Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3189
 
Aller de l’avant pour construire l’après

Avec des températures annoncées de plus de 10°C au-dessus des normales saisonnières dans l’Hexagone, la canicule de cette semaine devrait rappeller à ceux qui auraient tendance à l’oublier l’urgence des enjeux environnementaux de lutte contre le réchauffement climatique. Une urgence de plus à gérer pour les entreprises, par ailleurs aux prises avec une crise sanitaire, sociale et économique sans précédent. Certes, le plan France Relance est là pour les aider : le gouvernement a d’ailleurs récemment publié une brochure « boite-à-outils » qui rassemble les nombreux dispositifs d’aide financière pour les besoins de liquidités, l’accompagnement de la transition écologique et de la décarbonation, la transition digitale, l’innovation, les relocalisations, le recrutement de nouvelles compétences ou le développement de l’activité à l’export. A noter que parmi ces nombreux outils figure un module de conseil « Rebond Supply », permettant aux PME industrielles de bénéficier d’un financement de 50% par l’Etat et BPI France des coûts d’une mission de conseil sur un diagnostic du mode de pilotage de la production, et la réalisation d’un plan d’actions priorisé et cadencé dans le temps. Chaque entreprise devra trouver sa voie, mais une chose est sûre : la relance économique ne pourra pas faire l’impasse sur les aspects sociaux et environnementaux. Comme le souligne l’Aslog, renommée France Supply Chain la semaine dernière, le rôle de la Supply Chain n’en sera que plus important pour aller de l’avant dans la « performance durable ».
Jean-Luc Rognon

 
 
 
Condoléances
Nathalie Bier nous a quitté

Elle était le rire, la dérision, l’auto-dérision. Ces derniers mois, elle était aussi la combativité, l’espoir, la force. Malheureusement, la maladie a eu raison d’elle. Au nom de notre amitié et considération pour notre ancienne collègue, notre profonde tristesse rejoint celle de sa famille, à qui nous adressons nos plus sincères condoléances.


 
   
  Crédit photo DR  
 
 
Dernier km
Yper vise 50
mini-sites de stockage en 2021

Développer la livraison urbaine par coursiers auprès des enseignes de la distribution et des expressistes. C’est l’un des objectifs que s’est assigné le spécialiste de la livraison collaborative Yper en fusionnant avec son ex-concurrent You2You repris en septembre 2019 (voir NL n°2982). La start-up originaire du nord de la France a en effet l’intention de développer le réseau de stockage de proximité exploité dans le cadre de l’offre de livraison par coursiers Relayed lancée par You2You en 2018. Surtout utilisée à ce jour par DHL Express (voir NL n°2798), celle-ci s’appuie sur une vingtaine de petits sites de stockage urbains dédiés à la répartition des flux. Yper ambitionne de faire passer leur nombre à 50 en 2021. Les sites actuels sont généralement implantés dans des hôtels et leur surface peut aller de 20 à 100 m². « Cette offre de livraison par coursiers est susceptible d’intéresser tous les clients retailers avec lesquels nous travaillons en mode livraison collaborative », explique Jacques Staquet, cofondateur et Pdg d’Yper. Dans ce domaine, où les livraisons sont assurées par des livreurs particuliers et non des coursiers professionnels, Yper a entre autres clients les enseignes Intermarché, Auchan, Leclerc, Cora, Match, Système U et Chronodrive (voir NL n° 3118). Tous types de livraisons confondues, Yper a assuré l’an dernier de 250 000 à 300 000 livraisons et vise les 400 000 sur 2020. La start-up est présente aujourd’hui dans plus de 500 villes via ses particuliers-livreurs et coursiers professionnels. « Nous ambitionnons par ailleurs de nous internationaliser en 2021, révèle Jacques Staquet. Etant basé dans le Nord, nous nous intéressons prioritairement à la Belgique et plus globalement au Benelux. » AD

 
   
 

Jacques Staquet, cofondateur et Pdg d’Yper.

Crédit photo Yper
 
 
 
Santé – bien-être
LPG Systems raffermit ses processus SC avec Aloer

La société drômoise LPG Systems, spécialisée dans les produits et les appareils de stimulation cellulaire au service de la santé, de la beauté et du bien-être, s’est lancée depuis un an dans un chantier d’amélioration de ses processus Supply Chain avec l’aide du cabinet de conseil lyonnais Aloer Consultants. « Nous souhaitions en priorité réduire nos stocks et mieux gérer la rotation d'une partie de nos composants. Nous avions aussi identifié un besoin d’amélioration de la gestion de nos prévisions » explique Laurent Urlique, directeur industriel et qualité de cette entreprise de 270 collaborateurs, qui réalise un CA de l’ordre d’une centaine de M€. Après un audit Supply Chain et la définition des axes d’amélioration, Aloer Consultants accompagne LPG Systems dans la mise en place d’un process S&OP sur les différents secteurs d’activité de l’entreprise. Le recrutement d’un Supply Chain Manager est en cours. Les différents chantiers engagés concernent notamment le renforcement de certains processus clients ou fournisseurs internes et la mise en place le d’un processus de gestion des données techniques paramétrées dans SAP. Une fois le S&OP bien rôdé, les deux partenaires étudierons la possibilité de doter LPG d’un outil informatique de prévisions de la demande. JLR

 
   
 

Avec l’aide du cabinet Aloer Consultants, LPG Systems est en train de mettre en place un processus S&OP sur ses différents secteurs d’activité.

Crédit photo LPG Systems
 
 
 
WMS
Le guyanais Propadis s’équipe chez Acsep pour la logistique de Nestlé

Début mai, le grossiste et prestataire Propadis a pris la main en direct sur la logistique de Nestlé en Guyane sur son entrepôt de Cayenne, pour quelque 500 références en produits secs (alimentation infantile et animale, céréales, notamment) et en température dirigée (chocolats). Ce spécialiste de l’import-export avait remporté fin 2019 l’appel d’offres qu’organise Nestlé Antilles Guyane tous les 3 ans, à charge pour lui de mettre à niveau ses outils. « Nous gérions déjà la logistique de Nestlé en Guyane sur la période contractuelle précédente, en sous-traitance d’un prestataire en charge des flux en Guadeloupe et en Martinique, explique André Ho, Pdg de Propadis. Nous avons naturellement souhaité répondre à l’appel d’offres de Nestlé en direct, mais nous devions pour cela nous rapprocher d’un éditeur de WMS, condition sine qua non de Nestlé ». C’est ainsi, en amont de l’appel d’offres, que son choix s’est porté sur le WMS IzyPro d’Acsep, dont il a fallu assurer le déploiement sur fond de confinement, dans le contexte sanitaire très sensible de la Guyane au printemps dernier, alors que le projet mobilisait des ressources de Propadis, Nestlé et Acsep réparties entre la Guyane, la Guadeloupe et la métropole. « C’est la première fois que nous gérons un dossier sans aucun déplacement physique ! Nous avons tout réalisé à distance afin que Propadis puisse démarrer son activité dans les temps », souligne Laurent Josso, charge d’affaires chez Acsep Caraïbes. En pratique, c’est en mode Saas qu’a été déployé IzyPro, Acsep s’étant chargé de réaliser une dizaine d’interfaces ad hoc, de former les équipes de l’entrepôt, et de faire le lien avec l’IT de Nestlé en métropole. Du côté de Propadis, André Ho envisage de proposer IzyPro et le portail IzyWeb à d’autres clients, en faisant valoir que cette activité de prestataire logistique est particulièrement complémentaire de son métier principal de distributeur alimentaire. MR

 
   
 

Les équipes de l’entrepôt de Propadis à Cayenne ont été accompagnées par Acsep pour la prise en main de son WMS IzyPro.

Crédit photo DR
 
 
 
Erratum
Amazon exploite 14 et non 16 agences de livraison en France

Dans la NL 3187, nous avons indiqué par erreur que les agences de livraison du dernier kilomètre d’Amazon en France étaient au nombre de 16, en se basant notamment sur les informations publiées dans les offres d’emplois Amazon Logistics. En fait, il s’avère que la liste des sites comprenait également des centres de tri. A ce jour, Amazon compte dans l’Hexagone 14 agences de livraisons : Avion (près de Lens), le Blanc-Mesnil, Bonneuil-sur-Marne, Bouc-Bel-Air (près d’Aix-en-Provence), Noisy-le-Grand, Ormes (près d’Orléans), Osny (Val d’Oise), Sainghin-en-Mélantois (près de Lille), Saint-Priest (près de Lyon), Seynod (près d’Annecy), Strasbourg, Toulouse, Vélizy-Villacoublay et Woippy (près de Metz). JLR

 
 
Filière horticole
Carrément Fleurs densifie son sourcing tricolore

Ce n’est pas nouveau : depuis 2012 et le lancement en franchise de Carrément Fleurs, cette enseigne d’artisans fleuristes basée sur un concept de libre-service de fleurs coupées de qualité cherche à privilégier les circuits courts et la collaboration avec des producteurs français (notamment pour le muguet et les chrysanthèmes). Et cette démarche voulue comme écoresponsable et éthique se trouve aujourd’hui renforcée par le contexte de la crise sanitaire actuel, qui tend à modifier les comportements d’achat de nos concitoyens vers une consommation locale. C’est pourquoi depuis le mois de mai, Carrément Fleurs compte un nouveau producteur sarthois dans son panel, pour approvisionner en tulipes sans pesticides et en pivoines (les fleurs de saison) ses 37 magasins dans l’Hexagone. « La clientèle recherche aujourd’hui davantage de fleurs françaises pour aider au maximum les producteurs locaux et les commerces de proximité en cette période post-épidémique. Chez Carrément Fleurs, nous effectuons un travail permanent de quête de fournisseurs de fleurs françaises, tant convoitées » explique Daniel Boussira, le DG de Carrément Fleurs. JLR

 
   
 

Pour les tulipes sans pesticides et les pivoines, l’enseigne Carrément Fleurs s’approvisionne désormais chez un producteur français, basé dans la Sarthe.

Crédit photo Carrément Fleurs
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Etats-Unis
Les labos US résistent face à l'imposition du "made in America"

Au début du mois d’août, le président Donald Trump a signé un décret présidentiel pour inciter les laboratoires pharmaceutiques à fabriquer médicaments essentiels et principes actifs aux Etats Unis. Sachant que seulement 28% des usines produisant les ingrédients sont sur le sol de l'Oncle Sam, la nouvelle aurait dû mobiliser l'industrie pour que celle-ci rapatrie ses laboratoires. Mais, il n'en a rien été. Stephen Ubl, président de PhRMA, l'organisme représentant les grands de la profession a expliqué que la mesure ajoutait au "chaos" ambiant, car ce décret en faveur du "made in America" entre en complète contradiction avec un autre décret réclamant une baisse des prix des médicaments...et donc davantage de fabrications en Chine et en Inde. L'industrie espère continuer comme si de rien n'était, en utilisant les exceptions, inscrites dans le décret. Si par exemple les coûts des ingrédients américains sont supérieurs à 25%, ou si c’est « dans l’ »intérêt du public », les labos continuent d'acheter à l'étranger. CCT

 
 

Royaume-Uni
XPO Logistics partenaire du fabricant d’électro-ménagers Beko

Le 3PL XPO Logistics a remporté un contrat auprès du fabricant d’électroménager Beko pour assurer la distribution de l’ensemble de ses produits chez ses partenaires distributeurs indépendants et chaînes de magasins au Royaume-Uni. Le logisticien a conçu une solution de transport personnalisée reposant sur une flotte dédiée dotée d’une technologie embarquée pour le suivi et la preuve de livraison. Ces opérations seront assurées à partir des deux entrepôts de Beko implantés à Tamworth et Hams Hall (nord-est de Birmingham) et concerneront toutes les marques de la filiale du groupe turque Arçelik (Beko, Grundig, Leisure, Flavel, Blomberg et Zenith). AD

 
   
  XPO Logistics va gérer toute la distribution produits de Beko à partir des deux entrepôts implantés près de Birmingham.

Crédit photo : XPO Logistcs
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jl.rognon@info6tm.com

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
m.rabiller@info6tm.com

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 81 69 80 02 a.dias@info6tm.com
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
p.tesson@info6tm.com
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Tour Maine Montparnasse - Cedex 189 33, avenue du Maine 75015 PARIS
 
14 septembre 2020


octobre 2020

Jeudi 15
Supply Chain Leaders Webinars
Webinar Fleury Michon : Accélérer le niveau de service et la croissance


novembre 2020

Mardi 17
et mercredi 18 Supply Chain Event
Save the date !
9h-20h
Paris Porte de Versaille
Pavillon 5.1

Mardi 24
au jeudi 26
TRANSPORTS and LOGISTICS MEETINGS 2020
Cannes – Palais des Festivals et Congrés

Découvrez le dernier numéro et abonnez-vous !


Spécial dossier AUTOMATISATION


Feuilletez la version 2020 de l’Annuaire de la Supply Chain


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien