Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3026
Automatisation
Element Logic arrive en France pour booster l’AutoStore

Après le Royaume-Uni et la Pologne en 2018, c’est en France que l’intégrateur Element Logic vient d’ouvrir un bureau, dont la direction générale est confiée à Isabelle Bion, en provenance de DS Smith. L’enjeu pour cet acteur norvégien est de déployer dans l’Hexagone son expertise du système de stockage automatisé de son compatriote AutoStore : c’est ensemble que le premier système avait été installé en 2003, et Element Logic en a depuis déployé près de 90 sur les 300 et quelques installés dans le monde. Dont deux parmi la dizaine déjà opérationnel en France, déployés par sa filiale allemande chez la PME spécialiste des machines pour l’industrie du tabac Decouflé, en 2018, et cette année à plus grande échelle chez le spécialiste du matériel agricole AGCO. L’arrivée d’un 4e intégrateur labellisé AutoStore dans l’Hexagone (après Alstef, Dematic et Swisslog) souligne le potentiel du marché français, qui avait déjà amené le fabricant du système à y ouvrir sa propre filiale en février dernier (voir NL 2893). De son côté, Element Logic tire l’essentiel de son développement sur cette solution intralogistique robotisée (son CA devrait dépasser les 80 M€ cette année). Créé en 1985, cet intégrateur avait d’abord émergé sur le créneau du stockage statique, qui l’avait amené à développer son propre WMS il y a 20 ans (baptisé EWMS). « La solution n’a cessé d’évoluer depuis et fait clairement partie de la valeur ajoutée d’Element Logic pour la mise en œuvre d’un AutoStore, en plus du volet WCS et de l’expérience accumulée sur l’optimisation de la stratégie de stockage en fonction du profil des commandes, nous indique Isabelle Bion. En tant qu’intégrateur, nous avons aussi mis au point des solutions additionnelles pour tirer le meilleur parti de son installation, comme des bras robotisés pour le picking dans les bacs, ou les modules de convoyeurs en entrée/sortie du système ». Bien que récemment recrutée, la DG France peut faire valoir sa connaissance des problématiques e-commerce et de la mécanisation, développée chez DS Smith pendant presque 5 ans, dans le droit fil de son parcours teinté emballage. Basée à Châlons-sur-Saône, elle entend recruter un responsable développement commercial, avant de structurer les fonctions de déploiement et d’assistance lorsque les premiers projets se concrétiseront. En Allemagne, trois après la création de la filiale l’effectif dépasse la trentaine de personnes. MR

 
   
 

Isabelle Bion, directrice générale d’Element Logic France, en compagnie de Dag-Adler Blakseth, le cofondateur et CEO de l’intégrateur norvégien.

Crédit photo Element Logic
 
 
 

Pour participer à notre prochaine grande journée Forum des Rois 2020 du mercredi 15 janvier 2020 , inscrivez-vous dès maintenant par le biais de ce lien !

 
Europack Euromanut CFIA
Une ligne robotisée en fonctionnement en plein salon

C’est aujourd’hui le troisième et dernier jour pour la quatrième édition d’Europack Euromanut CFIA, qui s’est tenu du 19 au 21 novembre dans les Halls 6 et 7 d’Eurexpo Lyon (600 exposants, et près de 18 000 visiteurs selon l’organisateur, la société GL Event). Parmi les grandes attractions de l’évènement figure en bonne place la zone Robot Pack Line (sur 480 m²) où pour la première fois sur un salon professionnel était présentée en fonctionnement une ligne complète d’emballage robotisée. Une vingtaine de solutions de fournisseurs (dévracage, pesage/contrôle/étiquetage, picking multiproduits avec vision 3D, packaging, étuyage, encaissage, palettisation, cobots, transfert par AGV, préparation de commandes robotisée) y interagissent en bonne intelligence et en parfaite synchronisation. « Excusez-moi » avertit le mini AGV cherchant poliment à se frayer un chemin parmi la foule des visiteurs venus suivre le parcours 100% automatisé d’une boite siglée à leur nom avec plusieurs petits produits à l’intérieur. Pour mettre en musique cette belle réalisation, il aura tout de même fallu près de huit mois de travail avec l’accompagnement de Sylvie Algarra, consultante chez 2 Win’Markets et spécialiste de l’automatisation / robotisation dans l’industrie. A noter par ailleurs que le directeur du salon, Sébastien Gillet, nous a indiqué que pour la cinquième édition en 2021, le nom d’Europack Euromanut CFIA devrait évoluer afin de mieux refléter toutes les facettes du processus de l’emballage (dont la manutention), en amont comme en aval et multisectoriel (agroalimentaire, chimie, automobile, pharma, etc). JLR

 
   
 

Sur Europack Euromanut CFIA, qui ferme ses portes aujourd’hui à Eurexpo Lyon, la zone Robot Pack Line permet aux visiteurs de découvrir en fonctionnement une ligne 100% automatisée faisant intervenir une vingtaine de fournisseurs.

Crédit photo Jl Rognon
 
 
 
Europack Euromanut CFIA (suite)
Asti Mobile Robotics se lance dans le Goods to Man

Asti Mobile Robotics a présenté sur son stand au salon Europack Euromanut CFIA (19-21 novembre, Eurexpo Lyon) un nouveau venu dans sa gamme d’AGV : le robot porteur d’étagères Ebot AGV. Proposé avec différentes capacités d’emport (350 kg, 600 kg, 1 t et 2 t), ce nouveau robot permet à la filiale d’Asti Technologies Group d’étendre son champ d’action (actuellement les usines en automobile, agroalimentaire et pharma) à la logistique, avec un système de type « goods to man ». Un gros contrat portant sur plus de 200 unités aurait déjà été signé avec un industriel en Espagne. « Les Ebot s’appuient sur une technologie multidirectionnelle, avec des déplacements latéraux qui ne les obligent pas à tourner sur eux-mêmes pour changer de direction. Sur certaines installations, cela permet d’économiser 15% à 20% sur le nombre d’AGV » nous a confié Pablo Marin Carsi, responsable du développement en France d’Asti Mobile Robotics. JLR

 
   
 

L’Ebot 350 est un nouveau venu dans la gamme d’AGV d’Asti Mobile Robotics.

Crédit photo JL Rognon
 
 
 
Immobilier logistique
Virtuo concrétise son V.Park de Bully-les-Mines (62)

La construction d’un premier entrepôt de 19 000 m² est bien avancée sur le parc logistique que développe Virtuo à Bully-les-Mines, près de Lens. Mais le 8 novembre, c’est par la pose d’un premier arbre que Grégory Blouin, son président, et Michel Deneux, DG de Territoires 62 (aménageur de la ZAC de l’Alouette) ont officialisé la réalisation de ce programme qui devrait totaliser 65 000 m² répartis en 3 bâtiments. Baptisé V.Park Bully2, le premier devrait être livré au 1er trimestre 2020, avec une certification Breeam Very Good à la clé, suivi en fin d’année du bâtiment Bully2, qui approchera les 35 000 m². Le troisième, plus modeste aves ses 9 000 m², sera plutôt réalisé lorsqu’un preneur se sera engagé, avec un délai de 18 mois. Ce V.Park Bully-les-Mines illustre en tout cas la priorité donnée par Virtuo à son récent métier de développeur, et de sa volonté d’accélérer la mise sur le marché de nouvelles capacités de Classe A sur des zones attractives. Pour mettre en œuvre cette stratégie, le spécialiste de l’immobilier logistique bénéficie surtout de l’appui financier de CBRE Global Investors, selon un accord officialisé en fin d’année dernière (voir NL 2870). C’est la foncière que les deux partenaires ont cofondé en janvier 2019 qui est à la manœuvre pour les deux premiers bâtiments de Bully-les-Mines, et une demi-douzaine de projets de développements en blanc sont à l’agenda pour des livraisons d’ici fin 2020 ou 2021, notamment à Marseille-Fos (deux entrepôts de 42 500 m² chacun), près d’Arles, de Lyon ou dans les Hauts-de-France en 2022. Sans compter le volet des projets de Virtuo à réaliser dans la foulée de leur commercialisation. MR

 
   
 

De droite à gauche : Sylvain Robert et Laurent Duporge (respectivement maires de Lens et Liévin, mais aussi président et vice-président de la communauté d’agglomération Lens-Liévin), Michel Deneux (DG de Territoires 62), Grégory Blouin (président de Virtuo), Pauline Dewulf (Territoires 62) et François Lemaire (maire de Bully-les-Mines).

Crédit photo Virtuo
 
 
 
Prévision / planification
Rémy Cointreau converti à l’IBP sous SAP

Courant 2018, le groupe de spiritueux Rémy Cointreau a déployé la solution SAP Integrated Business Planning pour améliorer la prévision et la planification de ses ventes. Le projet s’inscrit dans un repositionnement sur le créneau du luxe mis en œuvre depuis plusieurs années avec un accent sur la montée en gamme de ses produits, la distribution spécialisée via les cavistes, bars et restaurants, et son développement à l’international. Cette stratégie s’appuie sur une étroite collaboration avec SAP, dont des solutions avaient déjà été déployées sur les volets opérations, ventes et finances. Sur le versant IBP, l’enjeu pour Rémy Cointreau était de fédérer l’ensemble de sa communauté de 50 contrôleurs financiers autour d’un outil commun permettant des analyses agiles pour affiner la définition des prix, notamment. Le process et la solution ont amélioré la capacité à projeter un CA précis à trois mois ou à ajuster l’activité en fonction des objectifs fixés, avec une planification plus précise et plus réactive à l’évolution de la demande, une optimisation automatisée des stocks et une amélioration de la prévision des ventes en volume et en valeur au niveau local comme à l’échelle mondiale. « Nous avons lancé SAP Integrated Business Planning en 2018 au niveau mondial avec notre partenaire Deloitte, qui est un vrai expert sur cette solution. Dans un seul système, nous sommes capables d’analyser rapidement les ventes prévisionnelles dans plusieurs pays et sur plusieurs fuseaux horaires. En plus d'être un outil collaboratif, SAP Integrated Business Planning nous permet de faire un reporting opérationnel et de trouver les leviers pour améliorer le chiffre d’affaires », indique Julien Lecacheur, responsable d’applications chez Rémy Cointreau. MR

 
   
 

Le déploiement de SAP IBP s’inscrit dans la stratégie de repositionnement de Rémy Cointreau sur le créneau du luxe.

Crédit photo Rémy Cointreau
 
 
 
Avant-première Supply Chain Event
Fretlink dévoile les offres de sa plateforme de services sur le volet transporteur

Les 3 & 4 décembre sur Supply Chain Event, le commissionnaire de transport digital Fretlink présentera les premières offres de sa plateforme de services, dont la création avait été annoncée au printemps dernier à l’occasion de sa levée de fonds de 25 M€ (voir NL 2918). Au-delà de sa valeur ajoutée pour les chargeurs, Fretlink a développé cette plateforme pour faciliter l’activité de ses partenaires transporteurs, en leur permettant de souscrire à une carte carburant avec des réductions sur les frais de transactions, de louer des semi-remorques à tarifs préférentiels, d’accéder à un large choix de poids lourds d’occasion, de sous-souscrire à des contrats de maintenance avec remises, ou encore de bénéficier d’accès privilégié à des parkings sécurisés. Ces offres ont été élaborées en partenariat avec ses nouveaux actionnaires, le groupe de location/entretien/maintenance de semi-remorques TIP Trailer Services et la maison-mère du spécialiste des cartes-carburants et services pour poids lourds UTA. « Développer l'activité de nos transporteurs partenaires est un enjeu-clé pour bâtir l'avenir du transport routier, auquel nous souhaitons contribuer au-delà des offres de transport proposées aux chargeurs, souligne Paul Guillemin, co-fondateur et CEO de Fretlink. En analysant en profondeur les postes de dépenses liés à leur activité, nous avons imaginé des offres et services permettant de contribuer à leur croissance. » D’autres partenariats sont en cours, notamment sur l’accompagnement en matière de recrutement de chauffeurs.
À voir au sein du Hall 5.2, sur le stand G2

 
   
 

D’autres services sont d’ores et déjà appelés à intégrer la plateforme de services de Fretlink.

Crédit photo : Fretlink
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Etats-Unis
De la viande de bœuf tracée grâce à la blockchain

UPS a annoncé il y a quelques jours une collaboration avec HerdX (une société spécialisée dans les solutions technologiques dans le domaine agricole) pour développer un outil de traçabilité et de suivi de la viande bovine. UPS a créé une solution de suivi interfacé avec la technologie blockchain de HerdX et les deux entreprises ont réalisé début novembre une expérimentation concrète utilisant la blockchain. De la viande de bœuf en partance d’une ferme dans le Kansas (aux Etats-Unis) a été livrée au Japon. La viande était transportée dans un emballage UPS Temperature True intégrant des capteurs surveillant et enregistrant la température. La traçabilité et l’authentification des produits ont été garanties grâce au recours de la blockchain. L’arrivée à bon port de la marchandise a été célébrée dignement à Tokyo, en présence de représentants de l’ambassade américaine au Japon et d’officiels japonais, dans un restaurant où la viande a été servie. Les convives ont pu scanner des QR codes disposés sur les menus et fournissant toutes les informations à propos du parcours de la viande jusqu’à leurs assiettes ! JF

 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
21 novembre 2019


novembre 2019

Mardi 19
au jeudi 21
Transport & Logistics Meetings
« Les innovations clés du secteur »
Palais des Festivals et des Congrès de Cannes

Mardi 19
au jeudi 21
Europack-Euromanut-CFIA
« Europack-Euromanut-CFIA »
EUREXPO LYON
Halls 6 et 7


décembre 2019

Mardi 03
et mercredi 04
Supply Chain Event 2019
« Réussir la transformation digitale »
9h00-18h00
Paris
Porte de Versailles

Mardi 10
Colibri
« Demand & Supply Planning : Lancez-vous dans la DataScience ! »
11h00-11h45


janvier 2020

Mercredi 15

Inscrivez-vous dès maintenant en cliquant sur l’icône ci-dessous

FORUM DES ROIS


Mercredi 15 janvier aux salons de l’Aveyron Paris Bercy

Les partenaires :

Partenaire Prémium


Partenaires





























Cérémonie de remises des Trophées des Rois 2020.
Sur invitation , à l’Hôtel Intercontinental Paris Le Grand

Partenaire Platinium


Partenaires









 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien