Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3008
Digitalisation transport
Gefco mise sur le développement de Chronotruck à l'international

Filiale de Gefco depuis cet été (voir NL 2962), la plateforme collaborative transport Chronotruck sera opérationnelle en Pologne et en Belgique au 1er trimestre 2020. « Nous allons proposer des offres à destination de ces deux pays, et y développer des partenariats avec des transporteurs locaux », soulignait hier matin Rodolphe Allard, le fondateur et DG de Chronotruck, à l’occasion d’un point de Gefco sur sa démarche digitale. À ce jour, les flux traités par la start-up créée en 2016 concernent le marché national à 90-95 %, sa plateforme regroupant plus de 7 000 transporteurs et 9 000 chargeurs. Dans 95% des cas, les demandes de ces derniers trouvent une solution via la plateforme grâce à différents algorithmes prédictifs (matching, pricing, dispatch et simplexity), affinés au jour le jour grâce au machine learning. Chronotruck va par ailleurs déployer de nouvelles solutions en 2020 : dès le 2ème trimestre, elle pourra être connectée par API aux TMS, et au second semestre, elle exploitera un algorithme de pooling afin de mutualiser les flux de transport de clients différents. C’est également sur la 2ème partie de 2020 que la plateforme devrait se développer dans de nouveaux pays européens, avant d’attaquer en 2021 la Russie, l’Afrique du Nord et l’Amérique latine. D’ici là, plus de flux lui seront aussi apportés par son actionnaire. « Nous passons chaque jour 4 000 ordres de transport pour le compte de nos clients, pour l’essentiel effectués par email et téléphone. Nous souhaitons que 2 % de cette volumétrie bascule sur la plateforme d’ici fin 2019, et même atteindre 10 % sous 18 mois, indique Emmanuel Delachambre, président de Gefco France. Nous avons intégré Chronotruck dans notre réseau de 32 agences en France depuis le 1er juillet 2019, et c’est une bonne chose pour nous, nos équipes ainsi que pour les transporteurs. L’enjeu sera notamment de réduire notre kilométrage à vide, de l’ordre de 10 à 12% à ce jour ». Avec sa propre plateforme digitale de services dédiés à l’automobile Moveecar, Gefco compte aussi optimiser ses relations avec certains acteurs de la supply chain automobile (concessionnaires, loueurs et gestionnaires de flottes), qui peuvent accéder à toute une série de prestations (stockage, réparation, transport…). « Gefco a pris le parti de devenir une entreprise phygitale », conclut Emmanuel Arnaud, VP commerce et marketing du groupe Gefco. AD

 
   
 

Luc Nadal, président du directoire de Gefco, et Rodolphe Allard, fondateur et directeur général de Chronotruck.

Crédit photo A. Dias
 
 
 
Robots en entrepôt
Scallog lève des fonds auprès de son client Colruyt

Pionnier français de la logistique robotisée, Scallog a récemment bouclé une levée de fonds auprès de Colruyt Group, un acteur belge de la grande distribution. Le montant n’est pas précisé, compte tenu de la cotation en bourse de ce nouvel investisseur, nous indique Olivier Rocher, fondateur et dirigeant de Scallog depuis 2013. « Mais il est significatif, tout en restant minoritaire », note-t-il. C’est en tout cas la première fois que la startup fait véritablement entrer un de ses clients à son tour de table. Colruyt utilise effectivement depuis environ un an les robots et étagères mobiles de Scallog en Belgique, à la fois pour ses opérations en distribution alimentaire et d’autres activités e-commerce. Également présent sur les marchés français et luxembourgeois, ce distributeur qui réalise 9,4 Md€ de CA représente un vaste terrain de jeu, avec une large palette d’enseignes pour environ 570 magasins en gestion propre et 580 magasins affiliés. Sans compter des activités de « foodservice » (livraison de denrées aux hôpitaux et aux cuisines d'entreprise, entre autres). Pour Scallog, ce nouvel actionnaire amène de nouvelles ressources, sa précédente levée de fonds de 1,7 M€ remontant au début 2015(voir NL 2076). Elles vont lui permettre de poursuivre ses investissements R&D et d’accélérer sa croissance internationale, par le biais de bureaux et de partenariats avec des intégrateurs en Europe, au Moyen-Orient… À ce jour, Scallog assure avoir déjà déployé plusieurs milliers de robots chez sa trentaine de clients dans 6 pays (dont l’Allemagne, la Belgique, le Portugal et même Singapour), avec des références comme L’Oréal, Airbus, Deret ou Decathlon. Et pour accompagner sa croissance, l’enjeu est également d’étoffer ses équipes, à la fois sur le versant commercial et marketing, et celui de l’ingénierie. D’une cinquantaine de collaborateurs actuellement, l’effectif devrait approcher la centaine d’ici 18 mois. Rappelons que l’entreprise basée à Nanterre y dispose de sa propre unité de production capable de fabriquer entre 1 500 et 2 000 robots par an, ce qui fait de Scallog une solution conçue, assemblée et fabriquée dans sa globalité en France. MR

 
   
 

Olivier Rochet, fondateur et CEO de Scallog

Crédit photo Scallog
 
 
 
Gestion d'entrepôts
Hardis lance sa solution d’optimisation de sites Vision Insights

Créer le jumeau numérique d’un entrepôt via de l’analyse d’images issues de caméras fixes ou embarquées pour ensuite optimiser l’exploitation de son site. Tel est le principe de fonctionnement et l’objectif de la solution Vision Insights lancée par l’éditeur Hardis Group. Co-développée avec son client Schneider Electric, qui l’a déjà déployé dans son centre de distribution international Newlog de Saint-Quentin-Fallavier, en Isère (48 000 m²), la solution est exploitable aussi bien pour améliorer les process que pour assurer une traçabilité de bout en bout des palettes et colis en entrepôt, ou encore détecter des situations à risques et anomalies (AGV mal positionné, colis endommagé, taux d’occupation incohérent…). « Chez notre client [Schneider Electric, Ndlr], il s’agissait d’automatiser la gestion opérationnelle des priorités en temps réel sur les quais de réception, et en particulier de palettes qui devaient repartir en moins de deux heures, illustre Ariel Maor, chef de produit senior chez Hardis. Totalement manuel au préalable, ce processus est aujourd’hui suivi par Vision insights et génère des données exploitables a posteriori, au sein de tableaux de bord. » Première brique d’une plateforme globale baptisée X.Insights qui embarquera aussi les solutions IoT Insights (track & trace) et Language Insights (extraction de données à valeur ajoutée issues du langage naturel et documents), Vision Insights est disponible en mode SaaS, dispose d’API, et est bâtie sur les plateformes Xi IoT Nutanix (gestion et déploiement d’application IoT) et Google Cloud Platform (Cloud). Avec cette offre, Hardis entend proposer aux acteurs de la supply chain des solutions à valeur ajoutée embarquant des technologies émergentes (reconnaissance visuelle et vocale, modélisation par apprentissage, IoT/Edge Computing…). AD

 
   
 

Vision Insights a déjà été déployée dans le centre de distribution international Newlog de Schneider Electric à Saint-Quentin-Fallavier (Isère).

Crédit photo Hardis Group
 
 
 
Immobilier logistique
Gazeley loue
42 500 m² en construction près de Marseille

Comme nous l’avions évoqué fin septembre (voir NL 2989), c’est bien un acteur de la grande distribution -une société coopérative et chaine d’hypermarchés françaises- qui entrera dans les murs de l’entrepôt de 42 500 m² que Gazeley a développé en blanc à Saint-Martin-de-Crau, dans les Bouches-du-Rhône. Le développeur et gestionnaire d’immobilier logistique avait lancé les travaux au premier semestre, confiés au contractant général APRC, sans attendre d’avoir signé avec un locataire, et quelques mois à peine après avoir annoncé l’acquisition de ce parc comprenant également deux bâtiments existants loués au 3PL Katoen Natie (voir NL 2774). Et c’est finalement neuf mois avant la livraison de ce nouveau bâtiment, finalement prévue en avril 2020, que le pari en blanc de Gazeley a été validé. « Le bâtiment a été loué juste après le début de sa construction et sera occupé par un acteur majeur de la grande distribution. Cela témoigne de la forte demande de bâtiments logistiques en France. Si cette réussite est en effet la preuve d’un beau dynamisme du secteur, elle démontre aussi toute la pertinence de notre stratégie de développement offensive, ciblée sur des secteurs primes », indique Vincent Gourlin, directeur du Développement France de Gazeley. MR

 
   
 

Le bâtiment de 42 500 m² en construction à Saint-Martin-de-Crau a été loué par Gazeley à un acteur de la grande distribution, sa livraison étant prévue pour avril 2020.

Crédit photo Gazeley
 
 
 
Engins de manutention
UniCarriers relance la distribution de TCM en France

Pour sa marque historique TCM, le constructeur de chariots UniCarriers a conclu un accord de distribution avec le français Accès Industrie, spécialiste de la vente/location de nacelles élévatrices, chariots télescopiques et autres matériels de manutention. Les chariots élévateurs électriques et thermiques de TCM sont déjà commercialisés dans plus de 30 pays en Europe et Accès Industrie dispose d’un réseau de 35 agences en France. « Fort de la pérennité et de la croissance d’UniCarriers, il est désormais temps de lancer un second réseau parallèle pour la marque TCM et ainsi doubler à terme notre capacité sur le marché français », souligne Marc Haezenberghe, directeur général délégué d’UniCarriers France. Dans l’Hexagone, le groupe né de la fusion en 2011 des marques Nissan Forklift, Atlet et TCM s’appuie sur un réseau de 60 points de vente et quelque 450 techniciens pour distribuer ses chariots estampillés UniCarriers. AD

 
   
 

Les chariots élévateurs électriques et thermiques de TCM sont commercialisés dans plus de 30 pays en Europe.

Crédit photo TCM
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Belgique
Fretlink ouvre à Bruxelles son 1er bureau commercial international

Comme chez Chronotruck (voir ci-dessus), la Belgique figurait en tête des priorités internationales du commissionnaire de transport digital Fretlink, qui ouvre son tout premier bureau commercial international à Bruxelles. Sa direction a été confiée à Mike Grenier, responsable depuis trois ans des partenariats transports régionaux de la startup. L’enjeu de cette implantation en Belgique est justement de mieux cerner les besoins et attentes des partenaires locaux, et 5 recrutements sont programmés. « Notre solution redonne de la visibilité aux transporteurs régionaux qui réalisent actuellement des marges insuffisantes et pâtissent d’une trop grande opacité dans leur relation avec les chargeurs, souligne Mike Grenier. Nous comprenons leurs problématiques et enjeux, et nous mettons à leur disposition un outil innovant pour les aider à se développer. » Le plan de développement à l’international de Fretlink devrait par ailleurs se poursuivre : son prochain bureau commercial doit ouvrir début 2020 en Allemagne. Pologne, Espagne et Italie sont ensuite au programme. AD

 
   
  Mike Grenier, country manager Belgique chez Fretlink.

Crédit Photo : Fretlink
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
24 octobre 2019


novembre 2019

Mardi 05
au mercredi 6
QAD DynaSys
« Online Demand & Supply Chain Planning Days »

Mardi 12
DIAGMA
« Vers une approche segmentée du Demand & Supply Planning »
9h00-11h00
Paris 8ème
Avec le témoignage de MOET HENNESSY

Mardi 19
Simco Consulting
« AUTOMATISATION DANS L'ENTREPOT »
9h00-16h00
Paris
9 rue d'athènes

Mardi 19
au jeudi 21
Transport & Logistics Meetings
« Les innovations clés du secteur »
Palais des Festivals et des Congrès de Cannes

Mardi 19
au jeudi 21
Europack-Euromanut-CFIA
« Europack-Euromanut-CFIA »
EUREXPO LYON
Halls 6 et 7


décembre 2019

Mardi 03
et mercredi 04
Supply Chain Event 2019
« Réussir la transformation digitale »
9h00-18h00
Paris
Porte de Versailles


janvier 2020

Mercredi 15


FORUM DES ROIS


Mercredi 15 janvier aux salons de l’Aveyron Paris Bercy

Les partenaires :

Partenaire Prémium
Partenaires




Cérémonie de remises des Trophées des Rois 2020.
Sur invitation , à l’Hôtel Intercontinental Paris Le Grand

Partenaire Platinium
Partenaires

 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien