Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
2844
Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
C’est la grande semaine
Pour la démocratie participative et la supply chain, c’est une semaine très importante qui s’ouvre aujourd’hui. N’en déplaise au président Macron, je veux bien sûr parler du vote de ce jeudi 17 janvier, à l’issue de la journée du Forum des Rois. La communauté de la supply chain déterminera en son âme et conscience à qui reviendront les trois couronnes des Rois de la SC 2019. Dans le cadre du grand débat national que vient de lancer notre président de la République, il est peu probable que les problématiques supply chain figurent en tête des propositions des Français, même s’il n’y a pas de questions interdites, comme il le dit dans sa lettre aux Français. Cela dit, l’invention « d’un projet productif, social, éducatif, environnemental et européen nouveau, plus juste et plus efficace » qui pourrait émerger à terme de cette consultation publique pourrait ne pas être sans conséquences sur l’économie et l’organisation générale de nombreuses supply chain. Et peut-être cela transparaîtra-t-il lors des futures éditions des Rois de la Supply Chain ? Pour terminer sur cette semaine historique, je veux aussi rendre hommage à Claudette et Serge Belliard, du Studio Belliard, qui ont grandement contribué au succès de cette newsletter quotidienne dès l’origine en assurant la mise en page, la relecture et la gestion des envois de chacun des 2843 numéros, depuis le n°1 du 9 décembre 2005, de ce que l’on pourrait qualifier de « lettre aux Français » de la supply chain. Nous leur adressons, au nom de Supply Chain Magazine et de nos 30.000 abonnés à la newsletter, un immense merci pour leur professionnalisme et leur extrême gentillesse. Nous leur souhaitons de profiter à fond, avec la joie de vivre qui les caractérise, d’une retraite amplement méritée. La newsletter continue sa route, en s’appuyant désormais sur les ressources informatiques du groupe6TM, auquel nous appartenons. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques si vous avez des problèmes pour la recevoir. Jean-Luc Rognon  
 
 
Prestataire logistique
Log's  cède 11 entrepôts pour en financer de nouveaux
Courant 2017, le prestataire Log's avait lancé son plan Ambition 200, visant à multiplier par deux son chiffre d'affaires pour atteindre les 200 M€ d'ici 2022 (voir NL 2572). C'est dans ce cadre que l'entreprise nordiste vient de céder la propriété de 11 entrepôts dont elle sera désormais locataire, via une opération de Sale and Lease-Back montée avec Morgan Stanley Real Estate Investing, qui intervient pour le compte du fonds North Heaven Real Estate 9. Cette cession-bail permet à Log's de porter sa capacité d’investissement à 240 M€, qui seront largement consacrés à la construction de nouveaux entrepôts : d'ici quatre ans, le prestataire compte se doter de 450.000 m² supplémentaires sur près d'une demi-douzaine de nouveaux sites. En l'occurrence dans le Nord, à Sailly-lez-Cambrai, Maubeuge, Wattrelos et Denain, ou dans le Val-d'Oise à Louvres, où la construction d'une plateforme développée par Panhard a débuté en octobre pour gérer la logistique des enseignes Naf-Naf, Chevignon et Kookaï (voir NL 2811). Sans compter l'extension de sites existants, comme celui de Monchy-le-Preux, dans le Pas-de-Calais. L'enjeu de ces nouvelles implantations est de proposer à ses clients et prospects des entrepôts de dernière génération adaptés à leur activité, et rapidement opérationnels. Le tout s'accompagnera d'ici 2022 du recrutement d'environ 1.500 collaborateurs, dont l'intégration et la formation seront notamment assurées par la Log’s School, qui va ouvrir ses portes d'ici quelques semaines. Au-delà, l'entreprise entend aussi consacrer ses nouvelles capacités d'investissement à la poursuite de son développement international, avec de nouveaux projets prévus pour 2019, ainsi qu'à l'innovation, afin d'optimiser l’efficience de ses processus et de gagner en productivité, ou en confort pour les collaborateurs. Systèmes good-to-man, exosquelette, drone inventoriste, Pick by vision ou robotique sont à l'étude, sans oublier les solutions de robotiques légères ou de mécanisation (machines de tri suspendus, convoyeurs à colis, transstockeurs à colis/palette...). C'est dans cette optique que Log's s'efforce de nouer des partenariats avec différents fournisseurs/intégrateurs. Rappelons qu'en 2018, l'entreprise a réalisé 125 M€ de CA, et qu'elle emploie à ce jour plus de 2000 collaborateurs pour plus de 700.000 m² en exploitation. MR
 
   
  La première tranche de 28.000 m² du nouveau site de Louvres sera livrée en septembre prochain, et une seconde de 20.000 m² est prévue.  
 
 
Prospective
La transformation digitale va tout changer selon IDC
Chaque début d’année, les cabinets de conseil se livrent au jeu des prédictions. Les analystes d'IDC observent trois tendances à l'œuvre dans le domaine de la SC, à commencer par sa reconnaissance par les industriels et retailers comme un facteur stratégique de croissance et de gains plutôt qu’un centre de coûts. Le cabinet note également que la transformation de la SC sert à la fois à améliorer son efficacité aujourd’hui et à préparer sa résilience pour demain, et que le digital en est le principal vecteur de changement. Au-delà, voici ce que nous réserve les cinq années à venir selon les consultants d’IDC : (1) En 2019, 25% des industriels devraient doubler leurs investissements en automatisation pour faire face à la croissance des commandes internet mono-article. (2) D’ici 2020, 65% des logisticiens e-commerce vont s’équiper d’AGV doublant ainsi leur productivité, (3) les investissements en technologies track & trace vont croître de 30% au profit de la visibilité, de l’expérience client et des prévisions, et (4) la moitié des industriels auront changé leurs applications centrées sur l’entreprise pour des applications « réseau-centriques » (+2% de productivité). (5) D’ici 2021, 50% des interactions avec les fournisseurs seront gérées par des solutions intelligentes de gestion du cycle de vie des fournisseurs. (6) D’ici 2022, les technologies digitales automatiseront l’exécution des tâches répétitives, divisant par deux le nombre d’intervention des planificateurs, et (7) 40% des industriels intégreront les données émanant d’applications de suivi du cycle de vie des produits dans leur SC, améliorant de 60% la qualité du SAV. (8) D’ici 2023, l’utilisation d’assistants SC digitaux mitigera l’impact de la pénurie de talents pour 75% des 500 plus gros industriels. Enfin d’ici 2024, (9) un tiers des industriels délaisseront les prévisions à court terme et basculeront sur les chiffres de la demande réelle, améliorant ainsi l’OTIF (livraisons complètes et à temps) de 2% et (10) 60% des 2.000 principaux industriels auront recours à des plateformes d’IA pour pousser la transformation digitale au sein de leur SC, avec +20% de productivité à la clé. PM
 
 
 
Ports
Nouveau record sur le trafic conteneurs de Dunkerque
Comme l’année précédente, le trafic annuel du port de Dunkerque a encore progressé de 3%, à 51,6 Mt. Les conteneurs battent le record de 2017 (374.000 EVP), avec 422.000 EVP, soit une progression de près de 13 % (et même de +14% pour les conteneurs pleins). En revanche, après une décroissance sensible de -9% en 2017, le trafic des marchandises diverses est encore à la baisse, de -2%, à 20,17 Mt : le nombre de camions et remorques du  trafic Transmanche (15,58 Mt) a notamment chuté de 4 % à 596.000 unités de fret. Les vracs solides continuent leur progression, non plus de +11% comme en 2017 mais de +5% tout de même, à 25,91 Mt, porté par l’activité de l’usine dunkerquoise d’ArcelorMittal. Quant aux vracs liquides, ils sont en hausse de 8% à 5,48 Mt, grâce notamment à la montée en puissance du trafic de GNL (+56% à 1,22 Mt). Lors de la conférence de presse annuelle, Dunkerque-Port a par ailleurs annoncé qu’il s’engageait à réaliser les travaux nécessaires à la mise en oeuvre du Brexit afin que ce dernier n’ait pas d’impact sur les flux de marchandises à l’échelle du port. JLR
 
   
  Vue générale du Port de Dunkerque
Studio Mallevaey
 
 
 
Transport routier
La FNTR négocie 50 M€ de prêts à taux bonifiés pour la RSE de ses adhérents
La Fédération Nationale des Transports Routiers a signé le 9 janvier une convention de partenariat d’un an avec Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels portant la mobilisation d’une enveloppe de 50 M€ destinée à financer, à taux bonifiés, les investissements RSE de ses entreprises adhérentes. « Les transporteurs ont fait, depuis de nombreuses années maintenant, le pari exigeant de la transformation et de la transition écologique. La FNTR, qui encourage le déploiement du GNV et du BioGNV dans le cadre du mix énergétique, se félicite de ce partenariat en faveur d’une accélération de l’acquisition de véhicules plus propres pour notre secteur » a déclaré Jean-Christophe Pic, le président de la FNTR. dans son communiqué, la fédération souligne par ailleurs qu’en l’espace de 25 ans, les rejets de gaz polluants émis par ce secteur ont été réduits de 80 %. JLR
 
   
  Patricia Morand, directrice du réseau Entreprises d’Arkéa Banque E&I et Jean-Christophe Pic, président de la FNTR.  
 
 
Géolocalisation
Verizon Connect lance une offre dédiée aux équipements
La société spécialisé dans les solutions Saas de services géolocalisés et de gestion de flotte de véhicules Verizon Connect  sort une version de sa solution Reveal destinée cette fois au suivi GPS des actifs et des équipements, comme les remorques, les grues ou les pelleteuses par exemple. Le nouveau système permet d’accéder aux données en quasi temps réel et de retracer l’historique du parcours et de la fréquence d’utilisation de l’équipement, afin notamment de réduire le risque de vol ou d’usages non autorisés (via des alertes), et de déterminer quels actifs doivent être déplacés sur un autre site, voire mis hors service. La solution Reveal de suivi des actifs propose également d’aider les entreprises à la planification de la maintenance des remorques et autres équipements en tenant compte des heures de fonctionnement. « De nombreuses entreprises utilisent déjà notre solution pour gérer leurs véhicules et leurs employés, mais la possibilité de suivre d’autres équipements et actifs de valeur les aidera à accroître leur efficacité, à réduire leurs coûts opérationnels et à améliorer leur planification » a déclaré Derek Bryan,vice-président EMEA de Verizon Connect. JLR
 
   
  Derek Bryan, vice -président EMEA de Verizon Connect
Credit photo Verizon Connect
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Etats-Unis
Daimler et Penske électrifient le dernier km
Fin décembre, Daimler Trucks North America a livré au loueur Penske le premier d’une série de camions électriques destinés au dernier km de livraison. Il s’agit du modèle eM2, un utilitaire d’une capacité de 6 à 12 t doté d’une batterie de 325 kWh offrant une puissance de 480 CV et une autonomie de 370 km. Sa batterie pouvant se recharger à 80% en une heure, ce camion pourra aisément circuler en zone urbaine toute une journée. Penske en recevra 10 en 2019, et autant d’eCascadia, un tracteur de 36 t. Tous seront affectés à la Californie et à la région Pacifique Nord-Est des Etats-Unis. Les eCascadia disposeront d’une batterie 550 kWh (730 CV et 400 km d’autonomie) rechargeable à 80% en 90 minutes. A terme, 30 unités rejoindront la flotte expérimentale de Penske, les deux partenaires ayant collaboré pour mettre au point ces deux utilitaires électriques répondant aux besoins actuels et futurs des logisticiens impliqués dans la livraison en milieu urbain. Ces deux nouveautés devraient entrer en opération à l’horizon 2021, et rejoindront d’autres modèles électriques au sein de la gamme de Daimler, tels que le Mercedes eActros et le Fuso eCanter. PM
 
   
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
14 janvier 2019



janvier 2019

jeudi 17
FORUM DES ROIS DE LA SUPPLY CHAIN
« 8 dossiers finalistes, retenus par le Jury des Rois seront présentés en public et programme de la journée »
Organisé par SCMagazine
De 8h30 à 17h30
Salons de l'Aveyron
Paris Bercy 12e
Participation gratuite Inscriptions dès aujourd'hui

PARTENAIRES
AU FORUM
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN



jeudi 17
SOIRÉE DES ROIS DE LA SUPPLY CHAIN
sur invitation
Organisée par SCMagazine
De 19h à 1h
Cirque d'Hiver Bouglione
Paris 11e


PARTENAIRES
AUX ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN


mardi 29
Matinale CITWELL ET SANOFI PASTEUR
« Transformation agile de la supply chain : les leviers de la conduite du changement »
De 8h30 à 12h
Hub Lab
Paris 8e


février 2019

mardi 05
Evénement organisé par Axis, E-Dentic et Cognex
« Protéger vos infrastructures logistiques contre les intrusions. Garantir la traçabilité des marchandises. »
Partenaire :
SCMagazine
Espace Wellio
Gare de Lyon
Paris 8e
Contact :
vincent.paumier@
axis.com


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien