Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3023
 
Il est révolu le temps des cathédrales ?

Leur choix est fait. Les 10 membres du jury (voir NL 2998) se sont réunis réuni vendredi après-midi, à l’invitation de Supply Chain Magazine, pour sélectionner les huit finalistes sur l'ensemble des 21 dossiers en lice pour cette 14e édition des Rois de la Supply Chain, dont la phase finale aura lieu le 15 janvier 2020. Nous vous annoncerons la liste des huit nominés dans les prochains jours (ainsi que les résultats du tirage au sort par le jury de leur ordre de passage lors de la journée du Forum des Rois aux Salons de l’Aveyron), le temps que nous contactions un à un l’ensemble des 21 équipes candidates. Comme toujours, les débats ont été riches et passionnants. Nos jurés, tous professionnels aguerris de la supply chain, ont remarqué d’emblée les caractéristiques du cru 2020 : très peu de projets de transformation supply chain concernant de multiples sites, dans plusieurs pays, comme on a pu en voir souvent depuis 10 ans, mais au contraire une recrudescence d’initiatives pragmatiques, plutôt d’ordre opérationnel, avec des délais de réalisation relativement courts. Serait-ce l’effet « cloud » auquel nous consacrons un dossier dans le magazine qui arrive ce mois-ci chez nos abonnés? En tout cas, n’en déduisons pas trop vite que le temps des cathédrales est révolu : les projets de transformation supply chain au long cours existent bel et bien, dans les grands groupes comme dans les PME, mais gageons que dans ce cas la démarche de candidature, qui demande d’évoquer des aspects jugés sensibles de ROI et de conduite de projet, est nettement plus difficile à mener jusqu’à son terme. Quoi qu’il en soit, la sélection des finalistes s’est comme toujours basée sur les enjeux opérationnels et stratégiques pour l’entreprise, sur le caractère innovant du projet, sur le ROI et les résultats obtenus, sur la dimension RSE et l’aspect management de projet. Cette année, le jury a particulièrement été sensible à la prise de risques, au volet humain et au côté « convaincant » des réponses apportées dans les dossiers, notamment sur les aspects ROI et innovation. C’est tant pis pour certains dossiers, qui figuraient pourtant dans les rares projets de transformation, mais qui n’ont pas su se valoriser suffisamment en donnant quelques infos concrètes qui auraient permis au jury de mieux comprendre les enjeux ou quantifier les résultats. Les projets jugés enthousiasmants mais encore trop jeunes pour donner des résultats ont par ailleurs été invités par le jury à recandidater l’année prochaine. L’intégralité de ces 21 dossiers sera consultable prochainement en ligne et nous leur consacrerons comme l’année dernière une bonne partie du Hors-Série qui sortira en janvier, à l’occasion des Rois de la Supply Chain.
Jean-Luc Rognon

Les partenaires de la Soirée des Rois de la Supply Chain 2020



Les partenaires du Forum des Rois de la Supply Chain 2020



Pour connaître toutes les possibilités de s’associer à l’évènement (Forum et/ou Soirée des Rois) en tant que partenaire / exposant, contactez au plus vite Philippe Tesson.
philippe.tesson@scmag.fr
01 80 91 56 30/32 ou au 06 81 35 79 03

 
 
 

Pour participer à notre prochaine grande journée Forum des Rois 2020 du mercredi 15 janvier 2020 , inscrivez-vous dès maintenant par le biais de ce lien !

 
Équipement de la maison
BUT se dote de 50 000 m² supplémentaires à Mer

C’est aujourd’hui qu’entre en opération la nouvelle plateforme logistique de 50 000 m² dont BUT s’est doté à Mer, dans le Loir-et-Cher, dans sa volonté de réintégrer en propre 100% de sa logistique. Le distributeur d’équipements de la maison s’appuie désormais sur quelque 217 000 m² d’entrepôts en France, répartis entre un pôle lyonnais (2 sites) et celui de Mer, où il s’agit de sa 3ème plateforme (après Mer Saint-Exupéry, 62 000 m², et Mer PPD, 21 500 m²). « Cette ouverture répond au besoin de disposer d’une capacité de stockage supplémentaire afin d’avoir une flexibilité opérationnelle adaptée à notre stratégie monocanale. Ce nouveau site va nous permettre d’atteindre une surface de plus de 130 000 m² de stockage de produits dans la région, avec pas moins de 165 collaborateurs sur les trois plateformes, et la création de 15 nouveaux emplois », indique Gilles Rey, directeur général des Opérations chez BUT. Dans le nouveau schéma national qui vise à augmenter la disponibilité en magasin et à réduire les délais de livraison avec des flux plus importants, un produit type est stocké sur un seul et même entrepôt pour être distribué dans les 300 magasins sous enseigne BUT dans l’Hexagone. Dans ce cadre, le nouveau site de Mer Bauer stockera du mobilier, des canapés, du petit-électroménager et de la décoration, avec une moyenne de 120 camions en expédition chaque jour. Le bâtiment en question a été construit en huit mois par Quartus Logistique, dans le cadre d’un programme d’environ 120 000 m² développé par Baytree Logistics Properties qui inclut deux autres bâtiments en cours de construction. Le premier est destiné au transporteur-logisticien Agediss, l’autre à DB Schenker pour accueillir Mitsubishi Electric (voir NL 2883). MR

 
   
 

Livré début novembre, la nouvelle plateforme BUT à Mer a été inaugurée la semaine dernière et entre en opération ce lundi.

Crédit photo BUT
 
 
 
Innovations
Le Sirius 2019 de la Supply Chain attribué à Sodebo

Jeudi dernier au Pavillon Wagram s’est déroulée la deuxième cérémonie des Sirius, organisée par l’Institut du Commerce. Sur les 18 dossiers reçus en septembre, les 15 membres du jury avaient sélectionné 11 finalistes parmi lesquels ils ont désignés les lauréats pour les 7 prix Sirius de cette année : Promesse RSE, Innovation RH, Expérience Shopper, Supply Chain, e-Merchandising, Category Management et Audace. Le Prix Sirius Supply Chain a été décerné à l’entreprise familiale Sodebo, le spécialiste du snacking frais en libre-service (455 M€ de CA) pour son projet collaboratif intitulé « Transformers » et réalisé avec le cabinet 4S Network et sa filiale CRC Services (qui avait déjà remportée l’année dernière le prix Sirius de la Collaboration avec la solution Mut@log, co-construite avec Leroy Merlin, V33, Henkel, Brunel Chimie Dérivés et XPO Logistics). Face à la croissance de son activité et avec la volonté de mieux maîtriser ses coûts transport à destination de ses clients (GMS et RHD), Sodebo a décidé de transformer et d’optimiser son organisation logistique pour lui donner davantage de souplesse par rapport à un schéma classique de groupage sous-traité. Initiée dès 2016, la démarche s’est appuyée sur une plate-forme digitale, CoLivRi, co-développée avec les sociétés CRC Services et 4S Network, et avec la participation active de plusieurs transporteurs. La solution permet à Sodebo d’organiser au départ de son site logistique des transports directs pour livrer en multi-drops deux à trois clients, compatibles en termes de contraintes et de volumes commandés, sans les ruptures de charge relatives au groupage. C’est un algorithme d’optimisation, co-développé avec CRC Services, qui détermine pour chaque flux quelle est la meilleure solution entre un transport groupage et un transport direct. Un POC ayant été réalisé pendant un an sur une région test (avec un ROI atteint à l’issue de cette période), la plate-forme web CoLivRi a été industrialisée et mise en service chez Sodebo depuis juillet 2019. Gain mensuel annoncé : 1,5% sur les coûts de transport, pour un objectif à terme de 3% d’économies. JLR

 
   
 

De gauche à droite : Vincent Charlot, responsable Transport de Sodebo, Marion Gloaguen, chargée d’études Transport chez Sodebo, Juliette Medina, responsable numérique chez CRC Services et Xavier Perraudin, DG de CRC Services et président de 4S Networks.

Crédit photo Sirius
 
 
 
Auto ID
Zebra Technologies acquiert Cortexica Vision Systems

Le fournisseur de solutions d’identification Zebra Technologies a fait l’acquisition de la société anglaise de développement informatique spécialisée dans les solutions de reconnaissance d’images Cortexica Vision Systems. Créée en 2008, basée à Londres et comptant surtout des clients du secteur retail (Zalando, Tesco, John Lewis…), celle-ci développe des solutions de reconnaissance d’objets ainsi que d’analyse d’images et de vidéos qui exploitent les technologies d’IA et particulièrement du machine learning. « Cette acquisition renforce notre position en matière de solutions d’Entreprise Asset Intelligence, explique Anders Gustafsson, CEO de Zebra Technologies. Avec des solutions de reconnaissance d’images, nos clients vont pouvoir être encore plus efficients dans leurs environnements toujours plus digitaux et automatisés. » AD

 
 
 
Supports de manutention
EPI Ingrédients adopte les palettes plastiques de Craemer

Division ingrédients secs de la coopérative laitière Laïta, Epi Ingrédients a abandonné la palette bois au profit de la palette plastique TC3 Eco du fabricant allemand Craemer. Le producteur de poudres de lait, lactosérums et autres caséines souhaitait sécuriser davantage son process logistique avec une solution offrant une bonne protection contre les contaminations et présentant moins de risques de déchirements de sacs pendant le transport ou les opérations de chargement/déchargement. Des problématiques résolues depuis avril avec l’adoption de la TC3 Eco. Adaptée au transport de charges lourdes, cette palette dispose d’un plancher complètement plein sur le dessus et le dessous, ce qui réduit considérablement les risques de contamination et de rétention d’eau, et est dotée de rebords arrondis de 7 mm. Elle est par ailleurs conçue en polyéthylène haute densité (PHED) régénéré. « Elle s’inscrit ainsi dans notre politique RSE », souligne Armelle Romet Gayant, responsable du service achats chez Laïta. AD

 
   
 

La palette TC3 Eco du groupe Craemer est opérationnelle depuis le printemps dernier chez EPI Ingrédients, filiale de la coopérative laitière Laïta.

Crédit photo DR
 
 
 
Stockage
Delaplace.pro pointe les disparités tarifaires selon les régions

Le coût du stockage de palettes peut varier selon la saisonnalité et la typologie des produits mais aussi suivant les régions. Logique, puisque que le prix de l’immobilier n’est pas le même partout. C’est ce qu’a souhaité vérifier Delaplace.pro, la plateforme digitale de mise en relation d’offres et demandes en matière de capacités de stockage, en se basant sur les tarifs issus d'une moyenne marché par région française, constatée par ses experts sur la période de 2018-2019. On apprend ainsi que le tarif mensuel moyen de stockage palette est nettement moins élevé en Bourgogne Franche-Comté (5,72 €) qu’à Lyon ou en Ile de France (6,62 € et 6,84 € respectivement), et bien sûr que dans Paris (8,74 €). Pour Delaplace.pro, c’est l’occasion de rappeler que les entreprises peuvent renseigner leurs besoins logistique sur sa plate-forme et recevoir gratuitement sous 72h jusqu'à 3 offres avec des devis détaillés. JLR

 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Chine
Alibaba réinjecte 3,3 Md$ dans Cainiao Smart Logistics Network

Une nouvelle preuve de la dimension stratégique de la logistique pour les e-commerçants… Le groupe Alibaba a annoncé il y a quelques jours avoir réalisé un nouvel investissement de 3,3 Mds de dollars dans sa filiale logistique Cainiao Smart Logitics Network. Le e-commerçant chinois renforce ainsi sa participation majoritaire dans sa filiale. Il détient désormais 63% des parts du capital contre 51% auparavant. Alibaba avait déjà augmenté sa participation dans Cainiao en 2017, en passant de 47% à 51% (voir NL 2565). Daniel Zhang, le successeur de Jack Ma à la tête d'Alibaba, a souligné dans un communiqué l’importance fondamentale de la logistique. JF


 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
18 novembre 2019


novembre 2019

Mardi 19
Simco Consulting
« AUTOMATISATION DANS L'ENTREPOT »
9h00-16h00
Paris
9 rue d'athènes

Mardi 19
au jeudi 21
Transport & Logistics Meetings
« Les innovations clés du secteur »
Palais des Festivals et des Congrès de Cannes

Mardi 19
au jeudi 21
Europack-Euromanut-CFIA
« Europack-Euromanut-CFIA »
EUREXPO LYON
Halls 6 et 7


décembre 2019

Mardi 03
et mercredi 04
Supply Chain Event 2019
« Réussir la transformation digitale »
9h00-18h00
Paris
Porte de Versailles

Mardi 10
Colibri
« Demand & Supply Planning : Lancez-vous dans la DataScience ! »
11h00-11h45


janvier 2020

Mercredi 15

Inscrivez-vous dès maintenant en cliquant sur l’icône ci-dessous

FORUM DES ROIS


Mercredi 15 janvier aux salons de l’Aveyron Paris Bercy

Les partenaires :

Partenaire Prémium


Partenaires
























Inscrivez-vous dès maintenant en cliquant sur l’icône ci-dessous

Cérémonie de remises des Trophées des Rois 2020.
Sur invitation , à l’Hôtel Intercontinental Paris Le Grand

Partenaire Platinium


Partenaires









 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien