Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3226
Produits volumineux
Supervan lève
3 M€ pour ses livraisons à la demande

Fondée en 2016 mais autofinancée jusque-là, la start-up Supervan annonce une première levée de fonds de 3 M€ auprès d’Inter Invest Capital. C’est le créneau du transport de produits volumineux et pondéreux à la demande que cible la jeune pousse, qui se présente en tant que commissionnaire de transport digitalisé. À l’origine, sa plateforme et ses services ciblaient plutôt les besoins des particuliers, pour une mise à disposition express de véhicules utilitaires leur permettant de monter des livraisons à la demande. Or ce créneau ne représente aujourd’hui qu’environ 15% d’un volume d’activité qui a approché les 40 000 opérations sur l’ensemble de année 2019, et a même atteint le cap des 400 courses par jour en 2020 sur l’ensemble des zones urbaines où son service est déployé (Paris et l’Île-de-France, Lyon, Marseille, Grenoble, Toulouse, Montpellier, Rouen et Lille). L’essentiel des utilisateurs de Supervan sont en fait des professionnels, son service étant notamment prisée dans le secteur de la construction pour approvisionner les chantiers au fil des besoins : via la plateforme, artisans, entreprises du bâtiment ou même distributeurs d’équipements et de matériaux peuvent monter en quelques clics des livraisons sous deux heures. En juillet dernier, l’éventail des moyens mobilisables s’est d’ailleurs élargi à trois types de poids lourds avec le lancement d’une offre baptisée « XXL » qui se veut assez unique, pour une livraison en moins de six heures de chargement allant jusqu’à 16 tonnes. La réactivité et la flexibilité mises en avant par Supervan reposent en fait sur ses accords avec des partenaires transport, soit une flotte externalisée avec chauffeurs de plus de 300 véhicules légers et d’une vingtaine de poids lourds à ce stade. « Nous avons créé un outil logistique digital accessible à tous permettant d’accéder à des transporteurs de manière instantanée. Livrer un petit colis en moins de deux heures en zone urbaine est une chose, livrer des produits volumineux et lourds, à l’image des besoins du bâtiment, est un tout autre défi logistique que nous avons réussi à relever », note Guillaume Fournier, le fondateur et CEO de Supervan. Au-delà, ce sont aussi des besoins liés à l’ameublement ou au bricolage qui sous-tendent le développement de la start-up, notamment dans le cadre d’accords passés avec des enseignes comme Point P, Kiloutou ou Leroy Merlin. Les 3 M€ levés en octobre vont permettre à Supervan d’accélérer son développement, pour développer son offre de services et se lancer très rapidement sur trois nouvelles villes. L’enjeu est aussi de se renforcer sur le volet technologique, et en termes de ressources : le doublement de l’équipe d’une quinzaine de personnes est annoncé sur les 6 prochains mois. Rentable dès son 2ème exercice, en 2018, la start-up a depuis triplé chaque année son CA (non communiqué), et entend le multiplier par cinq d’ici deux ans. MR

 
   
 

Les 3 M€ levés par Supervan vont lui permettre d’accélérer son développement et d’étoffer son équipe d’une quinzaine de collaborateurs.

Crédit photo © Supervan
 
 
 
Immobilier logistique
La demande ravivée par les logisticiens, note Cushman & Wakefield

Au 3ème trimestre, la demande placée en immobilier logistique a un peu comblé le trou d’air du début d’année, mais avec 1,8 M de m² sur 9 mois, le recul atteint -32% par rapport à 2019, note Cushman & Wakefield dans sa dernière étude (soit -15% par rapport à la moyenne décennale, et le plus faible total depuis 2014). Le spécialiste du conseil en immobilier d’entreprise évoque un « léger mieux locatif » résultant en partie de la forte sollicitation des logisticiens par un large éventail de chargeurs, notamment pour faire face à l’emballement du e-commerce. Plus de la moitié des m² commercialisés l’ont été auprès des acteurs de la logistique et du transport, surtout via des prises à bail d’entrepôts existants de 10 000 à 30 000 m². Le volume placé côté 3PL n’affiche d’ailleurs que -12% de recul, contre -47% pour les chargeurs. Parmi des derniers, les acteurs de la distribution non-alimentaire (35%) devancent ceux de l’alimentaire (25%), tandis que le volume d’activité lié aux industriels atteint seulement 8%, contre 20% en moyenne depuis 10 ans. En fait côté chargeurs, l’activité tient surtout à la finalisation de plateformes neuves prévues de longue date, notamment de projets XXL tels que ceux signés pour Mobivia (103 000 m² près d’Orléans, voir NL 3197), Samada/Monoprix dans le sud francilien, Sun City sur E-Valley dans le Cambrésis, ou pour Intermarché via plusieurs opérations. « Entre ces deux polarités de la gestion à court terme et de la projection plus lointaine, les formats compris en 30 000 et 60 000 m² affichent le creux d’activité le plus important : 300 000 m² commercialisés en 9 mois contre 800 000 m² l’an passé », note Cushman & Wakefield. Même si le marché francilien affiche un recul de -41%, il reste le premier en surfaces placées (485 000 m²). Le décrochage est encore plus brusque en région lilloise (-60%), alors qu’à l’inverse le lyonnais et la région de Marseille ont vu les volumes s’envoler (+78% et x3), justement à la fois avec la finalisation d’opérations conçus de longue date, et via des prises à bail dans l’existant par des logisticiens tels qu’ID Logistics ou XPO Logistics, notamment. Si C&W évoque un possible atterrissage en fin d’années au-delà des 2,5 M de m² commercialisés, c’était avant qu’un 2ème épisode de confinement se mette en œuvre. Ce point marché passe d’ailleurs en revue le contexte macroéconomique, les dynamiques de l’investissement, de l’offre ou du prix des loyers (à consulter ici en téléchargement). MR

 
   
  Crédit photo © Cushman & Wakefield  
 
 
TRM
Les routiers se sentent les oubliés du 2ème confinement

Sous la bannière #OnRoulePourVous, les entreprises du Transport routier de marchandises et de la Logistique, via la FNTR, l’Union TLF et OTRE, ont lancé hier un appel au gouvernement pour que les routiers puissent continuer à bénéficier d’un réseau d’accueil opérationnel sur leur parcours pour remplir dignement leurs missions : aires de repos, accès à des sanitaires et à des douches, points de restauration avec repas chauds. Même si en principe cela devrait déjà être le cas, les organisations professionnelles constatent que la réalité du terrain ne correspond pas à la théorie, notamment sur le réseau non concédé géré par l’Etat. JLR

 
 
Gestion de quais
Join2ship étoffe ses fonctionnalités de gestion de quais

En cette période de reconfinement susceptible de déstabiliser le fonctionnement des sites logistiques, l’éditeur DDS Logistics arrive à point nommé avec les dernières nouveautés de sa plateforme collaborative Join2ship. Ayant vocation à optimiser les relations entre chargeurs, transporteurs et client finaux, celle-ci comprend désormais un module de gestion de planning des opérations de chargement/déchargement avec un suivi temps réel des arrivées de camions sur site. Le planning évolue ainsi en fonction des aléas, type retards ou avances de livraisons, et les équipes en entrepôt peuvent visualiser tous les enlèvements et/ou livraisons prévues avec le détail des marchandises à prendre en charge. Parallèlement, les logisticiens peuvent faciliter la sécurisation des sites via une fonction dédiée aux postes de garde. La plateforme collaborative permet en effet de renseigner des informations comme les coordonnées du chauffeur, le nom du transporteur et la nature de la marchandise transportée, facilitant les opérations de contrôle à l’entrée du site logistique. « Le WMS parle à l’entrepôt, le TMS à l’exploitation transport et l’on peut désormais compter sur Join2ship pour s’adresser efficacement aux gestionnaires de quais », souligne Jérôme Bour, Pdg de DDS Logistics. AD

 
   
 

Le module de gestion de planning des opérations de chargement/déchargement permet un suivi temps réel des arrivées de camions sur site avec des ETA.

Crédit photo DDS Logistics
 
 
Optique
Krys Group s’équipe de l’OMS de Proximis

C’est dans le cadre de la refonte des sites Internet de ses 3 enseignes d'optique (Krys, Vision Plus et Lynx Optique) que Krys Group a décidé de faire appel à l’éditeur Proximis et à l’intégrateur Clever Age. L’idée était d’adopter une stratégie de commerce unifiée en plaçant les 1 400 magasins du réseau et leurs clients au centre de la réflexion. La mise en place en cours concerne la plateforme e-commerce, et un orchestrateur de commande (OMS), intégré au SI de Krys. « La crise sanitaire que nous traversons, au-delà de l'augmentation exceptionnelle du volume d'achats sur le web, nous a conduit à modifier en profondeur le parcours d'achat en magasin » déclare Frédéric Jubelin, le directeur de l'Organisation et des Systèmes d'informations chez Krys Group. Le déploiement de la plate-forme sur le nouveau site krys.com, déjà opérationnel, propose un panier unifié qui permet de regrouper et de mixer les achats en livraison web grâce au Pay&Collect et au Reserve&Collect. Lors de la phase de conception, la solution Proximis Unified Commerce a fait l’objet d’un « core model », qui propose un catalogue de fonctionnalités mutualisables (interfaces avec le SI, configurateur de choix de lentilles, store locator, etc.), valables pour les sites e-commerce des trois enseignes, en plus de fonctionnalités spécifiques pour chaque marque, en fonction de son positionnement. JLR

 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Vietnam
FM Logistic signe avec la centrale d’achat VinShop

Présent au Vietnam depuis 2017, FM Logistic a remporté un contrat de services logistiques avec la centrale d’achat locale VinShop, filiale du groupe One Mount. Dans le cadre de cet accord, le logisticien effectuera du stockage, des préparations de commandes et de la livraison à destination de magasins de détail situés dans le nord du pays depuis son nouvel entrepôt multi-clients de Bac Ninh, à 20 km de Hanoï (voir NL n°2911). Grâce à ces prestations, qui viendront appuyer les deux sites e-commerce de VinShop, VinID et Vinshop (B2B), la centrale d’achat vietnamienne entend aider les petits magasins à devenir plus compétitifs grâce à une meilleure gestion de l’approvisionnement. « Le marché vietnamien présente un potentiel énorme pour les détaillants, mais la concurrence est féroce, souligne Hamza Harti, directeur général de FM Logistic pour le Vietnam. Ici comme ailleurs, une gestion efficace de la logistique est essentielle pour développer des stratégies omnicanales et offrir une expérience client cohérente sur tous les canaux de vente au détail. » Et le Vietnam réussit à FM Logistic : le CA du logisticien dans le pays a doublé au cours du dernier exercice, clos en mars 2020, avec comme autres clients distributeurs les groupes Emart et My Kingdom. AD

 
   
  FM Logistic va assurer ses prestations depuis son site logistique de Bac Ninh, près d’Hanoï. Inauguré cette année avec une première tranche de 21 000 m², il offrira à terme 52 000 m² de surface de stockage.

Crédit photo : FM Logistic
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jl.rognon@info6tm.com

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
m.rabiller@info6tm.com

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 81 69 80 02 a.dias@info6tm.com
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
p.tesson@info6tm.com
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Tour Maine Montparnasse - Cedex 189 33, avenue du Maine 75015 PARIS
 
4 novembre 2020

Lundi 02
au vendredi 6
Logistique (webinaires)
SAP Supply Chain & Industry 4.0 Experience Weeks

Mardi 10
Webinar Renault, McKinsey, Blue Yonder
Construire une supply chain résiliente en temps de crise
15h

Lundi 16
au vendredi 20
Logistique (webinaires)
Industrie 4.0, Production (webinaires)

Mardi 17
et mercredi 18
Smart Ports, piers of the future
Live streaming event
Logistics, sustainability, innovation, digitalization

Held by 7 of the main ports in the world

Lundi 23
au vendredi 27
Logistique (webinaires)
Industrie 4.0, Engineering & Gestion des Assets (webinaires)

Mardi 24
au jeudi 26
TRANSPORTS and LOGISTICS MEETINGS 2020
Cannes – Palais des Festivals et Congrés

Mardi 24
Le S&OP : facteur clé de l’optimisation du BFR en 2021
11H
Organisé par :

Découvrez le dernier numéro et abonnez-vous !


Feuilletez la version 2020 de l’Annuaire de la Supply Chain


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien