Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3230
SPECIAL
ROIS 2021 : les dossiers en lice

L’année 2020 aura été déconcertante à plus d’un titre, mais gageons que 2021 verra un retour progressif à la sérénité, notamment d’un point de vue Supply Chain. Pour la 15ème année consécutive, elle s’ouvrira en tout cas en janvier avec la phase finale et le couronnement des Rois de la Supply Chain, et la distinction par notre communauté professionnelle de projets illustrant le savoir-faire, les capacités d’innovation et d’agilité de ces métiers œuvrant dans les coulisses de l’économie. Sur fond de transformation digitale et d’optimisation opérationnelle, les grands groupes sont particulièrement représentés cette année, sans doute car leurs ressources leur ont permis de poursuivre les chantiers en cours, et de finaliser ces derniers jours leur candidature avec leurs partenaires, en mode distanciel. L’automatisation en entrepôt est bien représentée, avec des options technologiques bien différentes mais toujours l’objectif de conjuguer l’efficacité et l’amélioration des conditions de travail pour les opérateurs. Pour adresser des enjeux similaires, d’autres ont misés sur un renouvellement des outils et technologies utilisées en entrepôt, que l’on parle code-barres, QR-codes, RFID ou beacons, sans hésiter à tirer un trait sur des modes de fonctionnement qui pouvaient prévaloir depuis des années. Et des sujets qui mettent de longue date au défi les métiers de la Supply Chain, comme la gestion des palettes, la logistique des retours ou le suivi des flux ferroviaires, donnent lieu à de nouvelles initiatives en s’appuyant sur des jeunes pousses innovantes, en pointe du digital. Comme lors de chaque édition, quelques projets mettent enfin en lumière la montée en maturité Supply Chain qui irrigue tous les secteurs, comme cette fois dans le monde du bâtiment, ou dans le secteur caritatif. Notez que si nous vous annoncions hier 20 projets en lice, ils ne seront finalement que 19 à viser l’un des trois prix qui seront décernés en janvier, Grand Prix, Prix de l’Innovation et Coup de Cœur. Nous avons voulu nous montrer flexibles pour un dossier qui n’avait pas encore réuni toutes les signatures indispensables, et cette approbation a posé problème en remontant les échelons de l’organisation Supply Chain du distributeur en question. Ce sont donc 19 équipes et autant de projets qu’il s’agira de départager, avec pour prochaine étape la sélection des huit finalistes par notre Jury ad hoc de directeurs Supply Chain, qui se réunira dans une dizaine de jours. MR

Comme tous les événements depuis ce printemps, les Rois de la Supply Chain s’efforcent de s’adapter au contexte sanitaire, et aux règles qui tentent d’en limiter l’aggravation. Dans ce cadre, la formule des Rois veillera évidemment à assurer la visibilité des dossiers candidats, et à jouer son rôle d’émulateur au sein de la communauté. Et il s’agit aussi d’assurer celle des partenaires souhaitant comme chaque année s’associer à Supply Chain Magazine dans l’organisation de cet événement. Pour que votre société puisse être associée grandement à cette 15ème édition revisitée des Rois 2021 et discuter des différentes opportunités possibles, contactez dès maintenant Philippe Tesson, par e-mail p.tesson@info6tm.com ou par téléphone au 06 81 35 79 03.


 
 
 
SPÉCIAL
Les candidats aux Rois de la Supply Chain 2021

Voici en avant-première, accompagné d'un bref résumé des projets, la liste des dossiers participants pour cette 15e édition des ROIS de la Supply Chain. Ils sont présentés dans l'ordre alphabétique

1. Agence du Don en Nature / Pôle Euralogistic
L'Agence du Don en Nature, qui collecte des produits neufs non alimentaires auprès d'entreprises et les redistribue via un millier d’associations partenaires, a mis en place dans les Hauts-de-France, avec le pôle d’excellence Euralogistic, un Entrepôt École au service de la professionnalisation et de l’insertion sociale. La formule lui a aussi permis d’internaliser sa propre logistique.

2. Arkema / Everysens
Pour digitaliser le pilotage en temps réel de ses opérations ferroviaires, le groupe chimique Arkema a déployé la solution Saas d’Everysens. Cette tour de contrôle suit déjà les mouvements de quelque 500 wagons en Europe, où se pose le défi du suivi des wagons isolés, avec un ETA calculé via l’IA. Et son déploiement aux États-Unis, portant sur 1 500 wagons, est prévu pour 2021.

3. Bouygues Télécom / CTDI
Pour tenir les objectifs de déploiement de son réseau mobile, qui implique 1 500 nouvelles implantations d’antennes-relais par an, Bouygues Telecom a industrialisé sa supply chain de la conception à l’installation. Avec l’aide de son partenaire CTDI, le projet comprend la mise en place d’une chaine de montage ad hoc, d’un réseau d’une cinquantaine de points relais et d’un portail web de commandes.

4. Casino O’Logistique / Etyo (& Co)
L’activité e-commerce alimentaire du groupe Casino s’appuie sur une solution de bout-en-bout, de la prise de commande à la livraison à domicile via véhicules propres, en passant par un nouvel entrepôt très automatisé (technologie Ocado). Cette réalisation d’envergure a été menée en 2 ans par une équipe projet organisée en mode start-up impliquant de nombreux partenaires, dont le cabinet Etyo.

5. Cérélia / Pôle Euralogistic
ETI en forte croissance dans le secteur des pâtes boulangères réfrigérées, Céréalia a suivi la démarche de labellisation Supply Chain + afin d’évaluer précisément sa maturité et d’identifier ses axes de progrès pour s’inscrire pleinement dans la révolution digitale, énergétique et écologique. Elle a sollicité pour cela le Pôle Euralogistic, qui déploie ce nouveau label dans les Hauts-de-France.

 
 
 
SPÉCIAL
Les candidats aux Rois de la Supply Chain 2021 (suite)

6. DHL Supply Chain / E-dentic
Après avoir renoncé à la RFID, le prestataire DHL Supply Chain s’est tourné vers E-dentic pour mettre en œuvre une solution de « geste connecté » basée sur la technologie de balises beacons, déployée sur un site comptant 800 emplacements de picking où opèrent 10 chariots préparateurs de commandes. Objectif : gagner en productivité tout en sécurisant en temps réel les actions des opérateurs.

7. Fnac Darty / Wavestone
Avec l’aide du cabinet Wavestone, Fnac Darty a refondu une grande partie des processus de son site automatisé principal de Massy, pour ses activités Livres et Audio/Gaming. La solution mise en place, qui diminue la pénibilité, s’appuie sur deux tireurs à pochettes et sur un buffer d’expédition composé d’un système à navettes, avec un ordonnancement adapté à la configuration de chaque magasin.

8. Franprix / Relex Solutions
Avec le double objectif de tenir compte des spécificités et des assortiments de chaque magasin tout en centralisant et en optimisant la performance du processus d’approvisionnement, Franprix a opté pour la solution Relex Forecast & Replenishment. En parallèle l’enseigne s’est dotée d’une équipe de pilotage centralisée et a déployé en magasin de nouveaux processus opérationnels de gestion de stock.

9. Frigodom / SEBR
Prestataire logistique spécialisé froid et sec dans les DOM, Frigodom a développé avec le spécialiste des structures métalliques SEBR un système de rehausses à hauteur variable permettant le gerbage de palettes l’une sur l’autre dans un conteneur ou un camion, sans écraser les produits. En entrepôt, le dispositif peut aussi rendre multi-palettes un emplacement standard.

10. Gesip / APTH
Deux associations, l’une experte en sécurité industrielle et formation incendie (Gesip), l’autre spécialisée dans la formation en transport de marchandises dangereuses (l’APTH), ont produit conjointement un guide technique d’accompagnement des industriels pour l’accueil des véhicules à motorisation GNL/GNC au poste de chargement/déchargement. Le partenariat comprend également un volet formation.

 
 
 
SPÉCIAL
Les candidats aux Rois de la Supply Chain 2021 (suite)

11. GTM / KS Services
Spécialiste de la rénovation de l’habitat en Ile-de-France, GTM Bâtiment a développé avec le prestataire KS Services une démarche de livraison des chantiers au juste nécessaire et en juste à temps. Au cœur de ce dispositif de logistique déportée, un entrepôt regroupe les livraisons fournisseurs et prépare les kits sur mesure réalisés à partir des commandes envoyées par les bailleurs.

12. House of Beer / Adameo
Déjà candidat lors de l’édition 2020, le distributeur de bières de spécialité House of Beer revient avec son partenaire Adameo sur la plateforme collaborative déployée avec ses fournisseurs pour l’échange de données de stocks, commandes, livraisons et facturation, avec un volet blockchain. Les gains sont avérés en termes de gestion des stocks et du transport, ou de fiabilisation des prévisions.

13. La Redoute / Flowlity
Après un POC concluant mi-2019, La Redoute a décidé de mettre en place le logiciel de planification en mode SaaS Flowlity pour le réapprovisionnement et le stockage de ses consommables d’emballage (20 références de sachets et boîtes). L’outil, en service depuis août, lui permet de mieux se synchroniser avec ses fournisseurs et de réduire les stocks immobilisés sur deux sites à Wattrelos.

14. Leroy Merlin / Opalean, MagicPallet & PFM Solutions
Guidé par des considérations économiques et environnementales, Leroy Merlin a reconçu la logistique retour de ses palettes en se basant sur trois solutions digitales du marché : Opalean, MagicPallet et PFM. L’enseigne peut ainsi gérer son pool en temps réel via des échanges avec des entreprises tiers et de la relocalisation de palettes, tout en déchargeant ses transporteurs de cette tâche.

15. Manutan / Alstef Group, Ciuch, AutoStore
Pour accompagner l’accroissement de l’offre stockée proposée à ses clients, Manutan a installé dans une extension de son entrepôt Dreda de Gonesse un système automatisé Autostore, intégré par Alstef, où est regroupée toute l’offre de petits produits. Avec ses quelque 60 000 bacs de stockage et 60 robots, c’est la plus vaste installation en France de cette solution norvégienne.

 
 
SPÉCIAL
Les candidats aux Rois de la Supply Chain 2021 (suite)

16. Nestlé Waters / Chep, Combronde
Avec l’intention commune de décarboner la logistique, Nestlé Waters, son prestataire Combronde et le loueur de palettes Chep ont conçu un modèle vertueux mutualisé centré sur la plate-forme logistique de Combronde à Montreuil-Bellay (49). Deux boucles logistiques s’y croisent, l’une ferroviaire l’autre routière, afin d’utiliser les flux retours amont et aval pour transporter les palettes vides.

17. Obut / Boa Concept
N°1 mondial de la boule de pétanque, Obut a automatisé la logistique sur son site historique, dans la Loire. Alimenté par un robot collaboratif, un système mini-load conçu sur mesure par Boa Concept et mis en route début 2020 a permis PME familiale de raccourcir ses délais de livraison, de réduire les ports de charge pour ses opérateurs, tout en tirant le meilleur parti de l’espace disponible.

18. Samada / ID Services
Prestataire et filiale de Monoprix, Samada a optimisé les processus logistiques de l’activité e-commerce non alimentaire de l’enseigne en abandonnant le code-barres au profit de la RFID. Le projet a permis de déployé des outils innovants sous la coordination d’un WCS développé avec ID Services, qui fait aussi le lien avec le WMS et les équipements mécanisés de son site de Combs-la-Ville.

19. Yves Rocher / Pandobac, Loadhog & Vert chez Vous
Afin d’optimiser et de sécuriser la logistique de ses retours magasins, la branche Opérations du groupe Rocher remplace l’usage de cartons par des bacs plastiques réutilisables Loadhoag, traçables via une application développée par la start-up Pandobac. La formule repose sur des boucles aller-retour opérées par le transporteur Vert chez Vous, et sera déployée à l’échelle hexagonale en 2021.

 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Allemagne
Leipzig est le premier hub européen d’Amazon Air

Amazon Air, la compagnie aérienne du géant du e-commerce, a démarré son activité dans son premier hub de fret aérien européen situé à l’aéroport de Leipzig/Halle. Couvrant une surface de 20 000 m², il vise à accroître l’offre de services du e-commerçant sur le Vieux continent et notamment fournir davantage d’options de livraison auprès des clients membres de son programme Amazon Prime. Plus de 200 collaborateurs doivent y effectuer des opérations de tri ainsi de chargement/déchargement de colis, Amazon faisant déjà travailler 1 500 personnes dans son fulfillment center de Leipzig (75 000 m²). A noter qu’à l’occasion de la mise en service de son premier hub de fret aérien en Europe, Amazon a loué deux Boeing 737 et ainsi porté à 70 unités sa flotte mondiale d’avions. Côté hub de fret aérien, l’entreprise de Jeff Bezos en possède déjà dans des aéroports au Texas, en Floride et sur l’ile de Porto Rico. L’année 2021 doit donner lieu à la création de nouvelles infrastructures à l’aéroport de San Bernardino, en Californie, et à celui de Cincinnati, dans le Kentucky. AD


 
   
  Situé à l’aéroport de Leipzig/Halle, le hub d’Amazon Air couvre une surface de 20 000 m².

Crédit photo : Amazon
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jl.rognon@info6tm.com

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
m.rabiller@info6tm.com

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 81 69 80 02 a.dias@info6tm.com
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
p.tesson@info6tm.com
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Tour Maine Montparnasse - Cedex 189 33, avenue du Maine 75015 PARIS
 
10 novembre 2020


novembre 2020

Mardi 10
Webinar Renault, McKinsey, Blue Yonder
Construire une supply chain résiliente en temps de crise
15h

Lundi 16
au vendredi 20
Logistique (webinaires)
Industrie 4.0, Production (webinaires)

Mardi 17
et mercredi 18
Smart Ports, piers of the future
Live streaming event
Logistics, sustainability, innovation, digitalization

Held by 7 of the main ports in the world

Lundi 23
au vendredi 27
Logistique (webinaires)
Industrie 4.0, Engineering & Gestion des Assets (webinaires)

Mardi 24
Le S&OP : facteur clé de l’optimisation du BFR en 2021
11H
Organisé par :

Découvrez le dernier numéro et abonnez-vous !


Feuilletez la version 2020 de l’Annuaire de la Supply Chain


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien

margin-top: 5px; margin-left: 0px; margin-right: 0px; font-family: trebuchet MS, sans serif; } body table { } a { color: #000; } .Bleu03F { color: #03F; }
Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3230
SPECIAL
ROIS 2021 : les dossiers en lice

L’année 2020 aura été déconcertante à plus d’un titre, mais gageons que 2021 verra un retour progressif à la sérénité, notamment d’un point de vue Supply Chain. Pour la 15ème année consécutive, elle s’ouvrira en tout cas en janvier avec la phase finale et le couronnement des Rois de la Supply Chain, et la distinction par notre communauté professionnelle de projets illustrant le savoir-faire, les capacités d’innovation et d’agilité de ces métiers œuvrant dans les coulisses de l’économie. Sur fond de transformation digitale et d’optimisation opérationnelle, les grands groupes sont particulièrement représentés cette année, sans doute car leurs ressources leur ont permis de poursuivre les chantiers en cours, et de finaliser ces derniers jours leur candidature avec leurs partenaires, en mode distanciel. L’automatisation en entrepôt est bien représentée, avec des options technologiques bien différentes mais toujours l’objectif de conjuguer l’efficacité et l’amélioration des conditions de travail pour les opérateurs. Pour adresser des enjeux similaires, d’autres ont misés sur un renouvellement des outils et technologies utilisées en entrepôt, que l’on parle code-barres, QR-codes, RFID ou beacons, sans hésiter à tirer un trait sur des modes de fonctionnement qui pouvaient prévaloir depuis des années. Et des sujets qui mettent de longue date au défi les métiers de la Supply Chain, comme la gestion des palettes, la logistique des retours ou le suivi des flux ferroviaires, donnent lieu à de nouvelles initiatives en s’appuyant sur des jeunes pousses innovantes, en pointe du digital. Comme lors de chaque édition, quelques projets mettent enfin en lumière la montée en maturité Supply Chain qui irrigue tous les secteurs, comme cette fois dans le monde du bâtiment, ou dans le secteur caritatif. Notez que si nous vous annoncions hier 20 projets en lice, ils ne seront finalement que 19 à viser l’un des trois prix qui seront décernés en janvier, Grand Prix, Prix de l’Innovation et Coup de Cœur. Nous avons voulu nous montrer flexibles pour un dossier qui n’avait pas encore réuni toutes les signatures indispensables, et cette approbation a posé problème en remontant les échelons de l’organisation Supply Chain du distributeur en question. Ce sont donc 19 équipes et autant de projets qu’il s’agira de départager, avec pour prochaine étape la sélection des huit finalistes par notre Jury ad hoc de directeurs Supply Chain, qui se réunira dans une dizaine de jours. MR

Comme tous les événements depuis ce printemps, les Rois de la Supply Chain s’efforcent de s’adapter au contexte sanitaire, et aux règles qui tentent d’en limiter l’aggravation. Dans ce cadre, la formule des Rois veillera évidemment à assurer la visibilité des dossiers candidats, et à jouer son rôle d’émulateur au sein de la communauté. Et il s’agit aussi d’assurer celle des partenaires souhaitant comme chaque année s’associer à Supply Chain Magazine dans l’organisation de cet événement. Pour que votre société puisse être associée grandement à cette 15ème édition revisitée des Rois 2021 et discuter des différentes opportunités possibles, contactez dès maintenant Philippe Tesson, par e-mail p.tesson@info6tm.com ou par téléphone au 06 81 35 79 03.

 
 
 
SPÉCIAL
Les candidats aux Rois de la Supply Chain 2021

Voici en avant-première, accompagné d'un bref résumé des projets, la liste des dossiers participants pour cette 15e édition des ROIS de la Supply Chain. Ils sont présentés dans l'ordre alphabétique

1. Agence du Don en Nature / Pôle Euralogistic
L'Agence du Don en Nature, qui collecte des produits neufs non alimentaires auprès d'entreprises et les redistribue via un millier d’associations partenaires, a mis en place dans les Hauts-de-France, avec le pôle d’excellence Euralogistic, un Entrepôt École au service de la professionnalisation et de l’insertion sociale. La formule lui a aussi permis d’internaliser sa propre logistique.

2. Arkema / Everysens
Pour digitaliser le pilotage en temps réel de ses opérations ferroviaires, le groupe chimique Arkema a déployé la solution Saas d’Everysens. Cette tour de contrôle suit déjà les mouvements de quelque 500 wagons en Europe, où se pose le défi du suivi des wagons isolés, avec un ETA calculé via l’IA. Et son déploiement aux États-Unis, portant sur 1 500 wagons, est prévu pour 2021.

3. Bouygues Télécom / CTDI
Pour tenir les objectifs de déploiement de son réseau mobile, qui implique 1 500 nouvelles implantations d’antennes-relais par an, Bouygues Telecom a industrialisé sa supply chain de la conception à l’installation. Avec l’aide de son partenaire CTDI, le projet comprend la mise en place d’une chaine de montage ad hoc, d’un réseau d’une cinquantaine de points relais et d’un portail web de commandes.

4. Casino O’Logistique / Etyo (& Co)
L’activité e-commerce alimentaire du groupe Casino s’appuie sur une solution de bout-en-bout, de la prise de commande à la livraison à domicile via véhicules propres, en passant par un nouvel entrepôt très automatisé (technologie Ocado). Cette réalisation d’envergure a été menée en 2 ans par une équipe projet organisée en mode start-up impliquant de nombreux partenaires, dont le cabinet Etyo.

5. Cérélia / Pôle Euralogistic
ETI en forte croissance dans le secteur des pâtes boulangères réfrigérées, Céréalia a suivi la démarche de labellisation Supply Chain + afin d’évaluer précisément sa maturité et d’identifier ses axes de progrès pour s’inscrire pleinement dans la révolution digitale, énergétique et écologique. Elle a sollicité pour cela le Pôle Euralogistic, qui déploie ce nouveau label dans les Hauts-de-France.

 
 
 
SPÉCIAL
Les candidats aux Rois de la Supply Chain 2021 (suite)

6. DHL Supply Chain / E-dentic
Après avoir renoncé à la RFID, le prestataire DHL Supply Chain s’est tourné vers E-dentic pour mettre en œuvre une solution de « geste connecté » basée sur la technologie de balises beacons, déployée sur un site comptant 800 emplacements de picking où opèrent 10 chariots préparateurs de commandes. Objectif : gagner en productivité tout en sécurisant en temps réel les actions des opérateurs.

7. Fnac Darty / Wavestone
Avec l’aide du cabinet Wavestone, Fnac Darty a refondu une grande partie des processus de son site automatisé principal de Massy, pour ses activités Livres et Audio/Gaming. La solution mise en place, qui diminue la pénibilité, s’appuie sur deux tireurs à pochettes et sur un buffer d’expédition composé d’un système à navettes, avec un ordonnancement adapté à la configuration de chaque magasin.

8. Franprix / Relex Solutions
Avec le double objectif de tenir compte des spécificités et des assortiments de chaque magasin tout en centralisant et en optimisant la performance du processus d’approvisionnement, Franprix a opté pour la solution Relex Forecast & Replenishment. En parallèle l’enseigne s’est dotée d’une équipe de pilotage centralisée et a déployé en magasin de nouveaux processus opérationnels de gestion de stock.

9. Frigodom / SEBR
Prestataire logistique spécialisé froid et sec dans les DOM, Frigodom a développé avec le spécialiste des structures métalliques SEBR un système de rehausses à hauteur variable permettant le gerbage de palettes l’une sur l’autre dans un conteneur ou un camion, sans écraser les produits. En entrepôt, le dispositif peut aussi rendre multi-palettes un emplacement standard.

10. Gesip / APTH
Deux associations, l’une experte en sécurité industrielle et formation incendie (Gesip), l’autre spécialisée dans la formation en transport de marchandises dangereuses (l’APTH), ont produit conjointement un guide technique d’accompagnement des industriels pour l’accueil des véhicules à motorisation GNL/GNC au poste de chargement/déchargement. Le partenariat comprend également un volet formation.

 
 
 
SPÉCIAL
Les candidats aux Rois de la Supply Chain 2021 (suite)

11. GTM / KS Services
Spécialiste de la rénovation de l’habitat en Ile-de-France, GTM Bâtiment a développé avec le prestataire KS Services une démarche de livraison des chantiers au juste nécessaire et en juste à temps. Au cœur de ce dispositif de logistique déportée, un entrepôt regroupe les livraisons fournisseurs et prépare les kits sur mesure réalisés à partir des commandes envoyées par les bailleurs.

12. House of Beer / Adameo
Déjà candidat lors de l’édition 2020, le distributeur de bières de spécialité House of Beer revient avec son partenaire Adameo sur la plateforme collaborative déployée avec ses fournisseurs pour l’échange de données de stocks, commandes, livraisons et facturation, avec un volet blockchain. Les gains sont avérés en termes de gestion des stocks et du transport, ou de fiabilisation des prévisions.

13. La Redoute / Flowlity
Après un POC concluant mi-2019, La Redoute a décidé de mettre en place le logiciel de planification en mode SaaS Flowlity pour le réapprovisionnement et le stockage de ses consommables d’emballage (20 références de sachets et boîtes). L’outil, en service depuis août, lui permet de mieux se synchroniser avec ses fournisseurs et de réduire les stocks immobilisés sur deux sites à Wattrelos.

14. Leroy Merlin / Opalean, MagicPallet & PFM Solutions
Guidé par des considérations économiques et environnementales, Leroy Merlin a reconçu la logistique retour de ses palettes en se basant sur trois solutions digitales du marché : Opalean, MagicPallet et PFM. L’enseigne peut ainsi gérer son pool en temps réel via des échanges avec des entreprises tiers et de la relocalisation de palettes, tout en déchargeant ses transporteurs de cette tâche.

15. Manutan / Alstef Group, Ciuch, AutoStore
Pour accompagner l’accroissement de l’offre stockée proposée à ses clients, Manutan a installé dans une extension de son entrepôt Dreda de Gonesse un système automatisé Autostore, intégré par Alstef, où est regroupée toute l’offre de petits produits. Avec ses quelque 60 000 bacs de stockage et 60 robots, c’est la plus vaste installation en France de cette solution norvégienne.


 
 
SPÉCIAL
Les candidats aux Rois de la Supply Chain 2021 (suite)

16. Nestlé Waters / Chep, Combronde
Avec l’intention commune de décarboner la logistique, Nestlé Waters, son prestataire Combronde et le loueur de palettes Chep ont conçu un modèle vertueux mutualisé centré sur la plate-forme logistique de Combronde à Montreuil-Bellay (49). Deux boucles logistiques s’y croisent, l’une ferroviaire l’autre routière, afin d’utiliser les flux retours amont et aval pour transporter les palettes vides.

17. Obut / Boa Concept
N°1 mondial de la boule de pétanque, Obut a automatisé la logistique sur son site historique, dans la Loire. Alimenté par un robot collaboratif, un système mini-load conçu sur mesure par Boa Concept et mis en route début 2020 a permis PME familiale de raccourcir ses délais de livraison, de réduire les ports de charge pour ses opérateurs, tout en tirant le meilleur parti de l’espace disponible.

18. Samada / ID Services
Prestataire et filiale de Monoprix, Samada a optimisé les processus logistiques de l’activité e-commerce non alimentaire de l’enseigne en abandonnant le code-barres au profit de la RFID. Le projet a permis de déployé des outils innovants sous la coordination d’un WCS développé avec ID Services, qui fait aussi le lien avec le WMS et les équipements mécanisés de son site de Combs-la-Ville.

19. Yves Rocher / Pandobac, Loadhog & Vert chez Vous
Afin d’optimiser et de sécuriser la logistique de ses retours magasins, la branche Opérations du groupe Rocher remplace l’usage de cartons par des bacs plastiques réutilisables Loadhoag, traçables via une application développée par la start-up Pandobac. La formule repose sur des boucles aller-retour opérées par le transporteur Vert chez Vous, et sera déployée à l’échelle hexagonale en 2021.

 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Allemagne
Leipzig est le premier hub européen d’Amazon Air

Amazon Air, la compagnie aérienne du géant du e-commerce, a démarré son activité dans son premier hub de fret aérien européen situé à l’aéroport de Leipzig/Halle. Couvrant une surface de 20 000 m², il vise à accroître l’offre de services du e-commerçant sur le Vieux continent et notamment fournir davantage d’options de livraison auprès des clients membres de son programme Amazon Prime. Plus de 200 collaborateurs doivent y effectuer des opérations de tri ainsi de chargement/déchargement de colis, Amazon faisant déjà travailler 1 500 personnes dans son fulfillment center de Leipzig (75 000 m²). A noter qu’à l’occasion de la mise en service de son premier hub de fret aérien en Europe, Amazon a loué deux Boeing 737 et ainsi porté à 70 unités sa flotte mondiale d’avions. Côté hub de fret aérien, l’entreprise de Jeff Bezos en possède déjà dans des aéroports au Texas, en Floride et sur l’ile de Porto Rico. L’année 2021 doit donner lieu à la création de nouvelles infrastructures à l’aéroport de San Bernardino, en Californie, et à celui de Cincinnati, dans le Kentucky. AD

 
   
  Situé à l’aéroport de Leipzig/Halle, le hub d’Amazon Air couvre une surface de 20 000 m².

Crédit photo : Amazon
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jl.rognon@info6tm.com

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
m.rabiller@info6tm.com

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 81 69 80 02 a.dias@info6tm.com
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
p.tesson@info6tm.com
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Tour Maine Montparnasse - Cedex 189 33, avenue du Maine 75015 PARIS
 
10 novembre 2020


novembre 2020

Mardi 10
Webinar Renault, McKinsey, Blue Yonder
Construire une supply chain résiliente en temps de crise
15h

Lundi 16
au vendredi 20
Logistique (webinaires)
Industrie 4.0, Production (webinaires)

Mardi 17
et mercredi 18
Smart Ports, piers of the future
Live streaming event
Logistics, sustainability, innovation, digitalization

Held by 7 of the main ports in the world

Lundi 23
au vendredi 27
Logistique (webinaires)
Industrie 4.0, Engineering & Gestion des Assets (webinaires)

Mardi 24
Le S&OP : facteur clé de l’optimisation du BFR en 2021
11H
Organisé par :

Découvrez le dernier numéro et abonnez-vous !


Feuilletez la version 2020 de l’Annuaire de la Supply Chain


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien