digitales à visée industrielles. « Nos clients industriels sont en quête permanente de solutions opérationnelles démontrant un impact substantiel sur leurs opérations et ces solutions doivent être compatibles avec des mises en œuvre rapide et qui ne nécessitent pas d’investissements importants en R&D », souligne Benoit Ranini, président de TNP. IOTBox a procédé en trois ans à plus de vingt projets d’analyse d’opportunités et de déploiements de solutions digitales auprès de grands comptes comme Framatome, Total, Airbus ou encore la SNCF. « Pour chaque solution distribuée, nous analysons le potentiel d’amélioration sur un business process de l’industrie et sa performance qualitative et quantitative », indique Samir Djendoubi, associé fondateur d’IOTBox. A noter aussi que les équipes de la start-up vont renforcer les équipes de développement de solutions digitales propres ou issues de start-up de l’écosystème TNP, via sa Digital Factory. AD

 
   
 

Benoit Ranini, président de TNP.

Crédit photo TNP
 
 
 
Préparation robotisée
Kardex prend le contrôle du néerlandais Robomotive

Le groupe zurichois spécialisé dans l’intralogistique Kardex annonce une prise de participation majoritaire dans Robomotive, une société néerlandaise créée en 2011 qui développe des solutions robotisées axées sur la manipulation d’objets. Sa spécialité porte en effet sur l’interaction entre les fonctions de l’œil et de la main, ses technologies-maison de caméras 3D, de système de préhension et d’algorithmes permettant par exemple à un bras robotisé de se saisir d’articles dans le cadre d’un process de préparation de commandes, puis de les déposer en bacs, en colis ou sur palettes. Ce type de solution permet au robot de travailler de façon autonome, sans besoin de préprogrammer le geste exact à accomplir. Pour Kardex, l’enjeu de cet investissement est d’étendre son offre de solutions sur le versant de la préparation, sachant que le groupe est structuré entre sa division Kardex Remstar, spécialisée dans les systèmes de stockage dynamique et les magasins automatiques, et sa branche Kardex Mlog, axée sur les solutions de manutention et d’automatisation. « Avec les technologies de Robomotive, c’est un point stratégique dans l’évolution future de l’intralogistique que nous allons pouvoir aborder. La préparation fondée sur une saisie automatique d’articles au colis ou à l’unité va jouer un rôle d’une importance croissante dans la distribution et la logistique. Ensemble, nous allons pourvoir ajouter des solutions automatisées et intégrées de préparation à notre portefeuille », déclare Jens Fankhänel, le CEO de Kardex. Robomotive compte déjà des offres standardisées, telle que sa solution de palettisation / dépalletisation Pickmate, ou celle dédiée à la saisie de petits articles en vrac, baptisée ItemPicker. Et parmi ses références-clients figurent des acteurs tels que DHL Supply Chain, la poste néerlandaise, Philips ou Faurecia. Même si les détails financiers de l’accord n’ont pas été divulgués, Robomotive devrait poursuivre son développement avec une certaine indépendance, dans la logique entrepreneuriale qui anime son équipe de 9 personnes. MR

 
   
 

Les technologies de Robomotive ont été mobilisées pour déployer en 2018 une cellule de préparation robotisée sur le site de DHL Supply Chain à Beringe, aux Pays-Bas. En l’occurrence pour assurer un process de préparation de palettes à partir d’un flux d’articles sur convoyeur, pour la division imprimantes de HP.

Crédit photo DHL Supply Chain
 
 
 
Livre blanc
PTV fait toute la lumière sur l’optimisation de tournées

Dans un livre blanc d’une trentaine de pages intitulé « Qu’est-ce que l’optimisation de tournées ? », l’éditeur PTV Group, spécialisé dans les solutions logicielles dédiées au transport et à la logistique, fait le point sur cet outil d’aide à la décision souvent mal connu, qui intervient aussi bien au niveau stratégique et tactique (en application « bureau d’étude) qu’au niveau opérationnel, jusqu’au suivi temps réel avec estimation d’un temps d’arrivée à destination (ETA). Ces outils concernent toute la communauté supply chain, non seulement les transporteurs et les entreprises dont l’activité transport est intégrée, mais aussi les prestataires logistiques (pour calculer le budget transport et chiffrer les devis en réponse aux appels d’offres) et les chargeurs qui veulent massifier leur flux en amont et gérer la préfacturation de leurs sous-traitants. On y apprend d’ailleurs que même avec leur ROI « immédiat » sur une réduction de 10 à 25% des coûts logistiques, les solutions digitales d’optimisation de tournées sont beaucoup moins mises à profit dans l’Hexagone qu’en Europe du Nord par exemple. L’éditeur du logiciel PTV Route Optimiser passe également en revue les éléments-clés qu’il convient selon lui de comparer avec attention entre les différentes solutions du marché (cartographie, modèles de trafic, moteur d’optimisation, ergonomie et facilité d’utilisation, possibilités de paramétrage) et insiste sur la capacité que doit avoir l’outil à prendre en compte l’ensemble des contraintes (clients, internes et réglementaires), y compris celles liées au métier (transport, agro- alimentaire, messagerie, RHD, BTP, retail, collecte des déchets, énergie / chimie, santé, menuiserie, service à la personne, etc). Ce livre blanc se conclut par une « check list » de 10 critères de choix et une méthodologie en 5 étapes pour mener à bien ce type de projet de transformation en entreprise. JLR

Pour accéder à ce livre blanc, cliquez ici

 
   
 

Selon PTV Group, les solutions digitales d’optimisation de tournées sont beaucoup moins mises à profit dans l’Hexagone qu’en Europe du Nord.

Crédit photo PTV Group
 
 
Nomination
Un nouveau responsable marketing pour Still France

Le fabricant d’équipements de manutention Still a annoncé la nomination de Manuel Meurant au poste de directeur marketing France. Succédant à François Brouart, qui a été nommé à de nouvelles fonctions en Allemagne, Manuel Meurant prend les rênes du département marketing, de l’administration des ventes et des produits spécifiques. Titulaire d’un MBA et d’un Master en science, celui-ci a intégré le groupe Still en 2013 où il a travaillé au siège social à Hambourg, d’abord comme vice-président marketing pour l’ensemble de l’Europe puis vice-président produits. Avant cela, Manuel Meurant a été directeur marketing Emoa (Europe, Moyen-Orient et Afrique) ainsi que directeur de centre de profit chez le spécialiste des solutions de levage Manitowoc. Il a aussi été directeur général adjoint chez le distributeur de matériels pour le bâtiment/industrie Thermador, directeur commercial/marketing chez le fabricant de presses à injecter Billion et a occupé différentes fonctions au sein du groupe industriel Sullair. AD

 
   
 

Manuel Meurant, directeur marketing de Still France.

Crédit photo Still
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Etats-Unis
Des livraisons par drone à longue distance

Novant Health, un réseau d’hôpitaux et de centres de soins situé en Caroline du Nord, a lancé hier en partenariat avec le constructeur de drones Zipline la première opération de livraison par drone de matériel médical d'urgence (équipements de protection individuelle, fournitures médicales essentielles…) à destination des équipes médicales en première ligne contre le Covid-19. La FAA (Federal Aviation Administration) a accordé aux deux partenaires une autorisation spéciale leur permettant d’opérer dans la région métropolitaine de Charlotte (Caroline du Nord). Les trajets réalisés couvriront entre 30 et 50 km, aller-retour. Jusqu’à présent, les livraisons par drone aux Etats-Unis n’excédaient pas des distances de plus de 2,5 km. Deux établissements à Huntersville sont concernés dès à présent par ce dispositif. Ces drones ont une portée de plus de 160 km et peuvent circuler à une vitesse de 130 km. Cette autonomie devrait leur permettre à terme de livrer 30 autres établissements dans la région, sous réserve de l’accord de la FAA, depuis le centre de distribution de Novant Health situé à Kannapolis. Rappelons que Zipline réalise depuis plusieurs années des livraisons par drone de médicaments et des poches de sang au Ghana et au Rwanda. JF

 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
28 mai 2020


mai 2020

Dassault SystèmesDELMIA
WEBINAIRE : Comment adapter sa planification industrielle pendant et après une crise ?
connectez-vous !


juin 2020

Dassault SystèmesDELMIA
WEBINAIRE : Comment adapter sa planification industrielle pendant et après une crise ?
connectez-vous !

Jeudi 04
COLIBRI
Gérez facilement votre SnOP avec le nouveau module Colibri
11h-12h

Mardi 23
Webinaire
Réussir la transformation S&OP vers la planification intégrée d’entreprise ( IBP )
11h-12h
Organisé par BOARD & SUPPLAÏ


septembre 2020

Mardi 15
au jeudi 17
Paris Retail Week 2020
9h-20h
Paris Expo Porte de Versailles
Pavillon 7.2


novembre 2020

Mardi 17
et mercredi 18 Supply Chain Event
Save the date !
9h-20h
Paris Porte de Versaille
Pavillon 5.1

Découvrez le dernier numéro et abonnez-vous !


Feuilletez la version 2020 de l’Annuaire de la Supply Chain


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien