Rebondir, reverdir, rebâtir

La pandémie de Covid-19 n’appartient pas (encore) au passé mais cela ne doit pas empêcher de se projeter vers l’avenir, bien au contraire. Le retour des salons en présentiel devrait d’ailleurs confirmer que les porteurs de projets sont toujours aussi nombreux dans la communauté Supply Chain. Après une édition SITL de bonne tenue en septembre, voici que se profilent deux autres évènements parisiens, Supply Chain Event (24 au 25 novembre) et le SIMI (du 8 au 10 décembre).

Au travers des programmes et des conférences, mais aussi d’échanges plus informels, trois grandes tendances se dessinent en matière de transformation à venir de la supply chain des entreprises. La première, c’est la recherche de performance, de flexibilité, de résilience, pour être capable de remonter la pente pour certains, ou pour d’autres d’affronter la vague de l’omnicanal et de l’e-commerce. Cela passe souvent par une organisation plus réactive, une supply chain plus digitale et plus intégrée, et la mise en place d’outils innovants de prévision de la demande, d’automatisation et de visibilité en temps réel. Ceux qui recherchent l’inspiration en la matière seront servis lors de Supply Chain Event, tant du côté des salles de conférences et des ateliers que sur les stands, comme en témoigne l’extrême richesse et variété des sujets traités par notre guide des nouveautés du salon dans ce numéro.

La deuxième tendance, c’est la décarbonation de la supply chain. Le phénomène dépasse désormais les déclarations de bonnes intentions, alors que les mesures réglementaires et législatives se durcissent au niveau national comme européen pour favoriser une réduction de l’empreinte environnementale. Les initiatives ne concernent plus seulement le transport mais aussi les emballages et la logistique, comme vous le verrez dans le Zoom consacré à l’entrepôt zéro carbone de Monoprix à Moissy-Cramayel.

Le monde de l’immobilier est évidemment partie prenante dans cette mouvance salutaire pour la planète, avec la charte d’engagements réciproques pour la performance environnementale et économique signée depuis cet été par une majorité d’acteurs de la profession. Sur le SIMI, les bâtiments bas carbone et la logistique urbaine seront à l’honneur. Et le marché se porte plutôt bien si l’on en croit la recrudescence des projets en blanc sur le territoire, c’est notre enquête du mois.

Le troisième sujet est tout aussi préoccupant à plus court terme : la refonte des supply chains mondiales pour faire face aux problèmes de pénuries de conteneurs et aux ruptures d’approvisionnement qui se multiplient et qui conduisent à la fermeture provisoire de nombreuses usines dans l’automobile, voire à des étagères vides dans certains magasins. Le gouvernement est sur le pont, puisqu’il accompagne désormais pas moins de 624 projets de (re)localisation depuis septembre 2020. Rebâtir… c’est notre avenir !

Auteur

  • Jean-Luc Rognon

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format