Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3227
Stockage / rayonnage
Prodex cédé par Savoye à l’indépendant Mavipal

C’est hier qu’a été finalisée la cession par Savoye à Mavipal de sa filiale Prodex, spécialisée dans les équipements de stockage dynamique pour les charges lourdes et légères. L’acquéreur appartient, comme Savoye, à l’écosystème bourguignon (même si son siège est à Brive-la-Gaillarde), et compte parmi les tout derniers fabricants et concepteurs indépendants de solutions de stockage de l’Hexagone, dans un secteur qui n’a cessé de se consolider ses dernières années. C’est aussi un des plus petits, Mavipal étant surtout actif auprès des industriels, PME et grands groupes, par exemple dans l’aéronautique, l’agroalimentaire ou pour équiper les réserves magasins dans la grande distribution. Avec l’acquisition de Prodex, son champ d’activité s’ouvre plus directement aux acteurs de la logistique, sachant qu’au-delà de leur complémentarité commerciale et opérationnelle, les deux entreprises ont un profil assez similaire : un historique qui remonte à une soixantaine d’années, environ 5 M€ de chiffre d’affaires aujourd’hui, une production en propre et le choix de conserver la main sur le montage des installations chez leurs clients, sans s’appuyer sur les équipes spécialisées souvent en provenance de l’est-européen. « En comptant le volet d’intérim pour cette partie montage, Mavipal emploie environ 35 collaborateurs en équivalent temps plein, et son activité s’étend jusqu’au Benelux, aux Dom-Tom ou au Maghreb pour accompagner certains clients », nous précise son dirigeant David Petit-Rouvès. Il y a une dizaine d’années, il avait pris les manettes du distributeur et installateur Racs, et structuré ensuite Mavipal suite au rachat d’un de ses fournisseurs. Et ces dernières années, Prodex avait pu ponctuellement figurer parmi les fournisseurs de Mavipal, pour compléter la gamme maison à l’occasion de certains projets. Désormais, Prodex comptera parmi les fournisseurs de Savoye, un accord ayant été signé pour structurer cette relation. Les solutions de son ex-filiale sont en effet utilisées sur de nombreux projets du groupe, et c’est d’ailleurs ce qui l’avait amené à racheter Prodex en 1995, pour la complémentarité de son offre avec ses propres systèmes intralogistiques automatisés, notamment pour la préparation à gare. En mettant l’accent sur les solutions automatisées et robotisées, sur les solutions logicielles pour la Supply Chain, et sur son développement à l’international, les synergies entre Savoye et sa filiale n’étaient plus si étroites, note le communiqué. MR

 
   
 

Surtout au service des acteurs de l’industrie jusque-là, Mavipal élargit son spectre en rachetant Prodex au groupe Savoye. Avec la volonté de conserver cette marque forte sur le créneau du stockage dynamique.

Crédit photo Mavipal
 
 
 
e-commerce
Provost double le stockage de Cubyn sans pousser les murs

Lancée en 2019 (voir NL 2957), l’offre « Fulfillment » de la start-up Cubyn a largement dépassé ses objectifs de croissance dès le premier trimestre 2020, avec la forte hausse des ventes sur Internet. Si bien que la capacité de stockage de l’entrepôt de Gennevilliers (6 000 m²) était devenue rapidement trop juste pour répondre aux besoins de ses clients e-commerçants (cosmétiques, vêtements, jouets, électronique). Fin juin 2020, le logisticien décide de faire appel à la société Provost (qui lui avait déjà aménagé sa cellule de picking), avec l’objectif de multiplier par 2,5 la capacité de stockage sans pousser les murs ni impacter l’activité en cours. La solution proposée par le concepteur et fabricant français consiste à installer une plate-forme en mezzanine (Proplus LP3) de 2 500 m² équipée de 1 440 baies de « rayonnages à tablettes tôlées » Prospace+, permettant de stocker toutes sortes d’articles de différentes tailles sous des conditionnements hétérogènes (cartons, sachet plastique, boîtes) sur 6 niveaux de prélèvement. Le tout en un temps record. Dès la fin juillet, le chantier peut démarrer : la plate-forme et ses 100 poteaux sont déjà fabriqués et les premiers lots sont livrés. « A ce jour, nous sommes l’unique fabricant français à sortir une plateforme certifiée EN 1090, de nos usines en 4 semaines» souligne François Bontemps, le DG de Provost, en rappelant que la plateforme et les rayonnages sortent directement de ses usines françaises. Comme le site en fonctionnement ne permet pas de stocker le matériel, Provost organise un cadencement des livraisons tous les 15 jours et une implantation divisée en quatre phases, avec des opérations de montage de 13h à 20h pour permettre aux opérateurs de Cubyn de continuer à réaliser les préparations de commandes le matin. L’opération de montage a été effectuée en huit semaines et le chantier s’est terminé fin septembre, à temps pour affronter le pic d’activité que Cubyn prévoit pour cette fin d’année. L’entrepôt compte désormais quelque 330 000 références. JLR

 
   
 

Pour le logisticien Cubyn, la société Provost a fabriqué et installé en un temps record de 12 semaines une mezzanine de 2 500 m² équipée de 1 440 baies de rayonnages à tablettes tôlées.

Crédit photo Provost
 
 
 
Livraison urbaine
DB Schenker va livrer davantage en électrique en Europe

Le prestataire DB Schenker a passé commande de 36 exemplaires du camion tout électrique Fuso eCanter du constructeur Daimker Trucks. Ceux-ci viendront s’ajouter aux 5 unités déjà en service et assureront des livraisons urbaines dans plusieurs grandes villes européennes dont Oslo, Copenhague, Madrid, Salzbourg, Vienne, Hambourg, Rome et Milan. DB Schenker exploitera ainsi ce véhicule dans 20 villes en Allemagne, en France, au Danemark, au Royaume-Uni, en Irlande, aux Pays-Bas, en Norvège, en Finlande, en Autriche, en Espagne et en Italie. « Nous sommes aujourd’hui en train de devenir le fournisseur numéro un de logistique verte, se réjouit Cyrille Bonjean, directeur du transport route Europe chez DB Schenker. Nous mettons l’accent sur la durabilité du premier au dernier kilomètre. » Camion 100 % électrique de 7,5 tonnes, le Fuso eCanter a une charge utile de 3,2 tonnes et une autonomie de 100 km., considérée par le prestataire comme suffisante pour assurer ses tournées de livraisons en centre-ville. AD

 
   
 

Les nouveaux exemplaires de Fuso eCanter de DB Schenker assureront des livraisons urbaines dans plusieurs grandes villes européennes (Oslo, Copenhague, Madrid, Salzbourg, Vienne, Hambourg, Rome, Milan...).

Crédit photo DB Schenker
 
 
Supports de manutention
Un nouveau quart de palette plastique chez LPR

Plutôt que « quart de palette recyclable au 400 x 600 mm », le loueur-gestionnaire LPR a préféré affubler sa dernière création du doux nom de RQP46. Ce support en polypropylène vierge s’adresse en priorité aux secteurs de la grande distribution, de la distribution spécialisée et du commerce de détail en permettant une utilisation de l’entrepôt jusqu’au point de vente, sans nécessiter de manutention supplémentaire sur le lieu de distribution. LPR met en avant sa légèreté, sa recyclabilité et sa résistance. Par ailleurs, la RQP46 est empilable et emboîtable, ce qui ouvre des perspectives de réduction de coûts de transport et de stockage jusqu'à 60%. JLR

 
   
 

Du fait de son caractère empilable et emboîtable, le quart de palette plastique RQP46 proposé en location par LPR offre des perspectives de réduction de coûts de transport et de stockage jusqu'à 60%.

Crédit photo LPR
 
 
Transport combiné
Marfret ajoute une escale
sur sa liaison ferroviaire
entre Rouen
et Bonneuil

Il y a un an, la compagnie fluviale et maritime Mafret, via sa filiale FluvioFeeder Armement (FFA), lançait un nouveau service hebdomadaire de transport ferroviaire massifié de conteneurs entre la Normandie et l’Ile de France, en l’occurrence entre le terminal à conteneurs TCMD de Rouen (géré par sa filiale Somap) et le terminal de Bonneuil-sur-Marne, à l’est de Paris. Le port de Gennevilliers est désormais une nouvelle escale dans la rotation de cette navette hebdomadaire (Rouen / Bonneuil-Sur-Marne et Bonneuil-Sur-Marne / Gennevilliers / Rouen). « Je me réjouis de cette évolution qui confirme ainsi la capacité du port à développer le transport combiné. Ce service permet aussi de connecter les différents terminaux à conteneurs Haropa – Ports, dont celui de Paris Terminal SA » a déclaré Antoine Berbain, le directeur général de Haropa – Ports de Paris. Pour Marfret, cette offre ferroviaire hebdomadaire (72 EVP) est complémentaire avec son service fluvial entre Port 2000 au Havre et le terminal rouennais TCMD, avec son navire fluviomaritime Lydia. JLR

 
 
Nomination
Un spécialiste de la veille internationale chez SprintProject

La société SprintProject, qui se définit comme « chasseur en Open Innovation sur les sujets Smart Supply », a recruté le mois dernier un « Analyste Innovation Ouverte Internationale » qui va lui permettre d’étendre ses activités de veille, d’analyse des tendances et de cartographie des startups innovantes au-delà des frontières de l’Hexagone. Il s’agit de Mathieu Boyer, qui était depuis deux ans chargé de mission intelligence économique chez CEA Tech, le pôle « recherche technologique » du CEA. Il est diplômé d’un Master 2 d’Intelligence économique de l’IAE de Poitiers. A noter que depuis sa création en 2018, SprintProject a déjà recensé plus de 290 startups, dont 188 ont fait l’objet d’une rencontre lors de Sitting Startups et sont suivies régulièrement depuis. JLR

 
   
 

Mathieu Boyer, nommé Analyste Innovation Ouverte Internationale chez SprintProject

Crédit photo DR
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Etats-Unis
Dans ses rayons, WalMart préfère les hommes aux robots

WalMart, le numéro un américain des hypermarchés n'a plus besoin de robots pour vérifier l'état des stocks de produits dans ses magasins. Les employés le font très bien, dit-on chez WalMart...au grand dam de Bossa Nova Robotics, une startup californienne qui depuis 2017 alimentait les hypermarchés en robots de près de 2 m. Ceux-ci sillonnaient les allées des magasins pour repérer les rayons vides. Les employés s'occupaient alors du réassort et WalMart était censé augmenter son volume de vente, et minimiser ses ruptures en magasin. Cinq cent grandes surfaces étaient ainsi équipées avec ce robot début 2020 et l'objectif était d'arriver à 1 000. Mais le COVID-19 est passé par là. Un nombre plus important de salariés sillonnent désormais les rayons pour faire les courses des clients en ligne. Et WalMart s'est aperçu qu'ils pouvaient vérifier en même temps l'état des stocks. Plus besoin de robots. Bossa Nova Robotics, créé par des anciens de l'université Carnegie Mellon, va se réorienter vers d'autres tâches. CCT

 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jl.rognon@info6tm.com

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
m.rabiller@info6tm.com

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 81 69 80 02 a.dias@info6tm.com
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
p.tesson@info6tm.com
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Tour Maine Montparnasse - Cedex 189 33, avenue du Maine 75015 PARIS
 
5 novembre 2020


novembre 2020

Lundi 02
au vendredi 6
Logistique (webinaires)
SAP Supply Chain & Industry 4.0 Experience Weeks

Mardi 10
Webinar Renault, McKinsey, Blue Yonder
Construire une supply chain résiliente en temps de crise
15h

Lundi 16
au vendredi 20
Logistique (webinaires)
Industrie 4.0, Production (webinaires)

Mardi 17
et mercredi 18
Smart Ports, piers of the future
Live streaming event
Logistics, sustainability, innovation, digitalization

Held by 7 of the main ports in the world

Lundi 23
au vendredi 27
Logistique (webinaires)
Industrie 4.0, Engineering & Gestion des Assets (webinaires)

Mardi 24
au jeudi 26
TRANSPORTS and LOGISTICS MEETINGS 2020
Cannes – Palais des Festivals et Congrés

Mardi 24
Le S&OP : facteur clé de l’optimisation du BFR en 2021
11H
Organisé par :

Découvrez le dernier numéro et abonnez-vous !


Feuilletez la version 2020 de l’Annuaire de la Supply Chain


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien