Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Textile
Petit Bateau
réinternalise
toute sa
logistique
à Buchères


Depuis mai 2018, la plate-forme de 43.500 m² à Buchères, dans l'Aube, apparaît plus que jamais comme le vaisseau-amiral de la logistique omnicanale de Petit Bateau (groupe Yves Rocher). En plus d'être depuis 2016 le centre de distribution mondiale pour ses produits à destination des magasins et pour les commandes e-commerce (voir NL n°2222), elle réalise aussi désormais les opérations logistiques pour les vêtements, sous-vêtements et pyjamas des collections Petit Bateau destinées à ses clients de la GMS en France, au Benelux et en Italie. Cette dernière activité était jusqu'alors sous-traitée chez un prestataire logistique à Casablanca, au Maroc (pays dans lequel Petit Bateau a une usine de production, à Marrakech). « Notre objectif était de regagner en qualité de service en nous rapprochant de nos clients. Cette proximité géographique devait nous permettre de gagner en flexibilité et rapidité, deux points essentiels au vu des conditions de livraison particulièrement strictes des acteurs de la grande distribution que nous livrons sur leurs plateformes logistiques, mais aussi directement sur leurs points de vente » précise Jérôme Lansoy, directeur Supply Chain de Petit Bateau depuis juin 2017, qui a été auparavant directeur Supply Chain Asie du Groupe Beaumanoir puis directeur supply chain textile chez Carrefour. JLR (voir suite)
Photo : Jérôme Lansoy, directeur Supply Chain
de Petit Bateau

 
   
 
 
 
Textile
(suite)
Acsep a réalisé
l'étude détaillée
de cette
réorganisation
des flux


Après une première étude en interne, la décision de réinternaliser les flux GMS à Buchères est prise fin décembre 2017. Petit Bateau a fait alors appel à l'expertise de l'éditeur et cabinet de conseil Acsep pour valider dans le détail les modalités de réorganisation du site et les investissements nécessaires pour absorber ces nouveaux flux. C'est Jean-François Gentile, directeur Conseil et Innovation d'Acsep, qui s'en charge, entre janvier et mai 2018, date butoir à laquelle le déménagement devait être effectif. « Compte tenu de la courbe de vie de chaque produit, de l'ordre de 3 semaines, nous avons pu affiner nos hypothèses sur le réaménagement des 4.000 m² dédiés à la GMS, améliorer certains process métiers et revoir les investissements nécessaires à la baisse » déclare cet ancien directeur Ingénierie Logistique et des SI de C-Log (voir NL n°2582), la filiale logistique du groupe Beaumanoir créée en 2002 par François Papini, l'actuel directeur des Opérations de Petit Bateau. Sur les conseils d'Acsep, Petit Bateau a notamment organisé la zone GMS avec des implantations de picking éphémères sur de la palette au sol pour la majorité des produits concernés, qui n'ont pas besoin d'être stockés préalablement en racks ou sur étagères. Acsep a également défini le nombre d'emplacements par type de produit et en fonction de la profondeur de stock. « Nous avons tenu nos délais, dans des coûts totalement maîtrisés et nous connaissons, depuis mai, un taux de 98% de respect des livraisons. Par rapport au schéma précédent, l'augmentation des coûts de préparation est largement compensée par les économies de transport et la réduction des litiges avec nos clients de la GMS » se réjouit Jérôme Lansoy. JLR
Photo : Jean-François Gentile, directeur Conseil
et Innovation d'Acsep
 
 
 
 
Nomination
Un directeur
monde pour
l'e-commerce
chez Geodis


Geodis vient d'annoncer la nomination d'Ashwani Nath
au poste nouvellement créé de directeur global des solutions e-commerce omni-canal. Son périmètre de responsabilité couvre le développement et la promotion des solutions
« omni-canal » et « e-commerce », en s'appuyant sur la totalité de l'expertise combinée du groupe en matière de pilotage de flux physiques et d'information. La volonté du prestataire est notamment d'aménager des capacités d'e-fulfillment dans les entrepôts et de déployer des systèmes de gestion des commandes capables d'orchestrer à la fois les livraisons transfrontalières du dernier kilomètre et d'offrir une visibilité de bout en bout à toutes les parties prenantes. Rattaché désormais à Philippe de Carné, directeur marketing et du développement au niveau groupe, Ashwani Nath était auparavant directeur du marché Retail chez Geodis, chez qui il est entré en 2014 en tant que directeur du marché vertical « Fashion & Lifestyle ». Il a occupé au cours de sa carrière divers postes de direction aux niveaux régional et mondial au sein d'entreprises de logistique basées en Inde, au Sri Lanka, aux Pays-Bas, en France et en Italie (notamment chez DHL Global Forwarding). JLR
Photo : Nath Ashwani ©Geodis
 
 
 
 
Messagerie
La vente
de STG donne
naissance à
la société
Gautier Fret
Solutions

Toutes les activités du groupe breton STG spécialisé dans le transport et la logistique sous température dirigée n'ont pas fait partie de l'opération de cession de 75 % de son capital au fonds d'investissement Hivest Capital Partners (voir NL n°2793 & NL n°2802). Dans le cadre de cet accord récemment finalisé, le fonds d'investissement a en effet cédé sa division de messagerie industrielle STG Fret Solutions à Jean-Yves Gautier, ex-président de STG. Intervenant dans les domaines de la messagerie, de l'affrètement et de la logistique de proximité (stockage, préparation de commande, distribution dédiée...) pour des produits industriels ou des marchandises ne nécessitant pas de suivi de température, elle devient une société autonome sous l'appellation de Gautier Fret Solutions (GFS). « Elle dispose de 7 agences dans le Grand Ouest et d'une agence à Paris, totalise environ 2 000 clients et exploite deux entrepôts de stockage à la périphérie de Rennes qui ont une capacité de 20 000 palettes sur 18.000 m² », précise Jean-Yves Gautier. Elle compte 450 salariés et réalise plus de 50 M€ de CA. AD
Photo : Jean-Yves Gautier, président
de Gautier Fret Solutions (GFS)
 
 
 
 
Dernier
kilomètre
Fenotek
franchit
le pas…
de votre porte
d'entrée
La start-up marseillaise Fenotec propose aux acteurs de la livraison de colis à domicile de réduire leur taux d'échec et d'améliorer la satisfaction client avec une solution originale bâtie autour de son interphone connecté Hi), qu'elle commercialise. Une application téléchargeable sur Internet permet de mettre en lien vidéo le livreur qui sonne à la porte ou au portail et le destinataire, quand il n'est pas chez lui. Le dispositif, associé à une serrure connectée, permet alors à ce dernier, après vérification d'identité, d'ouvrir à distance son portail ou même la porte de son domicile pour que le livreur puisse y déposer le colis (éventuellement même jusque dans son réfrigérateur). « La capacité de livrer en première intention est essentielle pour optimiser le « click to possession » c'est à dire le délai qui sépare la commande en ligne de la prise en main par le client. C'est un indicateur important qui participe fortement à l'expérience client et donc à l'image de marque du distributeur. L'échec de livraison est non seulement une perte de rentabilité pour le transporteur mais c'est surtout une source d'insatisfaction du client qui impacte toute la chaine de valeur » déclare Bruno Davoine, cofondateur et président de Fenotek. L'offre devrait être commercialisée dès 2019, l'intention de Fenotek étant de la faire évoluer vers une plate-forme agrégeant différents services. JLR  
   
 
 
 
Immobilier
logistique
GLP crée
un fonds
européen
de 2 Md€
La bonne dynamique de l'investissement étranger dans l'immobilier logistique européen ne se dément pas. Le singapourien GLP annonce en effet la création d'un fonds d'investissement européen d'une valeur de 2 Md€ dénommé GLP Continental Europe Development Partners I (GLP CDP I). Il s'agit d'une joint-venture avec deux investisseurs canadiens, à savoir QuadReal Property Group, filiale de la British Columbia Investment Management Corporation (BCI), et CPP Investment Board Europe, filiale de Canada Pension Plan Investment Board (CPPIB). Détenu à 50% par GLP, ce fonds sera voué au développement de bâtiments logistiques modernes en France ainsi qu'en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Italie et en Espagne. Les partenaires anticipent une augmentation rapide et à long terme de la valeur du fonds étant donné « la croissance des ventes e-commerce et des attentes des clients en termes de livraison plus rapides en Europe ». Ce fonds constitue le second investissement majeur de GLP en Europe, il s'était déjà porté acquéreur en octobre 2017 de Gazeley (voir NL n°2567), qui le représente désormais sur notre continent. La création du GLP CDP I est d'ailleurs la conséquence du dynamisme de l'activité de Gazeley en Europe, ce dernier a en effet signé pour plus de 350.000 m² de baux depuis le début de l'année notamment avec Amazon, Kingfisher, Wayfair et Zeus Packaging, et lancé la construction de quelque 550.000 m² de nouveaux bâtiments. Avec l'établissement du GLP CDP I, GLP possèdera trois fonds européens gérant un total de 6 Md€ d'actifs. PM  
 
INFOS INTERNATIONALES  

Royaume-Uni
Conex renforce
sa présence
outre-Manche

L'éditeur français de solutions de dédouanement Conex a installé une filiale outre-Manche, Conex Systems Ltd, pour asseoir une présence commerciale directe sur le territoire britannique. « Conex apporte sur le marché anglais une expertise métier riche de 33 ans et des solutions qui ont fait leur preuve : logiciels de gestion des procédures douanières conformes aux réglementations nationales, transmission de données et archivage via nos plateformes de transmission (EDI). Ayant anticipé la dématérialisation et l'évolution rapide de la technologie, nous possédons les compétences nécessaires pour accompagner la profession » déclare Bertrand Gruson, le Pdg de Conex. Le contexte est plutôt favorable pour proposer son offre de dématérialisation des procédures douanières aux opérateurs anglais : outre le Brexit, qui entrera en vigueur le 29 mars, les acteurs économiques locaux doivent se préparer en parallèle à des changements complets d'habitudes et de process en matière de dédouanement. En effet, hasard du calendrier, la Douane du Royaume-Uni migrera le 29 mars vers un nouveau système totalement dématérialisé de déclarations électroniques dénommé CDS, pour Customs Declaration Service, en abandonnant son système existant, CHIEF (Customs Handling of Import and Export Freight). Les clients actuels de Conex sont également concernés puisque deux tiers d'entre eux commercent avec le Royaume-Uni et qu'ils sont 35 à avoir une filiale outre-Manche. JLR
Photo : Bertrand Gruson, Directeur Général de Conex
et de Conex Systems Ltd
 
 

Chine
L'avenir des
plates-formes
transport
en question
Elles étaient environ 200 il y a quelques années, les grandes plates-formes transport en Chine. Et depuis fin 2017, il n'y en a finalement plus qu'une, celle de Manbang Group, née de la fusion des grands concurrents qu'étaient Yunmanman and Huochebang. Les conséquences d'un modèle commercial compliqué et d'une guerre sans merci sur les tarifs de fret.
« A cause de cette application, demain je serai mendiant » déclare ainsi à nos confrères du Wall Street Journal Li Yuchao, un conducteur du nord-est du pays. Pour séduire les transporteurs, Manbang met en avant l'important gain de temps passé auparavant à chercher des chargements et à négocier les contrats de transport. M. Qi, un chauffeur de 55 ans, ne nie pas cet argument mais déplore que ses tarifs aient baissé de 25%, réduisant ainsi à néant les gains réalisés. « Il est pratiquement impossible de continuer dans ces conditions » affirme-t-il. Aussi la plate-forme offre-t-elle à ses 5,2 M transporteurs la gratuité du service (ils sont environ 7M en Chine dont 80% d'indépendants), ne facturant que les 1,2 M de chargeurs qui font appel à ses services. Valorisée à 6 Md$, Manbang n'a réalisé que 20 M$ de CA en 2017, ce qui laisse de nombreux investisseurs dubitatifs. PM
(Source : Wall Street Journal)
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
22 novembre 2018

NOVEMBRE 2018

Mardi 27

CITWELL
Table ronde agroalimentaire
avec HM CLAUSE,
JACQUET
BROSSARD,
LESIEUR et
MALTEUROP
« Filières
agroalimentaires :
quels enjeux
Supply Chain
et opportunités
pour demain ? »

De 8h30 à 11h30
Hub Lab,
Paris 8e

Jeudi 29
Conférence B2G
« Réussir la
mise en place
d'un processus
S&OP de
manière  efficace
et pérenne »

Partenaire
SCMagazine
De 8h30 à 12h30
Hôtel
Prince de Galles
Paris 8e



DÉCEMBRE 2018

Du mercredi 5
au vendredi 7
Salon SIMI
« Le rendez-vous
de l'immobilier
d'entreprise »

Palais de Congrès
Porte Maillot
Paris 16-17e


Mercredi 5
Webinaire Colibri
« Demand &
Supply Planning :
comment réussir
sa transition
d'Excel vers
un outil
du marché »

De 11h30 à 12h15


Mardi 11 et
Mercredi 12
SUPPLY CHAIN
EVENT
Salon/Expo
+ Congrès
+ RDV Business...
« La Supply
Chain digitale »

Partenaire :
Supply Chain
Magazine
Paris Porte
de Versailles
Pavillon 5.1



JANVIER 2019

Jeudi 17
FORUM
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN
« 8 dossiers
finalistes,
retenus par
le Jury des Rois
seront présentés
en public »

Organisé par
SCMagazine
De 8h30 à 17h30
Salons de l'Aveyron
Paris Bercy 12e
Participation gratuite
Inscriptions
dès aujourd'hui

PARTENAIRES
AU FORUM
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN

Jeudi 17
SOIRÉE
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN
Organisée par
SCMagazine
De 19h à 1h
Sur invitation
Cirque d'Hiver
Bouglione
Paris 11e

PARTENAIRES
AUX ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN