Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 

Un système
défaillant
Et si l'affaire Lactalis n'était que la traduction d'un système défaillant. Un mois après le début de cette crise sanitaire, des voix s'élèvent pour évoquer des dysfonctionnements qui dépassent assez largement l'usine de Craon. Ainsi, la semaine dernière, Michel Edouard Leclerc évoquait des « défaillances systémiques et pas seulement sectorielles », laissant entendre une responsabilité de l'Etat dans la prévention ou la gestion d'une crise touchant à la santé publique. François-Michel Lambert, député (LREM porte-parole UDE) et Président de la Commission Nationale Logistique ne dit pas autre chose. Il va même plus loin indiquant dans un communiqué que cette affaire aurait pu être évitée si ses recommandations 2016 avaient été mises en œuvre. La commission Nationale proposait notamment d'utiliser la logistique comme levier de transformation des politiques industrielles et de transition énergétique. « Or cette stratégie est à l'arrêt », déplore le député. « En deux ans peu de décisions ont été prises. (...) Tant que nous n'aurons pas au sein du gouvernement un titulaire de la fonction logistique, celle-ci ne sera que partiellement traitée », conclut-il. Est-ce à dire qu'il faudrait créer un grand Ministère de la Supply Chain à l'intérieur duquel toutes les questions de flux d'information associés aux flux physiques (industrie et distribution) pourraient être abordées ?
Voilà une proposition intéressante ! Mais qui pourrait prendre en charge un tel ministère ? François-Michel Lambert a peut-être une idée. JPG
 
 
 
 
Forum
des Rois de la
Supply Chain
Une grande
journée de
conférences
et de
convivialité
Avec 1.350 inscrits au Forum des Rois de la Supply Chain 2018, les inscriptions sont closes depuis vendredi soir. Mercredi prochain, les 8 dossiers nominés passeront le grand oral et c'est le public qui votera pour les 3 meilleurs. Les trophées seront remis le soir même aux Musée des Arts Forain (Paris Bercy). Les Plus de 1.000 invités sont attendus à cette grande cérémonie. Ils pourront découvrir les lauréats de cette 12e édition mais également profiter tout au long de la soirée de ce lieu magique : manèges anciens, jeux de massacre, toupie hollandaise, billard japonais, course des garçons de café, chevaux de bois, balançoires, voyante, jeux de forces... autant d'animations qui se dérouleront tout au long de cette soirée. Au programme également, cocktail dinatoire dans une ambiance de fête foraine : barbecue, crêpes, gaufres, barbapapa... sans oublier la traditionnelle galette des Rois. Les invités pourront enfin profiter de l'espace partenaires et échanger entre professionnels de la Supply Chain autour d'un verre dans une chaude ambiance musicale.
Une grande et belle journée en perspective !
 
   
 
E-commerce
ArcelorMittal
déploie
sa boutique
online
La branche Distribution Solutions France du géant de la sidérurgie a ouvert une plate-forme e-commerce, baptisée ArcelorMittal e-steel. Poutrelles, tôles, tubes en acier, inox ou aluminium : toute la gamme de produits finis est proposée, sous réserve de disponibilité dans le stock de ses agences, ou sinon en central. La formule était en pilote sur l'agence de Colomiers (31) depuis juillet dernier, elle vient d'être étendue à 7 autres (Caen, Langon, La Roche-sur-Yon, Reims, Rennes, Rouen et Savigny-le Temple). Au fil du premier semestre, elle sera déployée sur l'ensemble des 35 agences hexagonales, ainsi qu'à l'Allemagne et au Benelux courant 2018. « Il s'agit d'un canal supplémentaire en soutien de notre réseau de distribution existant, destiné aussi bien à nos clients professionnels, en compte chez nous ou pas, qu'à d'éventuels particuliers. Le projet s'est mis en route mi-2016, constatant l'intérêt croissant des clients pour une solution permettant de passer commande auprès de leur agence en dehors des heures d'ouverture : le soir après une journée de chantier, le weekend, ou en mobilité sachant que la plate-forme est accessible via tous types de terminaux et qu'elle permet aussi bien de retrouver son compte client et ses tarifs négociés que de payer par carte bancaire », indique Bruno Hourlier, digital manager chez ArcelorMittal Distribution Solutions France. En ligne, les clients bénéficient désormais d'une visibilité sur l'ensemble des stocks en agence, ou sur d'éventuels délais d'approvisionnement. Côté livraison, le principe du J+1 était déjà largement appliqué, via des tournées au départ de chaque agence. La nouveauté réside plutôt dans la formule d'enlèvement sur place en H+4, ou la livraison en points relais, pour l'instant sur le site de transporteurs partenaires.
Et la formule va s'enrichir, promet-on : par exemple d'ici quelques jours avec des livraisons par camion-grue pour les clients non-équipés de chariots élévateurs ou de pont de déchargement. Un moyen d'élargir le cercle de la clientèle, notamment du côté des particuliers. MR
 
   
 
 
 
Prestataires
logistiques
Gefco
se renforce
au Maroc
avec le rachat
de GLT
Gefco a annoncé la semaine dernière le rachat de GLT, un transporteur espagnol spécialisé dans les liaisons entre l'Espagne et le Maroc, particulièrement présent sur les secteurs de l'automobile et de la mode. Offrant à la fois une compatibilité culturelle et une complémentarité d'un point de vue expertise, réseau géographique et clientèle, GLT va aider Gefco à renforcer sa présence au Maroc : « Certains de nos gros clients des secteurs automobile, aéronautique, grande distribution et industrie investissent déjà beaucoup dans ce pays pour augmenter leurs capacités de production. Ils ont donc besoin d'un soutien logistique et de solutions fiables » explique Luc Nadal, Président du Directoire de Gefco. Fort de ses 75 camions et 380 remorques, GLT assure chaque année quelque 16.000 traversées du détroit de Gibraltar entre Algésiras et Tanger. Fondé en 1998 et basé à Oiartzum (Pays basque), GLT est implanté en Espagne, Maroc, Portugal, France, Allemagne, Belgique et au Royaume-Uni.
Il compte 700 collaborateurs, 5.000 clients et réalise un CA de 35 M€. PM
 
   
 
Transport
combiné
Les opérateurs
s'inquiètent
d'une nouvelle
tarification
des sillons
Les dirigeants des opérateurs de transport combiné
rail-route (TCRR) Froidcombi, T3M et VIIA considèrent que le projet d'introduction d'une tarification des sillons à la tonne viendrait pénaliser la profession, notamment ceux qui s'efforcent de mettre en place les offres ferroviaires les plus performantes possibles, avec notamment des trains longs, massifiés, de 850 mètres. Dans une lettre adressée le 9 janvier à Marc Papinutti (le directeur de cabinet de la Ministre des transports Elisabeth Borne), à Jean-Cyril Spinetta (chargé par le gouvernment d'une mission sur le modèle du transport ferroviaire) et à Bernard Roman (le président de l'Arafer , l'Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières), ils expliquent ainsi que cette « simplification abusive » reviendrait de manière absurde à avantager les locomotives circulant seules, les trains de wagons vides, très courts et peu chargés, « soit des circulations peu productives qui encombrent le réseau sans transporter de marchandises ». Parmi les « mesures de bon sens » qu'ils proposent figurent une tarification des sillons qui encourage l'exploitation de trains efficaces tant en termes de productivité que d'encombrement des réseaux, en favorisant les trains les plus lourds et les plus longs, mais aussi la pérennisation et l'amplification de l'aide au coup de pince au profit du TCRR, compte tenu de ces qualités environnementales et sociétales. JLR
Photo ©T3M
 
   
 
 
 
Suivi de
production
Le MES pour
le plus grand
nombre
L'éditeur français Ordinal Software met sur le marché une offre pré-packagée et économique de MES (Manufacturing Execution System) destinée notamment aux PME. Dénommée COOX MESpack (Coox pour COllaborative Operations & eXecution), elle s'appuie sur la plateforme MES COOX et ses modules standard, mis en oeuvre dans une application préconfigurée, personnalisable, et simple de mise en œuvre. Selon l'éditeur, cette offre évite à l'entreprise cliente de rédiger un cahier des charges, il lui Il suffit d'explorer la liste des fonctions prêtes à l'emploi et de vérifier qu'elles correspondent bien aux besoins essentiels de sa production : planification et séquencement des OF, définition des recettes et des gammes, orchestration des procédures, dossiers de lots, suivi des flux matières, traçabilité, analyse de performances, calcul d'indicateurs standards (TRS, TRG, OEE et divers KPI).
A tout moment, l'entreprise cliente peut transformer l'application COOX MESpack en une application COOX MES Enterprise pour y intégrer de nouvelles fonctions. JLR
 
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

Japon
Nippon Express
mise sur
la route
de la soie
La route de la soie intéresse aussi les logisticiens japonais. Selon nos confrères du Nikkei Asian Review, Nippon Express, qui s'appuie actuellement sur l'aérien et le maritime pour transporter le fret du Japon jusqu'à l'Europe, envisage d'ajouter dès le printemps 2018 une troisième corde à son arc en permettant aux marchandises de circuler en train à partir de la Chine. Celles-ci voyageront en avion ou en bateau depuis le Japon vers un aéroport ou un port chinois puis seront chargées à bord d'un train (ligne régulière) circulant par exemple depuis Shanghai ou Wuhan jusqu'à Hambourg ou Duisbourg (en Allemagne). Les derniers kilomètres seront assurés par la route. Le temps de trajet devrait ainsi être compris entre 20 et 30 jours, contre 40 actuellement en maritime.
Les combinaisons « maritime + fer » et « air + fer » permettraient d'économiser respectivement 50-60% et 30-40% par rapport au scénario 100% air. Le transitaire international japonais prévoit de transporter ainsi des composants automobiles et des équipements électriques. JF
 
 

Royaume-Uni
La blockchain
pour suivre
la production
durable
de thé
Soutenus par un écosystème de partenaires technologiques (Provenance, Landmap), bancaires (BNP Paribas, Barclays) et institutionnels (Standard Chartered, Department for International Development), Unilever et Sainsbury's vont tester la blockchain en tant que solution de suivi du thé. Les données seront collectées et partagées depuis la production des feuilles de thé chez des petits exploitants du Malawi, ainsi que celle des emballages en papier durable produits par Sappi, jusqu'à la livraison en supermarché. « Unilever s'est engagé à se fournir en produits durables sur 100% de ses matières premières agricoles » rappelle Keith Weed, Chief Marketing Officer d'Unilever. « Cette nouvelle technologie innovatrice va nous aider à augmenter la part des produits respectueux de l'environnement dans nos achats, améliorant ainsi le cadre de vie des petits agriculteurs avec lesquels nous travaillons partout dans le monde. Elle va aussi contribuer à démocratiser l'agriculture durable ». Pour Jessi Baker, co-fondateur de l'entreprise technologique Provenance, il s'agit de démontrer comment une approche collaborative basée sur la transparence de la blockchain peut aider à conjuguer objectifs financiers et écologiques. PM  
 

Côte d'Ivoire
Burger King
confie
sa logistique
à Bolloré
Logistics
Présent dans le pays depuis 2015, Burger King a confié l'ensemble de ses opérations logistiques en Côte d'Ivoire à Bolloré Logistics. Le prestataire prendra notamment en charge les opérations de préacheminement, le transport d'une centaine de conteneurs frigorifiques depuis l'Europe jusqu'au port d'Abidjan, les opérations de transit, le dédouanement ainsi que la livraison finale sur site. Bolloré Logistics dispose pour cela d'un dispositif complet mis en place en anticipation de l'évolution des besoins de la restauration : un entrepôt à température dirigée en froid négatif et des camions frigorifiques bi-température (-20°C/ +4°C), suivis par GPS. L'obtention de ce contrat fait suite à un audit complet des opérations logistiques du 3PL par la chaine de restauration rapide américaine. Après avoir ouvert un premier restaurant à Abidjan il y a deux ans, Burger King a ouvert cinq autres restaurants dans la plus grande ville du pays. Quatre nouvelles ouvertures sont prévues en 2018 et autant durant les années suivantes. PM  
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Nathalie Bier
Directrice de clientèle
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
15 janvier 2018

JANVIER 2018

Mercredi 17
FORUM
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN
« 25 dossiers
en compétition ! »

Organisé par
SCMagazine
De 8h30 à 17h30
Salons de l'Aveyron
Paris Bercy 12e


PARTENAIRES
AU FORUM
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN

Mercredi 17
SOIRÉE
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN
Organisée par
SCMagazine
De 19h à 1h
Sur invitation
Musée des
Arts Forains
Paris Bercy 12e

PARTENAIRES