Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3236
Automatisation
Ophtalmic Compagnie étaye ses ambitions avec un système Savoye

Sur fond d’emménagement sur un nouveau site de 5 000 m² à Villepinte, en 2019, le distributeur de lentilles de contact et de verre correctifs Ophtalmic Compagnie a automatisé son intralogistique en s’équipant d’un système de stockage et de préparation Savoye. Précurseur d’une distribution multimarques de lentilles et de produits d’entretien à destination des professionnels de santé, dès 1986, Ophtalmic s’appuyait jusque-là sur une trentaine de stockeurs rotatifs verticaux. L’objectif était de gagner en productivité pour accompagner sa croissance à deux chiffres : aujourd’hui en France, une lentille sur cinq est distribuée par l’entreprise, qui se développe aussi en Europe, sachant qu’un enjeu parallèle était d’élargir son expertise à la production de verres haut de gamme. En pratique, l’installation mise en service au printemps 2019 repose sur la solution X-PTS de Savoye, qui repose sur un système à navettes comportant deux allées et stockant plus de 20 000 références, et alimente dans une logique Goods-to-man les postes de préparation (avec un volet plus complexe à gérer concernant les préparations individuelles nominatives pour les verres correctifs fabriqués sur mesure pour des clients finaux). Le tout tire parti des outils logiciels Savoye, son WMS LM XT et le WCS en charge du pilotage du système étant tous deux interfacés à l’ERP X3 du distributeur. La productivité cible est de traiter 400 bacs à l’heure, l’installation étant au service d’une promesse clients exigeante : une livraison le matin pour l’après-midi ou le lendemain avant 17h. « Aujourd’hui, nous maitrisons notre outil et apportons une qualité de service différenciante sur un marché fortement concurrentiel. Nous sommes sur une vitesse de croisière en termes de productivité et atteindrons d’ici peu l’optimum fixé avec Savoye », indique Nathanel Slama, le directeur logistique d’Ophtalmic Compagnie. Et il précise le contexte du projet pour l’entreprise : « En aucun cas cette automatisation ne devait être synonyme de plan social. Au contraire, c’était pour une quarantaine de collaborateurs concernés par la préparation de commandes l’opportunité d’acquérir de nouvelles compétences, voire de changer de métier en poursuivant l’aventure avec Ophtalmic Compagnie. Certains sont passés sur des métiers de technicien de maintenance ou côté production, sachant que nous avons pu ouvrir un atelier de surfaçage de verres », note-t-il. Et de nouvelles évolutions de l’installation Savoye sont à l’étude, comme l’ajout d’une 3ème allée au système X-PTS, ou l’automatisation de l’emballage via des machines Jivaro. MR

 
   
 

Le système X-PTS de Savoye est opérationnel depuis le printemps 2019 au sein du site d’Ophtalmic Compagnie à Villepinte.

Crédit photo DR
 
 
 
Invitation
Un webinaire le 24/11 sur le S&OP adaptatif pour maîtriser son BFR

L’éditeur Board et le cabinet de conseil Citwell vous invitent à un webinaire le mardi 24 novembre, de 11h00 à midi, sur le thème du S&OP comme facteur clé de l’optimisation du BFR en 2021. Plus que jamais avec cette crise du Covid-19, le sujet phare des équipes des directions financières des entreprises est la gestion et la maîtrise de la trésorerie. Et cette problématique touche évidemment la Supply Chain, notamment sur l’aspect optimisation du BFR, avec une évaluation des différents risques sur les marchés, stocks et produits, et parfois des prises de décisions radicales sur des choix de fournisseurs ou sur la destination de tout un flux. Dans ce contexte, la mise en place d’un processus S&OP continu et adaptatif apparaît comme nécessaire et urgente pour flexibiliser les flux logistiques, protéger les sources d’approvisionnement, optimiser les stocks et les allouer aux marchés les plus profitables ou porteurs. Durant ce webinaire, Laurent Penard, Président du groupe Citwell et Julien Moreau, Channel Manager de Board, partageront avec les participants les meilleures pratiques pour adapter son S&OP en vue d’une maîtrise du BFR. Vous pourrez également découvrir l’outil Board de planification et d’analyse avancée et ses fonctionnalités de simulations multiaxiales. Une séance de 10 minutes de questions-réponses clôturera l’évènement.

Pour participer à ce webinaire (inscription obligatoire), cliquez ici

 
 
 
Logistique urbaine
Metro annoncé sur un programme mixte au cœur de Lyon

À l’automne 2021, Metro France devrait lancer les opérations sur un site pris à bail dans le 7ème arrondissement lyonnais, développé dans le cadre d’un ambitieux programme mixte réalisé sur l’ancienne friche des usines Fagor Brandt. Baptisé Canopéa, ce Projet Urbain Partenarial (PUP) associe le Groupe Em2c, en tant que promoteur-constructeur, et la structure d’investissement et d’aménagement genevoise Ginkgo, spécialisée dans la revalorisation dépollution de sites. L’îlot de 4,3 hectares en question doit accueillir quelque 37 500 m² dédiés aux activités économiques (distribution urbaine et bureaux) et 42 000 m² de logements. Les travaux ont été lancés avant l’été pour réaliser cette première partie du programme, dont un immeuble de logistique de proximité « totalement intégré » qui développe 10 000 m² avec ses 3 étages, ainsi que 5 000 m² d’infrastructures pour le stationnement et une partie de l’activité logistique. Locataire du sous-sol, du rez-de-chaussée et du premier étage, Metro Cash & Carry compte ouvrir sur place à la fois son 3ème point de vente dans l’agglomération lyonnaise et une véritable plateforme de réception/distribution intra-muros, le tout au service de sa clientèle de professionnels de la restauration et de commerçants indépendants. Aux 3 000 m² de surface de vente en R+1 s’ajoutent en effet 4 000 m² de stockage, dont un quart en froid positif et négatif. Metro a également pris à bail les toitures terrasses dévolues à une activité d’agriculture urbaine, pour développer sur 3 000 m² un jardin potager et fruitier en permaculture, dont la production sera proposée en circuit court à ses clients (une formule déjà testée à Nanterre depuis 2018 pour des herbes aromatiques). Pour que ces activités de distribution et de livraison s’insèrent au mieux dans ce contexte très urbain, les semi-remorques entreront à l’intérieur du bâtiment pour décharger, le rez-de-chaussée étant dédié aux réceptions, au stock et à la préparation de commandes. Quant aux véhicules utilitaires et légers des clients, ils stationneront en sous-sol, Metro s’engage de son côté à effectuer ses livraisons de proximité via une flotte de deux-roues et de véhicules 100% énergies renouvelables. Le distributeur devrait créer environ 80 emplois sur place. Pour cette prise à bail assez inédite, le preneur a été conseillé par BNP Paribas Real Estate. MR

 
   
 

Hormis des bureaux en R+2 et R+3, Metro France occupera l’essentiel de l’immeuble logistique dessiné par le cabinet d’architecte Leclercq & Associés dans le cadre du projet Canopéa développé dans le 7ème arrondissement de Lyon par le Groupe Em2c et Ginkgo Advisor.

Crédit photo Em2c / Leclercq & associés
 
 
 
Logistique urbaine
Nespresso décarbonise ses livraisons, notamment parisiennes

Dans le cadre du dispositif Fret 21 de l’Ademe et de son engagement volontaire de réduire d’au moins 6% ses émissions de CO2 liées au transport d’ici 2022, Nespresso vient d’annoncer une série de nouveaux services de livraison de proximité éco-responsables, 100% électrique ou à vélo, notamment sur Paris. Avec le service «Nespresso Your Time», les clients parisiens pourront ainsi se faire livrer le jour même ou en J+1 sur un créneau de 2h entre 8h et 22h par son partenaire depuis six ans, Star Service, à l’aide d’une flotte composée exclusivement de véhicules électriques (Kangoo ZE). «Le respect de l’environnement et le déploiement de solutions de livraisons propres deviennent des sujets politiques et correspondent aux préoccupations de nos clients et des consommateurs. A travers une flotte grandissante de 250 véhicules propres, électriques et GNV et la mise en place de livraisons en triporteurs ou à pied, nous disposons de moyens et solutions répondant à ces préoccupations » a déclaré Hervé Street, le président du Groupe Star Service. Par ailleurs, Nespresso lance avec Stuart un service de livraison dénommé « Fast & Green » en 2h depuis 18 boutiques (sur Paris, Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Nice, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulouse), effectuée majoritairement à vélo. A noter par ailleurs que l’entreprise suisse, outre la poursuite de ses efforts en matière d’optimisation globale du transport de ses colis, fait livrer depuis cette année ses boutiques parisiennes par des camions roulant au gaz naturel. JLR

 
   
 

L’installation de nouvelles bornes de rechargement sur le site de Star Service, à Alfortville, dans le Val-de-Marne, permet au prestataire de livrer les clients de Nespresso habitant dans tout Paris intra-muros à l’aide de véhicules de livraison électriques.

Crédit photo Star Service
 
 
 
Logistique urbaine
Sogaris ouvre un nouvel espace « intersticiel » à la Porte de Pantin

Dans le cadre de l'appel à projets (AAP) « Logistique urbaine durable » organisé par la mairie de Paris en 2016, Sogaris avait imaginé le réaménagement d’un espace « interstitiel » situé à la Porte de Pantin, sous le tablier du périphérique parisien, dans le 19e arrondissement. Conçu par le cabinet d'architecture Syvil, ce site logistique « P4 » de 800 m² (681 m² de logistique urbaine et 117 m² dédié à un commerce de proximité), a été livré récemment à son futur exploitant, le prestataire Ecolotrans, spécialisé dans la livraison urbaine décarbonée. Ce dernier entame désormais les travaux d’aménagement intérieur nécessaires au lancement de ses activités prévu pour début 2021, avec le transit en froid positif de marchandises consolidées chez Sogaris à Rungis, qui seront ensuite livrées sur Paris par véhicule électrique ou triporteur. JLR

 
   
 

Vue d’artiste du site P4 de Sogaris de la Porte de Pantin, qui sera utilisé dès début 2021 par le prestataire Ecolotrans.

Crédit photo Syvil
 
 
 
Nomination
La direction d’Haropa confiée à Stéphane Raison

Lundi, Stéphane Raison a pris ses nouvelles fonctions de directeur général préfigurateur du Grand port maritime d’État Haropa, quelques jours après s’être vu officiellement confier par le Premier Ministre la mission de finaliser la fusion en un établissement unique des trois ports de l’axe Seine (Le Havre, Rouen et Paris). Sa nomination avait en fait été annoncée dès la fin octobre par le ministère de la Mer (voir NL 3221), avec la surprise pour beaucoup de constater que le futur ensemble portuaire de l’Axe Seine serait dirigé par celui qui officiait depuis 2014 comme directeur du port de… Dunkerque. Dans sa fonction de préfigurateur, il prend le relais de Catherine Rivoallon, chargée du sujet début 2019 avec son expertise SC développée au sein de Monoprix / Samada, puis de Vivarte (et c’est en tant que présidente du conseil d’administration de Ports de Paris qu’elle continuera d’en suivre la mise en œuvre). De son côté, Stéphane Raison exerce au premier plan du monde portuaire français depuis une douzaine d’années (y compris dans les DOM), l’essentiel du parcours de cet ingénieur ENTPE de 50 ans s’étant déroulé dans la sphère publique. Sur la base des travaux déjà menés, il se voit chargé d’affiner les orientations du projet stratégique d’Haropa à l’horizon de cinq ans, en lien avec les différents ministères impliqués dans ce processus de fusion de longue haleine, et d’en finaliser l’organisation institutionnelle. La création en bonne et due forme d’un établissement unique de l’État a été reprogrammée au 1er juin 2021, Stéphane Raison ayant « vocation à en prendre la direction », note le communiqué. « Je m’emploierai à ce que ce projet collectif galvanise toutes les énergies tant en interne dans les trois ports qu’en externe auprès des collectivités locales, des places portuaires, des clients des ports et des partenaires sociaux des établissements ainsi que de tous les agents », commente le nouveau pilote du 5ème ensemble portuaire du range nord-européen. MR

 
   
 

Stéphane Raison, directeur général préfigurateur d’Haropa.

Crédit photo Eric Le Brun / Light Motiv
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Espagne
Seven Senders s’implante à Madrid

Après les Pays-Bas, l’Autriche et la France (voir NL n°2942), la plateforme de livraison de colis à l’international pour e-commerçants Seven Senders a ouvert sa nouvelle filiale européenne à Madrid. Avec cette entité, qui sera dirigée par Hernando Cuadros Cortes, la société d’origine allemande entend se développer sur un marché enregistrant l’une des plus fortes croissances en Europe : le chiffre d’affaires du e-commerce espagnol doit passer de 18,9 Md€ en 2020 à 26,2 Md€ en 2025. « À l’instar d’autres marchés européens, nous souhaitons accompagner ce développement et nous étendre en Espagne, en collaboration avec les acteurs locaux pour créer une expérience de livraison optimale », explique Thomas Hagemann, cofondateur et Pdg de Seven Senders. Créée en 2015 à Berlin, Seven Senders propose aux e-commerçants de prendre en charge l’intégralité de leur processus de livraison en s’appuyant sur un réseau de plus 100 partenaires transporteurs en Europe. Fort de sa levée de fonds de 16 M€ réalisée en 2019 (voir NL n°2949), l’entreprise ambitionne de devenir la première plate-forme de livraison de colis sur le Vieux continent. AD

 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jl.rognon@info6tm.com

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
m.rabiller@info6tm.com

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 81 69 80 02 a.dias@info6tm.com
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
p.tesson@info6tm.com
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Tour Maine Montparnasse - Cedex 189 33, avenue du Maine 75015 PARIS
 
19 novembre 2020


novembre 2020

Lundi 16
au vendredi 20
Logistique (webinaires)
Industrie 4.0, Production (webinaires)

Lundi 23
au vendredi 27
Logistique (webinaires)
Industrie 4.0, Engineering & Gestion des Assets (webinaires)

Mardi 24
Le S&OP : facteur clé de l’optimisation du BFR en 2021
11H
Organisé par :


décembre 2020

Mercredi 2
au jeudi 3
Astrée MES Live
2 jours pour faire avancer votre projet MES
Témoignages industriels (Ferco et Saint-Mamet) - Ateliers experts - Rendez-vous connectés

Mardi 08
au mercredi 9
SCE Digital
En partenariat avec Supply Chain Magazine

Jeudi 10
Webinaire VISEO
La planification de la supply chain au service d'une entreprise plus résiliente
11H

Mardi 15
Webinaire Heineken
Heineken Supply Chain Planning : Accélération de la création de valeur dans un monde volatil
11H

Découvrez le dernier numéro et abonnez-vous !


Spécial dossier AUTOMATISATION


Feuilletez la version 2020 de l’Annuaire de la Supply Chain


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien