Logistique urbaine (suite)

Ecolotrans en crossdock Porte de Pantin pour livrer plus vert

NewsLetter | Ecolotrans en crossdock Porte de Pantin pour livrer plus vert | publié le : 23.11.2021

Entré dans les murs du hub P4 il y a un an, le prestataire Ecolotrans s’était associé à Sogaris dès l’appel à projet de la ville. « L’enjeu était de disposer aux portes de Paris d’un site au service de notre modèle orienté vers des livraisons décarbonées, afin de conjuguer une logique de consolidation et de massification des flux vers la ville, et un principe de dispatch des colis et marchandises livrés ensuite avec nos moyens propres, en l’occurrence ici une dizaine de véhicules légers et une vingtaine de deux-roues cargos électriques », résume Yacine Kara, le président et fondateur en 2005 d’Ecolotrans. Pris à bail pour 12 ans, les 700 m² en froid positif du site de la Porte de Pantin sont utilisés dans une logique crossdock pour opérer les flux d’acteurs volontaristes sur leur problématique d’émissions CO2, comme les enseignes bio Naturalia ou Biocoop, les spécialistes des circuits courts La Ruche Qui Dit Oui ou Biovor, mais aussi pour un acteur de la foodtech comme Frichti, ou un volet des livraisons à domicile du e-commerce alimentaire de Carrefour pour ses clients du nord-est parisien. L’unique quai poids lourd permet la réception de plusieurs gros porteurs 19 t avant 6 h du matin, soit en provenance du propre site logistique d’Ecolotrans de Rungis ou de plateformes de ses clients, pour des marchandises et colis essentiellement livrées dans la matinée, y compris vers des restaurateurs, boulangeries et autres. L’après-midi est plus tournée vers la livraison de colis e-commerce, acheminés en amont par un autre poids lourd. La zone couverte englobe Pantin, Les Lilas, Le Pré Saint-Gervais, le 19ème et une partie des arrondissements limitrophes. Avec 600 à 800 livraisons quotidiennes à ce stade, le site mobilise une trentaine de personnes : une majorité de livreurs, mais aussi des préparateurs de commandes et dispatcheurs. « Nous sommes environ à 50% de la capacité du site, mais Ecolotrans compte ouvrir plusieurs autres plateformes de ce type au cœur de la zone urbaine dense dans les années à venir, en complément des capacités plus importantes dont nous disposons à Rungis ou Chilly-Mazarin », indique Yacine Kara. Des projets se dessinent pour un espace proche de Montparnasse, dans le 15ème, mais aussi avec un propriétaire privé Porte de Bagnolet ou pour un site plus tourné vers l’ouest parisien Porte de Versailles. MR

Ecolotrans mobilise sur place une trentaine de personnes, dont des préparateurs des commandes mais une majorité de livreurs.
©N. Ravelli / Sogaris

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format