Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3214
 
Aux Rois de la SC, ce sont les projets qui sont positifs

Trop souvent associé aux « cas positifs » des tests Covid, le mot positif ne l’est malheureusement plus tellement par les temps qui courent. Cela dit cette période troublée ne nous interdit pas, bien au contraire, de positiver quand l’occasion se présente. J’ai envie aujourd’hui d’évoquer une ribambelle de projets positifs, au vrai sens du terme cette fois. Nous avons reçu à ce jour une quarantaine de demandes de dossiers pour ces Rois de la Supply Chain 2021. Et comme nous savons par expérience qu’elles n’aboutiront pas toutes au final à une candidature, Supply Chain Magazine est en contact régulier avec les porteurs de ces projets, ce qui nous permet d’avoir une idée de leur contenu et de leurs chances de finaliser leur participation d’ici la date limite du vendredi 30 octobre 2020. A date, au vu des quelques dossiers déjà dûment déposés et de ceux qui sont bien partis pour l’être d’ici deux semaines, le programme s’annonce une fois encore très alléchant. Les problématiques sont très diverses : du grand projet de transformation supply chain à grande échelle, jusqu’à la gestion de palettes ou l’optimisation du taux de remplissage d’un conteneur. Le volet intralogistique, dont l’efficacité a été si cruciale durant le confinement, semble tenir une grande place dans ce cru 2021, avec des processus de pointe mis en oeuvre dans des entrepôts alimentaire ou non, ou des solutions innovantes en robotisation et en automatisation dans l’industrie et la distribution. Mais la supply chain amont ou les prévisions de ventes ne sont pas en reste, de même que l’omnicanal ou le dernier kilomètre, y dans des secteurs réputés peu matures en supply chain. Pour ceux qui hésiteraient encore à participer à l’aventure avec un projet positif, il vous reste encore deux semaines pour vous mettre sur les rangs.
Jean-Luc Rognon

Demandez le dossier de participation à Maxime Rabiller :
maxime.rabiller@scmag.fr / 01 48 93 18 65 (participation entièrement gratuite et sans obligation)

 
 
 
Planification
La Redoute fait confiance à Flowlity

Après avoir réalisé un projet pilote, la Redoute a choisi de poursuivre avec Flowlity pour optimiser la gestion de l’approvisionnement et le niveau de stock global des produits d’emballage sur sa plate-forme logistique Quai 30 de Wattrelos (dans les Hauts-de-France), conçue pour expédier jusqu’à 160 000 articles par jour. Nos lecteurs qui ont participé au Forum d’été 2019 de Supply Chain Magazine connaissent déjà cette jeune pousse française, créée en octobre 2018, et qui propose une solution en mode Saas de planification supply chain ayant recours au machine learning pour analyser les historiques, réaliser des prévisions et faire des recommandations sur les niveaux de stocks. La rencontre des deux partenaires s’est effectuée au sein de l’accélérateur Lafayette Plug and Play, dédié au retail, qui avait sélectionné Flowlity dans sa sixième promotion en mars 2019(voir NL 2886>). Après l’étape du PoC (“Proof of Concept”) destinée à prouver la valeur et la rentabilité de la solution, leur collaboration s’est poursuivie par un test de 6 mois qui a permis de réduire de plus de 50% les stocks sur les consommables. « La solution Flowlity nous permet d’automatiser des tâches de collecte et de calcul auparavant manuelles et fastidieuses, et grâce au partage des données avec nos fournisseurs, nous avons de belles perspectives d’optimisation des dépenses et du BFR » indique Fabien Rouquette, le directeur du site logistique de La Redoute. En outre, l’originalité de Flowlity est d’agir en tant que tiers de confiance, afin de garantir la confidentialité des données échangées avec les fournisseurs de La Redoute. « C’est ce qui fait notre différence. Les prévisions de consommation sont davantage affinées, les résultats sont bénéfiques à la fois pour La Redoute et pour les différents acteurs de la chaîne. Les fournisseurs ont eux aussi accès à la solution et peuvent visualiser les prévisions des commandes futures et accéder à celles en cours. Tout le monde est gagnant » souligne Jean-Baptiste Clouard, CEO et co-fondateur de Flowlity. A noter par ailleurs que l’entreprise a remporté la semaine dernière le concours European Supply Chain Start-up Pitch 2020 organisé par le magazine néerlandais Supply Chain Movement, avec 389 votes en ligne. Les autres startups en lice étaient l’autrichienne Prewave (analyse par machine learning des données provenant des réseaux sociaux et des fils infos pour prédire les risques supply chain), la suisse SmarterChains (plate-forme digitale de benchmark sur les feuilles de route Industrie 4.0) et la suédoise Kodiak Rating (solution cloud de gestion des relations fournisseurs, tant en termes de sourcing que d’approvisionnements). JLR

 
   
 

Les deux co-fondateurs de Flowlity, Jean-Baptiste Clouard (G) et Karim Benchaaboun (D)

Crédit photo Flowlity
 
 
 
E-commerce
Une inauguration Amazon au diapason du contexte sanitaire

Sur ses sites, c’est une distance de 2 mètres minimum que fait respecter Amazon pour les interactions entre collaborateurs. Et le premier jour est d’ailleurs consacré à une formation à la sécurité au travail, comme l’ont notamment constaté les quelque 342 salariés déjà recrutés en CDI sur l’entrepôt CDG7 inauguré jeudi dernier à Senlis, et qui illustre un nouveau format de site amont baptisé « Inbound Cross-dock » (voir NL 3213). « À peine deux semaines après le lancement des opérations, ce sont même près de 550 personnes qui se relaient en deux shifts au fil de la journée, et ce chiffre pourrait atteindre les 1200 avec le pic de fin d’année », nous indiquait à cette occasion Théophile Armand, le directeur du site, qui officiait jusque-là au sein du Fulfillment Center de Lauwin-Planque, près de Douai. Pour répondre aux enjeux sanitaires de ces derniers mois, un nouveau profil de collaborateurs a été institué : des Safety Angels dont le rôle est de veiller à la bonne mise en œuvre des gestes barrières et à la disponibilité partout sur le site de gel hydro-alcoolique, de masques ou de lingettes désinfectantes, quitte à directement ravitailler les opérateurs qui en ont besoin. À Senlis, pas moins de 30 ont été recrutés et répartis entre les deux shifts de la journée. « Au sein des deux équipes qui interviennent sur ces deux grandes plages horaires, nous avons à chaque fois constitués trois groupes distincts, avec un léger décalage des prises de poste ou des pauses pour circonscrire le risque, et mieux maitriser l’éventuel impact d’un cas positif », nous explique-t-on. Pas question pour Amazon de renouer avec les déboires qui avaient entrainé la fermeture durable de plusieurs sites pendant le confinement. Comme à chaque inauguration, celle de la semaine dernière a donné l’occasion au e-commerçant de faire valoir son rôle dans le développement des territoires qui accueillent ses sites, Amazon se présentant désormais comme « une entreprise française née aux États-Unis » (l’activité France a été structurée sous forme de SAS en 2015, avec 4,5 Md€ de CA à la clé l’an dernier). À Senlis, le plan de recrutements en CDI est déjà bien avancé par rapport à l’objectif de 500 à moyen terme communiqué au fil du développement du projet, notamment en direction des collectivités locales qui ont permis à celui-ci de se concrétiser en à peine trois ans. Et au niveau national, c’est un objectif de 13 000 CDI à fin 2021 qui est désormais affiché. MR

 
   
 

Inauguration dans le respect des gestes barrières hier à Senlis, pour le nouvel entrepôt amont d’Amazon France.

Crédit photo M. Rabiller
 
 
 
Prestataire logistique
Geodis démocratise la lutte contre les gaz à effet de serre

Le prestataire Geodis a rendu accessible en accès libre son calculateur d’émissions de gaz à effet de serre sur son site Internet. Conçu en partenariat avec l’organisme spécialisé EcoTransIT World, ce calculateur permet d’évaluer les émissions de GES et polluants générés par un transport de marchandises, mais également de réaliser des comparaisons entre modes de transport (routier, aérien, ferroviaire, maritime, fluvial). Cet outil d’aide à la décision en matière de choix de transport davantage respectueux de l’environnement prend en compte la masse des marchandises transportées ainsi que de leurs lieux de départs et de destination. « La mesure précise des émissions générées par ses activités est une condition préalable à une amélioration, souligne Cécile Bray, experte senior climat carbone de Geodis. Cette initiative fournit un moyen transparent et fiable de quantifier les émissions de gaz à effet de serre et des polluants de chaque mode de transport. » Rappelons par ailleurs que le prestataire accompagne ses clients dans leur stratégie RSE et ambitionne de réduire de 30 % ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. AD


 
   
 

Le nouveau calculateur de Geodis a été développé en partenariat avec l’organisme spécialisé EcoTransIT World.

Crédit photo Geodis
 
 
Nomination
Nouvelle directrice du développement logistique chez Panhard

Avant l’été, c’est en tant que directrice Développement Logistique que Joanna Jarolim a rejoint le Groupe Panhard, et l’équipe qu’anime depuis deux ans Jean-Michel Frammery en tant que directeur du Développement Logistique et Activité de ce promoteur-investisseur en immobilier d’entreprise et résidentiel. Ses principales missions seront d’une part de poursuivre l’expansion de l’entreprise sur ses bastions historiques du nord de l’Ile-de-France et de l’axe Seine, et d’élargir son approche à d’autres territoires (on notera que la dernière livraison d’entrepôt en date s’est faite au sud de Paris, à Brie-Comte-Robert, avec un site de 48 000 m² en majorité loué par Leader Price, voir NL 3206). A 43 ans, Joanna Jarolim possède une large expérience, d'une part pour avoir passé près d’une décennie sur le versant opérationnel, au sein du groupe Carrefour en évoluant du marketing et des SI vers des responsabilités projet en supply chain, puis chez ID Logistics dans l’accompagnement de grands clients en tant que Contract Manager. Et d’autre part pour avoir officié dans différents cabinets de conseil depuis 2010, avec une expertise largement teintée Supply Chain et Retail. « Son arrivée traduit notre volonté toujours plus forte de rester l’un des leaders du développement en immobilier logistique en France et d’anticiper toujours plus finement les futurs besoins opérationnels de nos clients utilisateurs », commente Christophe Bouthors, le président du Groupe Panhard. MR

 
   
 

Joanna Jarolim, désormais directrice Développement Logistique au sein du Groupe Panhard.

Crédit photo Groupe Panhard
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Pologne
Geodis se renforce dans le pays en rachetant le groupe Pekaes

Déjà présent en Pologne avec 3 entrepôts et 1 plateforme de cross-dock, Geodis a racheté le groupe de transport et de logistique polonais Pekaes en reprenant la majorité des parts détenues par le fonds d’investissement Innova Capital. « Cette acquisition est une étape majeure pour consolider notre présence dans cette région que nous nous considérons comme stratégique pour le développement du groupe », souligne Marie-Christine Lombard, présidente du directoire de Geodis. Basé à Błonie, près de Varsovie, le groupe Pekaes dispose de 20 agences dans le pays ainsi que 3 terminaux ferroviaires et 6 entrepôts logistiques. Assurant aussi bien des prestations de transport en lots complets qu’en lots partiels, l’entreprise compte en outre 1 200 collaborateurs, opère sur l’ensemble du continent via une vingtaine de partenariats et pilote l’ensemble des flux nationaux et internationaux de ses clients (10 000). « La complémentarité de nos portefeuilles clients et la combinaison de nos capacités nous permettront d’offrir aux entreprises polonaises de vastes opportunités internationales, tandis que nos clients bénéficieront de l'expertise de Pekaes en Pologne, qui est le troisième marché logistique d’Europe », poursuit Marie-Christine Lombard. Pekaes intégrera l’activité Road Transport de Geodis. AD

 
   
  Pekaes dispose de 20 agences, 3 terminaux ferroviaires et 6 entrepôts en Pologne.

Crédit photo : DR
 
 

Japon
Nippon Express mise sur le ferroviaire pour pallier les difficultés du trafic aérien

Le prestataire Nippon Express prévoit de doubler d’ici l’année prochaine le nombre de trains de fret qu’elle exploite entre la Chine et l’Europe, révèlent nos confrères du Nikkei Asia. Les clients souhaitant basculer leurs flux de marchandises de l’aérien au ferroviaire ont sensiblement augmenté en raison de la crise du coronavirus, c’est en particulier le cas des équipementiers automobiles chinois et japonais. La pénurie d’avions en service a entrainé une véritable flambée des prix du fret aérien. Moins de 18 mois seulement après le lancement de son service de fret entre la Chine et l’Europe (voir NL 2943), Nippon Express propose désormais 23 itinéraires entre la Chine et l'Europe. La durée de voyage sur les trois routes principales (entre Xi'An et Duisburg, Shanghai et Hambourg, et Qingdao et Budapest) est d’environ 25 jours. Nippon Express envisage le démarrage de nouvelles routes, telles que des lignes reliant Xi’An et la Scandinavie via la Russie et l’Ukraine. JF

 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jl.rognon@info6tm.com

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
m.rabiller@info6tm.com

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 81 69 80 02 a.dias@info6tm.com
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
p.tesson@info6tm.com
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Tour Maine Montparnasse - Cedex 189 33, avenue du Maine 75015 PARIS
 
19 octobre 2020


novembre 2020

Lundi 02
au vendredi 6
Logistique (webinaires)
SAP Supply Chain & Industry 4.0 Experience Weeks


novembre 2020

Lundi 16
au vendredi 20
Logistique (webinaires)
Industrie 4.0, Production (webinaires)


novembre 2020

Mardi 17
et mercredi 18
Supply Chain Event
Save the date !
9h-20h
Paris Porte de Versaille
Pavillon 5.1

Lundi 23
au vendredi 27
Logistique (webinaires)
Industrie 4.0, Engineering & Gestion des Assets (webinaires)

Mardi 24
au jeudi 26
TRANSPORTS and LOGISTICS MEETINGS 2020
Cannes – Palais des Festivals et Congrés

Découvrez le dernier numéro et abonnez-vous !


Spécial dossier AUTOMATISATION


Feuilletez la version 2020 de l’Annuaire de la Supply Chain


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien