Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3010
 
Hissez la grand’ voile !

C’est magique, il suffit d’évoquer le mot « voile » pour que notre esprit vagabonde au milieu des embruns, sur une mer houleuse battue par des vents salés. « Les étoiles, les voiles, que des choses pas commerciales » chante Alain Souchon. Nous voilà bien loin de la supply chain en cette période de vacances scolaires… Et bien détrompez-vous, l'énergie « vélique » pourrait constituer dans les années à venir une solution propre complémentaire, voire alternative au fuel dans le domaine du transport maritime de marchandises, à une période charnière où les normes vont devenir beaucoup plus sévères en matière d’émission de CO2 et de soufre notamment. C’est la conviction de l'International Windship Association (IWSA), qui a organisé à Londres il y a deux semaines une conférence sur ce sujet d’actualité. Qui aurait cru il y a encore quelques années que des gros projets de cargos à voile verraient le jour avec le soutien de grands groupes ? Très récemment, ArianeGroup a annoncé avoir opté pour le futur cargo à propulsion hybride "Canopée" (un navire de 121 mètres de long doté de quatre ailes rectangulaires de 30 mètres de hauteur) pour transporter entre l’Europe et la Guyane française des morceaux du futur lanceur Ariane 6. Quant à la start-up Neoline, qui a communiqué cet été sur le lancement imminent de la construction à Saint-Nazaire de ses deux premiers cargos voiliers de 136 mètres, elle a déjà reçu le soutien de « chargeurs » de référence tels que le Groupe Renault, le groupe Manitou et le Groupe Beneteau. La mise à l’eau est programmée pour la fin 2021. Quant à la société bretonne TOWT (Transoceanic Wind Transport), elle affirme être en négociations avancées avec des groupes du CAC 40, des groupes familiaux et coopératifs et des transitaires multinationaux pour embarquer sur son projet de voilier cargo écoresponsable. N’en déplaise à Alain Souchon, la voile va peut-être reprendre du service pour transporter des « choses commerciales », pour le plus grand bien de la planète !
Jean-Luc Rognon

 
 
 
E-commerce
Vestiaire Collective fait appel à Descartes pour le calcul des droits de douane

Le site web de dépôt-vente de vêtements d’occasion haut de gamme Vestiaire Collective a adopté la base de données de commerce international de l’éditeur Descartes Systems pour faire face au développement de ses transactions grand export (une trentaine de pays aujourd’hui dont l’Australie, le Canada, la Chine et les États-Unis.). L’entreprise, qui revendique aujourd’hui une communauté de 8 millions de membres, souhaitait pouvoir calculer au plus juste les droits de douane et taxes associés à chaque transaction web. « Jusqu’à présent, nous appliquions un forfait par pays pour déterminer les droits de douane que devait payer l’acheteur, explique Charles Bellois, directeur des opérations de Vestiaire Collective. Mais avec la hausse du nombre de références de notre catalogue qui entraînait notre développement en dehors de l’UE, il devenait difficile de continuer à gérer ces taxes au forfait. De plus, ce mode de fonctionnement ne nous permettait pas d’ouvrir à la vente certains pays. ». La situation a changé depuis l’adoption courant juin de la solution compliance de Descartes : grâce à cette base de données de nomenclatures douanières de marchandises avec mise à jour quotidienne pour 29 pays hors Europe, l’entreprise est en capacité de calculer les droits de douane et taxes applicables à un achat et d’afficher en temps réel sur son site, pendant la prise de la commande, le montant dont devra s’acquitter l’acheteur. « Notre catalogue est maintenant disponible à la vente dans 21 nouveaux pays, parmi lesquels l’Afrique du Sud, le Brésil, la Malaisie, les Philippines, le Qatar, les Émirats Arabes Unis et Taïwan » conclut Charles Bellois. Chaque semaine, le site Vestiaire Collective met en vente environ 40 000 nouveaux articles et dispose de bureaux à Paris, Londres, New York, Milan, Berlin et Hong Kong. AD

 
   
 

La base de données de commerce international de l’éditeur Descartes Systems est utilisée par le site Vestiaire Collective pour calculer les droits de douanes sur ses articles pour ses clients grand export.

Crédit photo Vestiaire Collective
 
 
 
Suivi de livraisons
Logilec adopte la plateforme GedMouv

Filiale du Mouvement E. Leclerc dédiée à l’accompagnement des centrales d’achats de l’enseigne dans l’optimisation de leur gestion des approvisionnements et supply chain, Logilec utilise depuis juin dernier la plateforme de traçabilité mutualisée de livraisons GedMouv. L’objectif est d’améliorer la visibilité de ses flux de transport avec cette solution de la société S2PWeb. Via une connexion à son système d’information, celle-ci permet de fluidifier la transmission de ses ordres de mission à ses prestataires et d’obtenir en retour une visibilité optimale sur sa chaîne d’approvisionnement. Les transporteurs reçoivent les commandes directement sur leur compte GedMouv ou leur TMS, et peuvent remonter en temps réel les informations de livraison, émargés et autres lettres de voiture. Avec la plateforme GedMouv, utilisée par d’autres donneurs d’ordre comme le groupe La Poste et le transporteur/logisticien Le Roy Logistique, Logilec prévoit à terme le suivi de plus de 100 000 ordres de transport par mois (contre 14 000 aujourd’hui). AD

 
   
 

En s’aidant de la plate-forme GedMouv, Logilec cherche à améliorer la visibilité de ses flux transport.

Crédit photo S2Pweb
 
 
Ports
Haropa-Port du Havre signe un partenariat avec Airbus

Baptiste Maurand, directeur général d’Haropa-Port du Havre, a signé vendredi dernier un accord de partenariat industriel et de distribution avec le groupe Airbus portant sur la mise en œuvre d’une solution commune permettant d’assurer une meilleure surveillance de la navigation et une meilleure optimisation des opérations portuaires et d’escale. Il s’agit notamment d’optimiser le fonctionnement conjoint du système Styris (Radar-VTS), une solution globale proposée par Airbus à des clients civils et militaires pour la surveillance du trafic dans les ports et les grands axes maritimes côtiers à partir de capteurs et d’imagerie aérienne et satellite, et du service numérique de gestion portuaire S-Wing, véritable guichet unique du Grand Port Maritime du Havre. A noter qu’un autre accord de collaboration a été signé le même jour entre Airbus, l’Union Maritime et Portuaire, Haropa - Port du Havre et Soget pour travailler au développement et à l’élaboration de la stratégie d’une plateforme de cybersécurité portuaire, maritime et industrielle, dans le cadre du projet Smart Port City, afin d’accompagner sans risque l’utilisation croissante de l’Internet des Objets (IoT), du Big Data et de l’Intelligence Artificielle dans l’environnement de la place portuaire havraise. Une première expérimentation va démarrer pour définir un cadre technique, juridique, administratif et financier visant à proposer les services d’un Security Operations Center (SOC). JLR

 
   
 

Baptiste Maurand, directeur général de Haropa - Port du Havre et Frédéric Mouret, Head of Maritime Security chez Airbus lors de la signature du partenariat entre les deux entités, vendredi dernier.

Crédit photo Haropa - Port du Havre
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Chine
Les marchandises d’Alibaba sur les rails entre la Chine et l’Europe

Après 17 jours de voyage, le train de marchandises en provenance de Yiwu (province du Zhejiang, à l’Est de la Chine) et baptisé « China Railway Express Alibaba eWTP Cainiao Train » est arrivé vendredi dernier à Liège (en Belgique), révèle l’agence de presse chinoise Xinhua. Ce train de fret, qui transportait 82 conteneurs EVP, a traversé la Chine, le Kazakhstan, la Russie, la Biélorussie, la Pologne et l'Allemagne avant d’arriver au terminal de Liège. Les marchandises (commandées en ligne par des Européens) seront ensuite dispatchées par les équipes de Cainiao (la branche logistique d’Alibaba) et expédiées vers d’autres pays européens. Il s’agit de la première liaison ferroviaire reliant la Chine et l’Europe dédiée au transport de produits e-commerce. Celle-ci devrait fonctionner dans un premier temps une fois par semaine. Le démarrage de cette ligne s’inscrit dans le prolongement du protocole d'accord eWTP annoncé en décembre 2018 entre Alibaba et le gouvernement fédéral belge (voir NL n°2827). Selon les autorités chinoises, cette annonce est une nouvelle illustration de son initiative Belt and Road Initiative (BRI). JF

 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
28 octobre 2019


novembre 2019

Mardi 05
au mercredi 6
QAD DynaSys
« Online Demand & Supply Chain Planning Days »

Mardi 12
DIAGMA
« Vers une approche segmentée du Demand & Supply Planning »
9h00-11h00
Paris 8ème
Avec le témoignage de MOET HENNESSY

Mardi 19
Simco Consulting
« AUTOMATISATION DANS L'ENTREPOT »
9h00-16h00
Paris
9 rue d'athènes

Mardi 19
au jeudi 21
Transport & Logistics Meetings
« Les innovations clés du secteur »
Palais des Festivals et des Congrès de Cannes

Mardi 19
au jeudi 21
Europack-Euromanut-CFIA
« Europack-Euromanut-CFIA »
EUREXPO LYON
Halls 6 et 7


décembre 2019

Mardi 03
et mercredi 04
Supply Chain Event 2019
« Réussir la transformation digitale »
9h00-18h00
Paris
Porte de Versailles


janvier 2020

Mercredi 15


FORUM DES ROIS


Mercredi 15 janvier aux salons de l’Aveyron Paris Bercy

Les partenaires :

Partenaire Prémium
Partenaires




Cérémonie de remises des Trophées des Rois 2020.
Sur invitation , à l’Hôtel Intercontinental Paris Le Grand

Partenaire Platinium
Partenaires

 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien