Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3231
Distinction
Plébiscite européen pour Mg2+, le Roi de la Supply Chain 2020

A ce niveau, c’est un véritable raz-de-marée ! Le projet collaboratif français du pool Mg2+ a récolté 54% des suffrages du public (339 votes) lors de la prestigieuse compétition européenne des ELA Awards, qui a eu lieu mardi, lors d’un évènement en ligne (voir NL 3211). Rappelons que ce projet de pooling innovant, qui associe Carambar & Co, Mondelez, Cémoi et Ferrero ainsi que leurs partenaires prestataires Interlog et FM Logistic, avait été largement plébiscité en janvier dernier à Paris aux Rois de la Supply Chain 2020, en remportant le Grand Prix. C’est d’ailleurs cette distinction qui lui avait valu, en vertu d’un partenariat entre l’Aslog (renommée depuis France Supply Chain) et Supply Chain Magazine (organisateurs des Rois), de se qualifier pour les ELA Awards en tant que champion tricolore des projets logistiques. Présenté par Christophe Joveniaux et Julia Sharko, respectivement DG et directrice des Opérations d’Interlog (en s’appuyant sur de nombreuses vidéo très dynamiques faisant intervenir les autres partenaires), le projet Mg2+ a donc raflé haut la main l’ELA Award de la meilleure présentation, loin devant son dauphin, le projet portugais de l’opérateur postal national CTT Correios, qui a refondu son réseau logistique et de production, avec un fort recours à la robotisation (159 votes, 25,4% des suffrages). Mais malgré ce très large plébiscite du public, Mg2+ ne remporte pas l’ELA Awards du meilleur projet, qui est attribué sur dossier par un jury trié sur le volet par l’ELA (European Logistics Association), composé d’une trentaine de praticiens de haut niveau en logistique, de consultants, de prestataires et d’enseignants-chercheurs (dont un seul français, Xavier Derycke, VP Supply Chain Transformation Europe de Rexel). Ce prix de l’ELA Award 2020 revient au champion allemand Loxxess AG pour son projet SMILE (Smart and Innovativ - Logistics for eCommerce Project), qui fait appel à de l’IA, de l’automatisation et du management de l’innovation. Distingué fin 2019 au niveau national par la BVL (l’équivalent de l’Aslog en Allemagne), ce beau projet a donc reçu les faveurs du jury, même s’il n’a récolté que 11 votes (1,75% des suffrages) de la part des participants en ligne. JLR

 
   
 

Le pool Mg2+, élu Roi de la Supply Chain 2020 dans la catégorie Grand Prix, a remporté haut la main le Prix de la meilleure présentation lors des ELA Awards européens le 10 novembre, avec 54% des votes. Mais l’ELA Awards, discerné par un jury, a été attribué au projet allemand SMILE de Loxxess AG.

Crédit photo Emilie Burgat
 
 
 
Mesure exceptionnelle
Le numéro de novembre de Supply Chain Magazine lisible « en clair »

Pour les mêmes raisons que lors du premier confinement, nous avons décidé de rendre accessible en clair la version numérique feuilletable du numéro 33 de Supply Chain Magazine (novembre) à tous nos lecteurs de la newsletter. Outre le guide de toutes les nouveautés que vous auriez pu découvrir sur le salon Supply Chain Event 2020 (s’il avait eu lieu), ce numéro vous donne un aperçu des ressorts d’agilité qui ont été déployés par les entreprises depuis quelques mois. Que ce soit dans le domaine de la prévision/planification (notre enquête), dans l’agroalimentaire (interview de Grégory Debuchy, directeur Supply Chain de Ferrero France), ou en immobilier logistique, pour faire face à la brusque accélération des livraisons e-commerce en ville (dossier Tendance). A noter également dans cette édition l’inauguration d’une nouvelle rubrique « Cas d’écoles » ouverte aux travaux des jeunes diplômés en Supply Chain (en complément de la rubrique « l’écho des jeunes pros » qui fera son apparition dans nos magazines dès 2021), avec un sujet là aussi orienté agilité : « Évaluer le DDMRP via la simulation ». Bonne lecture à tous ! Jean-Luc Rognon

Pour lire le magazine du mois de novembre et le guide des nouveautés Supply Chain Event, cliquez ici

 
   
 
 
Prestataire logistique
GT Logistics lance l’automatisation des Papeteries Saint-Michel

Prestataire spécialiste de la logistique in situ, GT Logistics a entamé la phase deux du contrat d’externalisation qu’il a remporté en 2018 auprès des Papeteries Saint-Michel, fabricant de papier pour cartonneries filiale du Groupe Thiollet SAS. La première phase du contrat prévoyait la reprise des activités logistiques de son site de production/stockage de Saint-Michel (16) et la seconde son automatisation au niveau de la gestion des produits finis (bobines). Après le démarrage de ses prestations d’approvisionnement de la chaine de production et de mise en stock, GT Logistics a ainsi financé la construction d’un tunnel de transfert de 400 mètres entre la zone de production et celle de stockage (1 M€) ainsi que la mise en place de deux AGV de marque Rocla (450 000 €). Fournis par le loueur/distributeur Aprolis, ces AGV sont destinés à acheminer les produits finis vers la zone de stockage (près de 2 000 m²). « La sortie de ligne de production sera elle aussi automatisée via un convoyeur et un redresseur automatique qui mettront à disposition les bobines qui seront étiquetées avant leur prise en charge par les AGV », note le prestataire dans un communiqué. Toutes ces nouvelles solutions seront opérationnelles au printemps 2021. Les AGV doivent encore être testés sur site et être interfacés avec l’ERP et le WMS des Papeteries Saint-Michel.« Nous dépassons la simple externalisation logistique en nous inscrivant dans un partenariat plus poussé avec notre client et une démarche innovante, se réjouit Victor Yzerd, responsable innovation chez GT Logistics. C’est une nouvelle vitrine de notre expertise que nous pourrons faire visiter à des industriels. » AD

 
   
 

Les Papeteries Saint-Michel ont opté pour deux AGV AWT35sc de chez Rocla. Dotés de pinces à bobines, ceux-ci ont une capacité de charge de 3,5 tonnes et leur hauteur de levage maximale est d’un peu plus de 6 mètres.

Crédit photo GT Logistics
 
 
 
Prestataire logistique
Socalog migre vers le WMS Reflex Web

Prestataire logistique basé en Nouvelle-Calédonie, Socalog a déployé sur ses trois entrepôts la version web du WMS Reflex de l’éditeur Hardis. Sur ces sites d’une surface totale de 18 000 m² qui assurent le stockage de 9 000 références de produits alimentaires et DPH, le logisticien s’appuyait jusqu’ici sur la version C/S de la solution. Opérationnelle depuis septembre, la nouvelle mouture du WMS va lui permettre une mise en oeuvre plus rapide de nouveaux processus mécanisés et/ou robotisés. « La version web de Reflex embarque de nouvelles fonctionnalités, offre plus de souplesse et est plus ergonomique du point de vue opérationnel et technique », indique Kévin Toumen, responsable méthodes et process de Socalog. Dans le cadre de sa stratégie, le prestataire souhaitait compléter ses activités de préparation de commandes traditionnelles par des prestations logistiques pour l’e-commerce, optimiser le stockage de ses produits de petite taille à gérer de manière unitaire et mécaniser l’un de ses entrepôts. La migration de Reflex WMS C/S vers Reflex WMS Web a ainsi été couplée à la solution de voice-picking Reflex Voice. « Les terminaux Android sont connectés en Bluetooth aux casques des opérateurs afin que ces derniers puissent avoir les deux mains libres pour préparer les commandes », rappelle Kévin Toumen. Selon le communiqué, Socalog a aussi optimisé la gestion des quelques 23 000 palettes stockées sur ses sites grâce à WMS Reflex Web. Dans les prochaines semaines, le prestataire activera en outre un module de gestion des matières dangereuses conçu pour les sites classés ICPE. Un projet de mécanisation d’un des entrepôts de Socalog est prévu dans un deuxième temps. « Avec cette évolution, nous sommes désormais prêts pour intégrer de nouveaux modèles opérationnels robotisés et/ou automatisés, et proposer à nos clients de nouvelles solutions logistiques. » conclut Kévin Toumen. AD

 
   
 

Chaque année, Socalog réceptionne 1 700 conteneurs, gère le stockage de 9 000 références et livre 175 000 palettes aux grandes et moyennes surfaces, magasins de proximité, collectivités, hôtels et restaurants sur l’ensemble de la Nouvelle Calédonie.

Crédit photo DR
 
 
Auto ID
Datalogic lance son gant connecté

Le marché des scanners mains libres sous la forme de gant connecté compte un nouvel acteur, le fabricant d’équipements d’acquisition automatique de données Datalogic, qui lance sa solution HandScanner. Exploitable pour tous types d’applications en transport et logistique (réceptions de marchandises, préparations de commandes, expéditions…), ce nouveau scanner mains-libres permet de lire des codes-barres 1D et 2D jusqu’à 80 cm dans sa version standard et 150 cm dans sa version ‘Mid-Range’. Doté d’une batterie avec une autonomie de 15 heures pour une capacité de 10 000 scans, il peut en outre être couplé aisément à des terminaux portables et à des tablettes industrielles montées sur chariots. Les données collectées sont automatiquement transférables vers d’autres équipements via une connexion Bluetooth Low Energy. Ses utilisateurs sont informés de la prise en compte de chaque scan par un retour d’information à la fois optique, acoustique et haptique. Datalogic considère que cette solution permet aux opérateurs d’améliorer la qualité de leur travail en économisant 4 secondes par scan et en réduisant leurs erreurs de lecture jusqu’à 33 %. AD

 
   
 

HandScanner permet la lecture de codes-barres 1D et 2D jusqu’à 150 cm dans sa version ‘Mid-Range’.

Crédit photo Datalogic
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Chine
Alibaba affole les compteurs avec une fête des célibataires à avec 62,9 Md€

La Chine et l’e-commerçant Alibaba viennent de démontrer au reste du monde que les consommateurs chinois ont bel et bien tourné la page du Covid-19. L’édition 2020 de la « fête des célibataires », célébrée hier, a une fois de plus pulvérisé son record en générant un volume d’affaires de 498,2 Mds de yuans (soit 62,9 Mds €), contre 268,4 Mds de yuans lors de l’édition précédente (voir NL n°3019). Ce nouveau record s'explique aussi par le fait que les ventes de l'édition 2020 se sont étalées en réalité sur quatre jours, et non pas sur la seule journée du 11/11, avec une première fenêtre de vente du 1er au 3 novembre. Plus de 800 millions de consommateurs étaient de la partie. 250.000 marques (dont 31.000 étrangères) participaient à l’opération. Côté logistique, les chiffres sont vertigineux, avec pas moins de 2,32 Mds de commandes enregistrées par Cainiao, le bras armé logistique d’Alibaba (contre 1,292 en 2019). Le prestataire se redresse donc à présent les manches pour livrer ces centaines de millions de colis à bon port. JF

 
   
  ©Alibaba

 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jl.rognon@info6tm.com

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
m.rabiller@info6tm.com

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 81 69 80 02 a.dias@info6tm.com
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
p.tesson@info6tm.com
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Tour Maine Montparnasse - Cedex 189 33, avenue du Maine 75015 PARIS
 
12 novembre 2020


novembre 2020

Lundi 16
au vendredi 20
Logistique (webinaires)
Industrie 4.0, Production (webinaires)

Mardi 17
et mercredi 18
Smart Ports, piers of the future
Live streaming event
Logistics, sustainability, innovation, digitalization

Held by 7 of the main ports in the world

Lundi 23
au vendredi 27
Logistique (webinaires)
Industrie 4.0, Engineering & Gestion des Assets (webinaires)

Mardi 24
Le S&OP : facteur clé de l’optimisation du BFR en 2021
11H
Organisé par :

Découvrez le dernier numéro et abonnez-vous !


Feuilletez la version 2020 de l’Annuaire de la Supply Chain


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien