Sogaris promeut des flux intégrés mais visibles à Paris

Dans le cadre de la Semaine de la logistique organisée par Afilog, Sogaris a fait visiter le 18 novembre son dernier site logistique : le "hub P4" aménagé sur un "délaissé urbain" à l’orée du 19ème arrondissement parisien, niché sous le périphérique Porte de Pantin. 

Dans le cadre de la Semaine de la logistique organisée par Afilog, Sogaris a fait visiter le 18 novembre son dernier site logistique : le "hub P4" aménagé sur un "délaissé urbain" à l’orée du 19ème arrondissement parisien, niché sous le périphérique Porte de Pantin. "Il démontre la possibilité de développer un bel objet urbain dédié à la logistique pour répondre au défi de l’approvisionnement du cœur de ville, sans céder à la tentation de l’étalement urbain et en s’inscrivant dans la décarbonation de la distribution des colis et marchandises", indiquait François Dagnaud, à la fois président du conseil d’administration de Sogaris et maire du 19ème.

Cette réalisation découle de l’appel à projets "Logistique urbaine durable" lancé par la mairie de Paris en 2016, remporté l’année suivante par Sogaris avec ce projet de 800 m², pour l’essentiel dédiés à la logistique avec une mini-cellule en froid positif, une porte à quai poids lourd, des emplacements de chargement et de recharge de véhicules légers électriques, d’une partie bureau, ainsi qu’une centaine de m² dévolus à un commerce.

Conçu pour donner de la visibilité 

Propriétaire dans le cadre d’une convention avec la ville, Sogaris a finalisé en novembre 2020 ce hub P4, conçu pour donner de la visibilité à une activité de logistique urbaine avec un traitement architectural très qualitatif (signé du cabinet Syvil). "Il s’agit du plus petit format de sites logistiques au sein du réseau développé par Sogaris entre Notre Dame et l’A86, et s’il a mis 4 ans à se concrétiser, c’est assez long pour un projet logistique mais classique pour un projet urbain", fait valoir Jonathan Sebbane, le DG de Sogaris.

Acteur privé à l’actionnariat majoritairement public, il dispose à ce jour de douze sites franciliens et une dizaine de projets sont au programme : un dans la lignée du hub P4 sur une ancienne station-service de la Porte de Champerret dans le 17ème, ou son projet baptisé Grenier Saint-Lazare, avec le réaménagement lancé il y a deux mois d’un parking sous-terrain sur 6 niveaux.

Lire l'intégralité de l'article sur www.supplychainmagazine.fr

Auteur

  • Maxime Rabiller

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format