Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Stockage /
rayonnage
Averys ajoute
Storax
à la liste de
ses acquisitions
La consolidation se poursuit dans le secteur du stockage /rayonnage, et le groupe Averys est une fois de plus à la manœuvre, avec l'annonce du rachat de Storax au portugais Ramada Acos Group. Acteur de référence du palettier mobile et du stockage haute densité en froid négatif, Storax rejoint le portefeuille de marques de son nouveau propriétaire, déjà bien garni en spécialistes du rack (notamment le belge Stow, acquis en 2013, les français Feralco et Duwic, ou l'allemand SLP), auxquels s'ajoutent quelques autres activités à base de métal. Le groupe Averys, dont le siège est à Paris, conforte ainsi son statut de poids-lourd européen du secteur, avec un CA cumulé d'environ 500 M€. Comme à son habitude, il ne devrait pas bouleverser les activités de Ramada Storax, dont le siège est à Ovar au Portugal, avec des filiales en France, en Belgique, au Royaume-Uni et en Espagne. Lui-même passé sous le contrôle du fonds Equistone Partners Europe en 2015, le groupe Averys fait valoir le renforcement de son implantation industrielle et commerciale en Europe du Sud, et l'enrichissement de son portefeuille de solutions. Notons que la branche française de Storax a réalisé l'an dernier près du quart des 80 M€ de CA de l'entreprise, en ajoutant aux projets hexagonaux les 6 M€ générés ailleurs en Europe. Interrogée en début d'année dans le cadre de notre dossier stockage/rayonnage publié dans le n°5 de Supply Chain Magazine (rubrique Pour Vos Appels d'Offres, sur notre site), l'entreprise nous avait mentionné de récentes réalisations, comme celle d'un magasin automatisé de plus de 19.000 emplacements palettes pour le spécialiste des produits de boulangerie Bridor, dans le cadre d'un vaste projet piloté par Ulma, en Ille-et-Vilaine. Ou encore l'ajout d'un palettier mobile de 11.000 emplacements palettes sur le site de Stef à Montsoult (95), connecté à des AGV de BA Systèmes. Deux projets réalisés en froid négatif.
Une autre réalisation du côté de Cognac a par ailleurs amené Storax à développer un nouveau système à navettes, prenant en charge des barriques. En France, la société travaille encore pour plus des deux tiers au service de l'agroalimentaire, même si sa cible s'élargit, notamment côté grande distribution. Le montant de son acquisition par Averys n'a pas été dévoilé à ce stade, la transaction attendant l'approbation des autorités européennes de la concurrence, pour une finalisation visée au 2e trimestre. MR
 
   
  Palettier mobile Powerrack de Storax  
 
 
 
Internet
des Objets
Partenariat
stratégique
entre Forizons
et Ubudu
sur le suivi
des flux
temps réel
Forizons (anciennement Freelog Consulting) a annoncé la signature d'un partenariat stratégique avec Ubudu, une start-up française qui s'est fait connaître notamment en développant une plate-forme de marketing micro-localisé qui permet de communiquer avec les clients à l'intérieur d'un point de vente à l'aide de balises « uBeacon ». L'accord en question concerne un autre domaine puisqu'il a pour objectif de mettre au point une offre de service dédiée à la gestion de la performance des flux dans la logistique, le manufacturing et la Supply Chain en s'appuyant sur les dernières technologies de l'Internet des Objets (IoT). Forizons apporte sa connaissance métier en Supply Chain et logistique et son expertise en analyse des données qui seront fournies par les systèmes de géolocalisation haute précision et temps réel d'Ubudu.
« Être un spécialiste des flux end-to-end signifie être capable de capturer de la donnée intelligente à tout moment et à n'importe quelle étape du processus avec un haut niveau de précision. Notre ambition est multisectorielle. Nous avons actuellement 3 POC communs en cours, un dans le secteur du bâtiment et de la construction à Hong-Kong et deux dans le secteur aéronautique en France » nous a confié Charly Limou, Managing Partner de Forizons. JLR
 
 
Logistique
urbaine
Ikea veut aussi
développer
l'e-commerce
avec
sa nouvelle
plate-forme de
Gennevilliers
C'est sur le stand CBRE à la SITL qu'Emmanuel Grillo, directeur du développement d'Ikea a levé le voile sur le tout nouveau projet logistique destiné à l'approvisionnement de ses 6 magasins parisiens, mais également à la distribution du mobilier directement chez le particulier. Ce nouvel outil logistique va non seulement permettre de désengorger le site de Châtres (Seine-et-Marne) mais aussi de développer l'e-commerce, ce qui constitue une vraie révolution pour le distributeur suédois connu pour son mobilier à monter soi-même et ses vastes points de vente. Cette construction à étages sera partagée au rez-de-chaussée avec Leroy Merlin. Au total Ikea occupera 50.000 m² de ce bâtiment de 20 mètres de haut, déjà visible depuis l'A86. Ajoutons que les opérations seront réalisées par un prestataire logistique (ce qui constitue une autre nouveauté). Les candidats sont actuellement consultés, le choix n'est pas encore arrêté. La construction d'un type très particulier a été confiée au contractant général GSE. « C'est un projet qui a vu le jour voici 4 ans sur un terrain à fort potentiel, mais que nous n'avons pu lancer que grâce à la volonté de partenaires comme Ikea et Leroy Merlin », indique Eric Véron, directeur général de Vailog (filiale de Segro) « Dans un contexte de forte pénurie de terrain disponible, la verticalité permet d'optimiser le foncier, souligne Didier Malherbe, directeur de l'activité logistique chez CBRE, conseil et en charge de la commercialisation du projet. Le fait que Vailog et Segro s'engagent, était pour nous l'assurance de pouvoir nous appuyer sur un projet concret et des délais précis ». Pour Ikea, le site de Gennevilliers sera également l'occasion de développer le transport multimodal et d'utiliser des véhicules électriques pour la livraison urbaine. Les détails de cette réalisation et l'interview des partenaires à l'origine du projet, feront l'objet d'un article plus complet dans un prochain numéro de Supply Chain Magazine. JPG  
   
  De gauche à droite : Didier Malherbe, CBRE,
Emmanuel Grillo, Ikéa, et Eric Véron, Vailog
 
 
 
 
Spécial SITL
Bluedistrib
et RedE
font tourner
les batteries…
et les colis
Bluedistrib et la start-up RedE, qui a développé un scooter de livraison 100% électrique, ont annoncé sur la SITL Europe 2018 la mise en place d'un service de rotation de batteries s'appuyant sur le réseau de consignes partagées et les schémas d'approvisionnement de la filiale de Bolloré Logistics. En effet, le principe du e-scooter de RedE, dont l'autonomie est de 60 km, est de pouvoir être utilisé sans interruption due à une temps de recharge grâce à l'échange de ses batteries amovibles (voir NL n°2642). Ce que propose Bluedistrib, c'est d'adapter 25 de ses 60 consignes, desservies plusieurs fois par jour, pour y installer un dispositif de charge des batteries amovibles des RedE. Les livreurs en e-scooter pourront ainsi y échanger leur batterie déchargée contre une prête à l'emploi, et récupérer dans le même temps des colis Bluedistrib à livrer au client final. « Les livreurs green pourront travailler en toute autonomie et accéder à des informations logistiques précieuses en temps réel, les plateformes de vente pourront ainsi se rapprocher physiquement de leurs clients et leur proposer une livraison écoresponsable, et le client final pourra très simplement récupérer sa commande. Toutes les parties prenantes sont gagnantes ! » a déclaré Valentin Dillenschneider, cofondateur de RedE. A terme, ce service sera disponible dans une centaine d'espace, répartis dans toute l'Ile de France. JLR
 
   
 
 
 
SPECIAL SITL
Vers un TMS
plus
intelligent ?
Fifty Truck, jeune pousse née en 2016 de la vision logistique du groupe Idea, s'est donnée pour mission de voir comment l'intelligence artificielle pourrait aider les exploitants transport à gagner encore en performance. Rendre le TMS plus intelligent grâce aux algorithmes informatiques et à la data, tel est le credo de cette jeune équipe dirigée par Vincent Roux (CEO). Un 1er outil, co-créé avec une dizaine de transporteurs, dont 2 Astriens, a été testé durant un an : c'est un agrégateur de bourses de frets. « C'est aux transporteurs que l'intelligence artificielle peut le plus apporter car ils ont une exigence : savoir faire plus avec moins, expose le CEO de Fifty Truck. Notre but est de créer un Smart TMS d'ici septembre 2019 en amenant une intelligence différente et de l'ergonomie. D'ici là, nous sortons cette première brique qui vise à optimiser la recherche de fret via une solution intégrant 37 critères et indicateurs (matériel, heure d'ouverture points de livraisons, trafic, relief …), soit bien plus que ne peut le faire un humain ». Interopérable avec les bourses de fret auquel l'utilisateur est abonné, la solution abolit les frontières entre les différentes sources de fret potentielles en y répercutant automatiquement la demande de fret formulée en tenant compte de multiples critères, dont par exemple le rayon d'action de l'origine et de la destination. L'outil trie les réponses par ordre de pertinence afin de faire gagner du temps à l'exploitant et de lui procurer une vision synthétique et intuitive. La solution intègre même un outil d'appel automatique (Twilio) qui évite d'avoir à composer le numéro de l'interlocuteur. De même, si une connexion directe existe avec le TMS du contact, l'ordre lui est transmis automatiquement. Autant de petites facilités qui font gagner un temps précieux sur une journée. « Nous envisageons d'élaborer d'autres briques successives : tenir compte de l'intégralité du puits de commandes et optimiser les tournées complètes », dévoile Vincent Roux. CP  
   
  Vincent Roux, CEO, à droite
et l'équipe de Fifty Truck. ©C.Polge
 
 
 
 
Spécial SITL
Acsep rend
son portail
IzyWeb
plus interactif
L'éditeur et société de conseil Acsep a présenté sur la SITL Europe 2018 la nouvelle version de son portail collaboratif IzyWeb 2018. L'évolution ergonomique (nouvelles charte graphique et organisation des pages, connexion directe aux suivis transporteurs sans avoir besoin de passer par un TMS) est intéressante, mais c'est du côté de l'interactivité offerte à l'ensemble des acteurs connexes à l'exploitation que réside la grande nouveauté. A partir d'IzyWeb 2018 et à condition d'en avoir les droits (en lien direct avec son activité), une commande en exploitation peut être désormais modifiée ou bloquée à tout moment, en temps réel, jusqu'à son chargement. Par exemple par le SAV en cas de risque sanitaire ou d'impayé. Autre exemple : le service marketing peut à la volée, sans arrêter la production, lancer à partir du portail un service complémentaire d'ajout d'un flyer ou d'un cadeau dans les colis. Le portail offre également la possibilité de saisir directement une commande en réception ou en préparation, sans passer par un ERP. JLR  
   
 
 
 
Serious
Games
Le
Tour de France
de Fapics
commencera
par Lyon et Lille
Début février (voir NL n°2649), la directrice générale de Fapics Caroline Mondon avait annoncé le lancement d'un Tour de France des journées de découverte basées sur des serious games (Fresh et Cool Connection) sur le thème « Supply Chain Management & Finance », avec le soutien des services de l'Etat que sont la DGE et les Direccte (Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi). La première étape est désormais connue : ce sera le 30 mars à l'Ecam Lyon et elle sera organisée en collaboration avec le pôle d'intelligence logistique (Pil'es). La deuxième session aura lieu le 10 avril dans les Hauts de France, sur le campus du pôle Euralogistic à Hénin-Beaumont. « L'objectif est de déployer l'initiative au coeur de l'économie, en région, avec plus d'intensité en ciblant les start-up, PME et ETI manufacturières, afin qu'un plus grand nombre d'entre elles tirent profit d'une gestion maîtrisée des opérations et acquièrent les nouvelles méthodologies en Supply Chain Management, comme les grandes entreprises » explique Eric Berner, correspondant sur les sujets des services pour la performance compétitive, à la Direction Générale des Entreprises au ministère de l'Économie et des Finances. JLR  
 
Messagerie
DB Schenker
lance un service
à délais garantis
en Europe
L'offre que vient de lancer DB Schenker s'appelle Premium 13. Il s'agit d'un service haut de gamme de transport routier de fret à délais garantis avant 13h, dans toute l'Europe. Le service s'appuie sur le réseau du transporteur allemand, qui compte 430 sites de transport route dans 38 pays européens. En cas de non livraison dans les délais (à condition que les expéditions soient éligibles au service Premium 13), DB Schenker s'engage à rembourser le surcoût par rapport au service Schenkersystem de base. Sauf s'il s'agit d'un cas de force majeure, ou que la responsabilité du retard incombe à l'expéditeur ou au destinataire. JLR  
   
 
CHR
France Boissons
a modernisé
son site
de cross-dock
près de Pau
Le distributeur France Boissons a inauguré son site modernisé de Sauvagnon, près de Pau (Pyrénées-Atlantiques), dans le cadre du plan de transformation en cours de l'ensemble de ses sites logistiques en France, évoqué dans le numéro de Supply Chain magazine de septembre (n°1). Ce site en cross-dock partiel, d'une surface totale de 2.135 m2, a bénéficié d'un investissement de 2 M€. Il assure le stockage d'une centaine de références et peut livrer aux 642 établissements CHR (cafés, hôtels, restaurants) de la région Gascogne-Pyrénées les 2.500 références stockées sur la plate-forme régionale de Bordeaux. Dix tournées partent du site chaque jour. Selon la filiale à 100% du groupe Heineken, la modernisation des installations logistiques a par ailleurs permis l'amélioration des conditions de travail des 23 salariés du site, par lequel ont transité 300.000 cols de vin en 2017 dont 210.000 cols de vin locaux et 17.000 hectolitres de bière. JLR
Photos ©France Boissons
 
   
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

Espagne
Birchman Spain
rejoint Viseo
pour
accompagner
le digital à
grande échelle
Le cabinet de conseil français Viseo, très axé sur les projets de transformation numérique (et éditeur de la solution Colibri dans le domaine des prévisions et de la planification SC), se renforce en Europe du Sud et en Amérique Latine avec le rachat de Birchman Spain. Basée à Madrid, cette société fondée en 1998 compte environ 600 consultants dans le monde, experts dans les technologies digitales, et s'appuie sur des partenariats de premier plan avec des éditeurs tels que SAP, Microsoft, Oracle, ou encore Salesforce. Elle se positionne également comme leader espagnol des solutions Cloud de gestion des talents et de formation via sa société affiliée DTM. « Avec maintenant plus de 2.000 consultants, nous restons un acteur agile mais notre taille renforce notre capacité à porter globalement les grandes transformations technologiques de nos clients internationaux : notre présence géographique s'étend en Espagne et en Amérique Latine, pour mieux servir nos clients et accélérer le développement du groupe qui réalisera en 2018 plus de 35% de son revenu en dehors de France » a déclaré Eric Perrier, CEO du groupe Viseo. « En rejoignant un acteur agile avec le même ADN, très axé sur l'innovation et le digital, nous accélérons notre trajectoire. Nous nous donnons les moyens de voir plus grand, d'aller plus vite et d'aller plus loin » a ajouté de son côté Francisco Munoz, le CEO de Birchman Spain. JLR  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Philippe Guillaume
Tél. 06 07 69 48 80
jph.guillaume@scmag.fr

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef de SCMagazine
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Nathalie Bier

Directrice de clientèle
tel : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr

Karine Dino

Chef de Publicité
tel : 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
23 mars 2018

MARS 2018

Mardi 20 au
vendredi 23
SITL
Europe 2018/ Intralogistics
Europe

Parc des
expositions
Paris Nord
Villepinte
Hall 6

Mercredi 21
Journée TXTRetail
Thinking Retail
Symposium
« L'événement
Européen dédié
à la planification
Retail, au PLM
et la gestion de
la Supply Chain »

De 9h à 17h
Salons Hoche
Paris


Jeudi 22
à Lyon
et
Jeudi 29 à Nantes
Journées découverte Citwell
« Vivez le DDMRP avec le serious game DDBRIX Factory ! »
De 9h à 16h


Mardi 27
Journée DSCP
Dynasys
« Transformation
digitale : votre
Supply Chain
est-elle
tendance ? »

Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 17h15
Palais Brongniart
Paris



AVRIL 2018

Jeudi 5

Soirée de Gala
de l'Agora du
Supply Chain
Management

Pavillon
d'Armenonville
Paris 16e


Vendredi 6

Soirée ROADEF
Les Pros de la RO
« Invitation
au concours de
projets industriels
en RO/Business
Analytics »

Partenaires :
Université Paris Dauphine,
PSL, Lamsade,
Le Cnam,
SCMagazine
De 18h à 21h
CNAM
Amphithéatre
Paul Poinlevé
Paris 3e


Lundi 23 au
vendredi 27

CeMAT 2018
Hanovre
Allemagne



JUIN 2018

Jeudi 7 et
vendredi 8
Formation
EURODECISION
« Formation,
méthodes
et pratiques
de la prévisions
des ventes »

De 9h à 17h
Paris-La Défense
Session suivante :
octobre 2018


Lundi 11
29e Trophée
de Golf
Transport et
Logistique

Organisé par :
LOfficiel des
Transporteurs et
Supply Chain
Magazine
Golf de St Cloud
DE 11h à 19h15