Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
2971
Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Emploi
Les métiers supply chain les plus recherchés, selon PageGroup

Dévoilée ce matin, la dernière Étude de rémunérations 2020 de PageGroup, qui présente les tendances sur 781 métiers, au sein de 24 secteurs professionnels, apporte quelques enseignements intéressants en ce qui concerne les postes de la Supply Chain. Selon le cabinet, les trois profils les plus recherchés en 2020 dans ce domaine sont ceux de responsable / déclarant Douanes, responsable exploitation de site ou transport et Supply Chain Manager / coordinateur logistique. « La fonction de responsable douane est très demandée depuis 18 mois, mais elle souffre clairement d’un déficit d’image. C’est une vraie gageure de trouver les bons candidats. L’alternative peut être de recruter des profils logistique Import-Export puis les former et les tutorer avec un expert douane » nous indique Sébastien Perdereau, en charge de l’activité Achats et Supply Chain pour Michael Page et Michael Page Interim Management. Et d’ajouter : « comme l’offre est très limitée, il faut compenser avec un niveau de salaire attractif ». En 2019, selon PageGroup, la fourchette de salaire d’un responsable / déclarant douanes se situait entre 30 et 35 k€ brut annuel pour 2 à 5 ans d’expérience. Ce profil se retrouve dans le Top 3 des métiers Supply Chain dont le salaire devrait le plus évoluer en 2020 (à l’occasion d’un changement de poste), avec une croissance pouvant atteindre 20%, tout comme le poste d’affréteur international / agent de transit (en pénurie) et celui de chef de projets ingénierie & implémentation. « Industriels, distributeurs, prestataires, cabinets de conseil ; tout le monde est à la recherche de chefs de projet pour accompagner la transformation de la supply chain : mise en place de process, SI, Mécanisation/Automatisation, intégration de prestataires...» souligne Sébastien Perdereau. Selon lui, un bon chef de projets Supply Chain avec un Bac+5 et quatre ans d’expérience peut parfois obtenir un salaire de 60 k€. Quant au Top 3 des meilleures rémunérations pour les jeunes diplômés, le voici : Demand Planner (un habitué de ce Top 3), coordinateur logistique / flux et acheteur Transport. « L’engouement pour les fonctions d’acheteurs transport est relativement récent ; il y a peu de profils sur le marché et les candidats en sortie d’école peuvent se voir proposer des salaires dans la fourchette 37-38 k€ » nous précise Sébastien Perdereau. A noter que dans l’étude de PageGroup, tous les niveaux de salaires indiqués sont du brut annuel fixe pour des postes en région parisienne. Le cabinet donne des estimations des variations qui existent en régions : entre 0 et -8% en Rhône Alpes par exemple, et entre -8% et -18% dans l’Est ou dans le Nord. JLR


 
   
 

Sébastien Perdereau, Practice Manager en charge de l’activité Achats et Supply Chain pour Michael Page et Michael Page Interim Management.

Crédit photo PageGroup
 
 
 
Invitation
Les 2èmes Rencontres IA & Supply Chain à Dauphine le 4 octobre

Le cabinet de conseil Mews Partners et Supply Chain Magazine, en partenariat avec le Master Supply Chain International de l'Université de Paris-Dauphine, vous invite à assister à la deuxième édition des Rencontres IA & Supply Chain. L’évènement se déroulera le Vendredi 4 octobre 2019, de 14h00 à 17h00, dans l'amphithéâtre Raymond Aron de l'Université de Paris-Dauphine, à Paris. Voici le thème choisi pour cette demi-journée de conférences et de débats : « L'impact de l'Intelligence Artificielle sur les performances opérationnelles de la supply chain ». L’objectif est d’échanger de manière pragmatique sur la place de l’IA dans les processus, historiquement très manuels, et sur les bonnes pratiques d’intégration avec le SI et d’analyser quelques exemples de cas concrets en entrepôt. Cette conférence-débat sera animée par Jean-Luc Rognon, rédacteur en chef de Supply Chain Magazine, avec l’intervention de deux consultants senior de chez Mews Partners (Michaël Pichavant et Xavier Brucker) et les témoignages de James Rebours, directeur de l’innovation et de la performance de la Supply Chain chez CDiscount et d’Isabelle Badoc, responsable marketing produits chez Generix. Un philosophe et écrivain, Alexandre Lacroix (également directeur de la rédaction de Philosophie Magazine), nous fera partager sa vision sur l’évolution et la place de l’intuition humaine dans la gestion des flux, à l’heure de l’intelligence artificielle. Pour rappel, la première édition des Rencontres IA & Supply Chain de Mews Partners était placée sous le thème de l'impact de l’IA sur les métiers et les organisations en supply chain (voir NL 2789). La conférence-débat est gratuite, mais l’inscription est obligatoire.


 Pour vous inscrire à cet évènement

 
 
 
Prestataire logistique
Mutual Logistics perce chez Auchan et en Ile-de-France

Retenu à l’issue d’un appel d’offres, Mutual Logistics a pris en main depuis la mi-juin les opérations sur la plateforme Fruits & Légumes d’Auchan Retail Agro (ex-Scofel) située à Athis-Mons, en Essonne. Inauguré en 2017, ce site en frais (8-10°C) d’un peu plus de 10 000 m² est loué par le distributeur à Argan dans le cadre d’un bail de long terme (voir NL 2550). Destiné à l’approvisionnement des magasins franciliens du distributeur, il s’agit de son plus important entrepôt fruits & légumes en France, avec environ 10 millions de colis traités par an. Un premier 3PL y a opéré durant deux ans, et son remplacement par Mutual Logistics a entrainé le transfert d’une soixantaine de collaborateurs. « Il s’agit de notre premier dossier en logistique contractuelle pour le groupe Auchan, même si nous collaborions déjà dans le cadre de la mutualisation des flux de produits secs en provenance de différents industriels et à destination de la GMS que nous assurons sur notre site orléanais », nous indique Naïm Denis, directeur Commercial et Marketing du Groupe Mutual Logistics. Il s’agit par ailleurs d’une reconnaissance du savoir-faire développé par ce 3PL créé il y a une dizaine d’années, aussi bien en matière de logistique des fruits et légumes, que de logistique contractuelle pour des distributeurs et industriels (avec notamment des références comme Carrefour, Système U ou Royal Canin). Il s’agit également de la première incursion en Île-de-France de Mutual Logistics, qui emploie désormais environ 500 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 54M€. MR


 
   
 

Naïm Denis, directeur commercial et marketing de Mutual Logistics.

Crédit photo Mutual Logistics
 
 
Digitalisation
Pilot en pointe sur ses flux transport avec Shiptify



Fabien Bessette, responsable Logistique chez Pilot Europe

La rentrée scolaire, Pilot Corporation Europe s’y est préparé de longue date. Depuis des mois, son usine et sa plate-forme logistique d’Allonzier-la-Caille, en Haute-Savoie, ont tourné à plein régime pour réceptionner, assembler et expédier de millions de stylos vers 46 pays européens (UE et non-UE). Et cela fait moins d’un an que la filiale du groupe japonais Pilot (numéro 2 mondial des instruments d’écriture derrière BIC) s’appuie sur un nouvel outil pour piloter son transport, la plateforme digitale et collaborative de la start-up Shiptify. « Avant, nous n’avions pas d’indicateurs car nous n’avions pas le temps de collecter la donnée dans les boites mails et de la structurer pour pouvoir l’exploiter. Avec Shiptify, nous avons désormais des KPIs en live » se réjouit Fabien Bessette, responsable Logistique chez Pilot Europe. Selon Shiptify, la mise en place de la solution (en quelques mois) a contribué à « accroître significativement la productivité et l’efficacité des équipes en automatisant les tâches répétitives, en réduisant les échanges de mails, en donnant une meilleure visibilité sur la supply chain et en permettant un meilleur suivi des commandes pour que les équipes s’organisent mieux et soient plus réactifs voire pro-actifs ». Certains problèmes de disponibilité de l’information et de dysfonctionnements liés à une transmission erronée ou un mauvais partage de l’information (via tableurs et mails, par la méthode traditionnelle) ont pu être évités. Côté qualité de service, l’outil donne par ailleurs un aperçu rapide des points d’améliorations afin de pouvoir challenger les équipes en interne et les transporteurs partenaires. JLR

 
   
 

Sur sa plate-forme logistique d’Allonzier-la-Caille (4 200 m²), proche de l’unique usine européenne du groupe, Pilot Corporation Europe expédie ses produits d’écriture vers 46 pays européens (UE et non-UE).

Crédit photo Pilot Corporation Europe
 
 
 
Informatique portuaire
Soget accueille l’Union Portuaire Rouennaise dans son capital

Editeur de solutions de Port Community System (PCS) jusqu’ici détenu exclusivement par des membres de la communauté portuaire havraise, Soget a annoncé l’entrée dans son capital de l’Union Portuaire Rouennaie (UPR). Cette association assure la promotion/défense de 130 entreprises privées qui travaillent avec le port de Rouen (armateurs, organisateurs de transport, commissionnaires en douane, prestataires portuaires…). Créée en 1927, elle a été directement à l’origine du développement de Soget : lorsque l’éditeur a installé sa première génération de PCS en 1983, elle a en effet créé l’Association pour Services Portuaires d’Intérêt Commun (Aspic) dans le but de gérer la plateforme informatique. Depuis, les équipes de Soget et de l’Aspic ont travaillé en étroite collaboration, notamment pour mettre en place le système AP+ en 2007 et aujourd’hui S)One, la 4ème génération de PCS de Soget. AD


 
 
Auto ID
Zebra Technologies étoffe ses gammes d’imprimantes

Le spécialiste des solutions d’identification Zebra Technologies a lancé l’imprimante mobile ZQ630 et la nouvelle série d’imprimantes de bureau ZD200. Optimisée pour l’impression de grands volumes d’étiquettes et pouvant être installée sur un chariot élévateur, la première affiche une vitesse d’impression de 115 mm/s, disposer d’une largeur d’impression maximale de 104 mm, est dotée d’une batterie lithium-ion d’une capacité de 6 800 mAH, comprend de série la suite d’applications/utilitaires/outils de développement Print DNA du constructeur et permet en option l’impression et l’encodage d’étiquettes RFID. Conçue pour les petites et moyenne entreprises qui nécessitent d’imprimer tickets, pass et autres étiquettes en transport et logistique, la nouvelle série d’imprimantes de bureau ZD200 comprend pour sa part des modèles qui se déclinent en modes thermique direct et transfert thermique. Tous dotés d’une connectivité USB et ils autorisent des vitesses d’impression maximum de 102 mm/s (ZD220) ou 152 mm/s (ZD230). AD


 
   
 

L’imprimante mobile ZQ630

Crédit photo Zebra Technologies
 
 
Nomination
David Fitoussi devient DG d’OpenBox Co Design&Build

La société OpenBox Co Design&Build, spécialisée dans la conception-réalisation de plateformes logistiques, de bureaux et de bâtiments industriels a annoncé la nomination de David Fitoussi au poste de directeur général. Aux côté de son président Bertrand Chabanne, il aura la responsabilité de structurer les opérations depuis la conception jusqu’au parfait achèvement des projets et prendra en charge l’organisation et la gestion de l’entreprise. « Mon objectif est d’accompagner le développement d’OpenBox, en m’appuyant sur mon expérience, tout en cultivant l’agilité, la transparence et l’esprit d’’innovation qui font l’ADN de l’entreprise» a déclaré David Fitoussi (49 ans). Diplômé de l’ESTP et titulaire d’un Master of science de l’Université de Birmingham, il a travaillé depuis 25 ans dans le domaine de la construction et de l'ingénierie du Bâtiment, d’abord en Entreprise Générale (Bouygues puis Vinci), puis à partir de 2009 au sein du groupe d’ingénierie et de construction SNC Lavalin, en tant que directeur de l’Agence de Lyon, puis en tant que directeur des Régions. En 2017, après le rachat de SNC-Lavalin par Edeis, il était DG Adjoint en charge de l’activité Bâtiment & Industrie. Filiale de BEG Ingénierie, OpenBox propose une modèle innovant de co-construction basé sur la transparence, la collaboration et le partage avec le client des économies réalisées en cours d’opération. JLR


 
   
 
Crédit photo DR
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Allemagne
Zalando déploie 8 robots Magazino en pilote à Lahr

Fin 2018, Zalando avait engagé le test de 2 robots Toru développés par Magazino sur son site historique d’Erfurt, quelques mois après avoir pris une part minoritaire dans cette start-up bavaroise. Il s’agissait d’évaluer leur capacité à alléger les opérateurs de certaines tâches pénibles, en l’occurrence la dépose et la saisie de boites à chaussures sur les étagères. Menée dans une zone d’essais aménagée, cette expérimentation portait notamment sur le mode de manipulation des boîtes (bon placement, sans dommages) et sur la productivité des robots (nombre de boîtes manipulées à l’heure, temps d’immobilisation). Les performances restaient en deçà de celles des opérateurs en chair et en os, mais Magazino a continué à améliorer ses robots Toru, qu’il s’agisse de réduire les erreurs de détection en 3D des boites et d’éventuels obstacles/personnes, ou de réduire les temps de calcul. Satisfait de ses tests, Zalando a décidé de transférer cet été les 2 robots en question vers son entrepôt de Lahr, proche de la frontière française, et d’y ajouter 6 nouveaux exemplaires. « Le site a suffisamment d’espace disponible pour l’utilisation de cette petite flotte, stations de transfert et de chargement compris », indique Zalando. Il s’agit d’un pilote dans la mesure où les robots manipuleront des boîtes à chaussures destinées à de vraies commandes clients. Après une première phase de « training », les robots Toru seront en effet connectés au WMS, étape indispensable compte tenu du système de rangement aléatoire des boîtes utilisé sur les sites logistiques du e-commerçant. MR


 
   
 
Les robots Toru sont cohabiteront les opérateurs de Zalando pour la dépose et la saisie de boîtes à chaussures sur étagère.

© Zalando / Magazino
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous
 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
3 septembre 2019


octobre 2019

Vendredi 04
Mews Partners
« Seconde édition des Rencontres IA & Supply Chain organisée par Mews Partners en partenariat avec Supply Chain Magazine »
14h00-17h00
Université Paris Dauphine

Mardi 08
SUPPLY CHAIN EXPERTS
« Comment optimiser votre logistique d’entreposage ? »
8h30
Paris (Porte de Charenton)
Avec le témoignage de Christophe BARAT - Directeur Supply Chain de la société RICARD

Jeudi 10
et vendredi 11
EURODECISION
« Formation EURODECISION : Méthodes et pratiques de la prévision des ventes »
9h00-17h00
Paris-La Défense


novembre 2019

Mardi 19
Simco
« SIMCO CONSULTING »
9h00-16h00
Paris
9 rue d'athènes

Mardi 19
au jeudi 21
Transport & Logistics Meetings
« Les innovations clés du secteur »
Palais des Festivals et des Congrès de Cannes

Mardi 19
au jeudi 21
Europack-Euromanut-CFIA
« Europack-Euromanut-CFIA »
EUREXPO LYON
Halls 6 et 7


décembre 2019

Mardi 03
et mercredi 04
Supply Chain Event 2019
« Réussir la transformation digitale »
9h00-18h00
Paris
Porte de Versailles

 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien