Votre bonne année, vous l’aimeriez comment ?

La rédaction de Supply Chain Magazin e vous souhaite une bonne et heureuse année ! Nous l’avons certes déjà souhaité de vive voix à ceux qui étaient présents au Forum et à la soirée des Rois de la Supply Chain (si vous n’y étiez pas, jetez vite un coup d’œil à notre reportage photo de la soirée et au compte-rendu de cette belle journée riche en informations et en surprises). Mais pour les autres, voici nos bons vœux par écrit, quitte à déplaire aux puristes du protocole qui ne conçoivent pas de présenter leurs vœux après le 31 janvier ! Du coup, peut-être pourrions-nous être plus précis, en voulant croire que des vœux plus ciblés ont davantage de chance de se réaliser…

Que serait une bonne année pour vous tous, acteurs de la communauté de la Supply Chain, et pour vos entreprises ? À ceux qui travaillent dans le monde de la distribution, que l’année soit multicanale, qu’elle fasse trouver à leur société le bon partenaire e-commerce pour former ensemble une alliance stratégique à l’image des annonces de ces dernières semaines, Carrefour avec Showroomprive.com puis Tecent, Auchan avec Alibaba ou encore Walmart avec Rakuten. Aux industriels, que votre année soit agile, performante, voire automatisée. Et n’oubliez pas d’accompagner et de former les collaborateurs à cette grande transformation digitale. Une mention spéciale en 2018 à ceux qui œuvrent dans la filière pharmaceutique, et à qui je souhaite d’être fins prêts pour le passage d’ici un an à la sérialisation des médicaments (voir notre enquête dans ce numéro).

Formulons aussi le vœu que votre système d’informations, et votre DSI, restent en bonne santé. Pas de virus ni de ransomware. Les cas d’arrêt de production pour attaque informatique sont loin d’avoir tous été médiatisés. Les prestataires logistiques, qui ont dû rattraper les retards de quelques-uns de leurs clients dans la livraison des produits dans leurs entrepôts, peuvent témoigner qu’ils n’ont pas été aussi rares qu’on le croit en 2017. Souhaitons-nous aussi une année « durable », respectueuse de l’environnement. Ce vœu-là aurait encore plus de sens à être formulé non pas en début d’année, mais après le « dépassement » qui correspond au jour dans l’année où l’activité humaine dans son ensemble a déjà consommé toutes les ressources que la planète est capable de régénérer annuellement. En 2017, c’était le 2 août ! Après cette date, c’est bonne fin d’année… à crédit, d’un point de vue environnemental s’entend.

Ce qui est certain, c’est que tous ces vœux ne se réaliseront que par l’entremise de vos projets, dont les plus réussis se retrouveront sans doute un jour en compétition aux Rois de la Supply Chain. C’est tout ce que l’on vous souhaite !

Auteur

  • Jean-Luc Rognon

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format