Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3064
Prestataire logistique
C-Log affiche 9% de croissance sur 2019

Le spécialiste de la logistique prêt-à-porter, luxe & accessoires, a enregistré 9% de croissance l’an dernier, franchissant ainsi pour la première fois la barre des 60 M€ de CA. Cette dynamique tient notamment à l’accent mis sur la logistique à l’international et son développement sur le créneau du e-commerce, avec la signature de 10 nouvelles marques à la clé (Arthur, Majestic Filature, Lytess, Arizona Love ou Bagglerina, ainsi que le e-commerçant Veepee). En pratique, sa demi-douzaine d’entrepôts (6 dans l’ouest et le nord de la France + 1 en Chine) ont expédié quelque 53 millions de pièces (Soit 2,3 M de colis), pour l’essentiel à destination de 7 000 points de vente dans près de 90 pays. « Alors que le développement du e-commerce et des flux internationaux complexifient les processus, les marques doivent répondre à une exigence importante d’optimisation des coûts, explique Bertrand Chabrier, directeur du développement de C-Log. De notre côté, cela implique d’être en permanence à l’écoute des besoins de nos clients, et de continuer à investir dans l’innovation pour proposer une palette complète de services parfaitement adaptée à leurs enjeux ». Sur le volet SI, le prestataire a par exemple déployé sur ses sites français des solutions de l’éditeur Inconso, dont les modules inconsoWMS, ou inconsoSCE pour la gestion de stocks multi-sites (voir NL 2826), afin de continuer à proposer à ses clients des prestations sur-mesure. Notamment dans une optique omnicanal, le sujet figurant en tête de ses priorités 2020 pour poursuivre sa croissance. C’est d’ailleurs dans le même esprit que C-Log entend renforcer son expertise transport, avec la commercialisation annoncée « d’une offre claire axée sur des services à forte valeur ajoutée, de la qualité, et de la traçabilité en temps réel ». Côté ressources, la filiale 3PL du groupe Beaumanoir a prévu une centaine de recrutements sur l’année à venir, qui viendront d’ajouter à ses quelque 600 salariés (dans plus de 40 métiers). Sur le sujet, C-Log fait valoir l’un des axes de sa démarche RSE : l’emploi de personnes en situation de handicap, qui représente 5,8% de l’effectif. « Une grande fierté et une évidence pour maintenir une cohésion sur les territoires sur lesquels nous sommes présents », note Bertrand Chabrier. MR

 
   
 

Le développement de C-Log repose pour partie sur les investissements réalisés sur ses différents sites.

Crédit photo C-Log
 
 
 
Planification
Procter & Gamble gagne en réactivité avec l’approche intégrée d’OMP

L’éditeur belge OMP (précédemment dénommé OM Partners) a mis en place chez Procter & Gamble, dont il est le partenaire depuis une vingtaine d’années, des fonctionnalités de DRP (Distribution Requirements Planning) et de déploiement de stock multi-niveaux intégrées à sa solution OMP Supply Chain Planning, rebaptisée dernièrement Unison Planning. Au sein de la multinationale américaine spécialisée dans les produits d’hygiène et de beauté, cette évolution s’inscrit dans la mise en œuvre au niveau mondial de processus de planification intégrée et de bout en bout de ses produits pour toutes les catégories et les régions. Cela lui permet d’avoir une visibilité complète sur la planification sa supply chain, depuis la production jusqu’aux centres finaux de distribution. Connectée à l’ERP SAP de P&G, la solution propose par ailleurs des scénarios de type « what if » pour identifier rapidement les risques et gérer par exception. « OMP nous aide à accroître notre agilité et notre synchronisation. Les supply chains de nos produits sont maintenant planifiées dans OMP de façon continue, tout au long de la journée. L'approche de bout en bout d'OMP optimise la planification de lancement de nouveaux SKU sur nos différents marchés tout en minimisant les restes sur les produits en fin de vie et les matières premières. Unison Planning est un pas de plus vers la planification entièrement automatisée » a déclaré Harald Fischer, responsable de l’application Global Supply Planning chez Procter & Gamble. Selon OMP, cette approche de planification intégrée a notamment permis à Procter & Gamble de réduire ses cycles de planification de bout en bout à la maille jour, dans une industrie où les cycles hebdomadaires sont encore la norme. JLR

 
 
 
Prestataire logistique
EV Logistique lance une offre de stockage de proximité pour PME/TPE

Réseau de stockage et de logistique mutualisés du groupement de transporteurs indépendants Evolutrans, EV Logistique a mis en ligne une plateforme digitale de demande de réservation d’espaces de stockage de proximité. En quelques étapes, l’outil permet aux PME/TPE d’accéder à des solutions de stockage temporaire ou pérenne pour des volumes allant de 1 à 2 000 palettes parmi un ou plusieurs des 57 sites du réseau EV Logistique, totalisant 420 000 m² de surface de stockage partout en France. L’offre permet ainsi le stockage multi-sites, donne accès à des services complémentaires comme le transport amont/aval ainsi que la préparation de commandes, et sa gestion s’adapte à tous les besoins de stockage avec une visibilité en temps réel des stocks (WMS). AD

 
   
 

EV Logistique compte 57 sites logistiques totalisant 420 000 m² de surface de stockage.

Crédit photo EV Logistique
 
 
Logistique fluviale
La Seine sera privilégiée pour les chantiers du futur village olympique

Approvisionnement des matériaux et évacuation des déblais liés aux chantiers du futur village olympique et paralympique des JO 2024 s’effectueront en priorité par la Seine. Une convention de partenariat allant dans ce sens a été signée entre l’Etat et les établissements publics Haropa-Ports de Paris, Voies Navigables de France et Solideo (société de livraison des ouvrages olympiques). Plus de 50 000 camions seront ainsi retirés des routes d’Ile-de-France en recourant à la logistique fluviale pour les chantiers des futures installations olympiques qui seront situées en bordure de Seine, à Saint-Denis, L’Île-Saint-Denis et Saint-Ouen-sur-Seine. Ce recours au transport fluvial est estimé à 1,4 million de tonnes de matériaux à approvisionner et à déblayer, dont 500 000 tonnes de déblais liés à la construction du village olympique/paralympique qui devront être évacués en 48 mois. Afin de respecter ce délai, la logistique fluviale bénéficiera de l’installation d’un dispositif de tapis roulant destiné à acheminer les gravats des parcelles de travaux jusqu’à la Seine. VNF est en outre chargé d’aménager et rouvrir le bras secondaire de Gennevilliers au trafic fluvial, afin de permettre un report depuis le bras principal de Saint-Denis, qui sera mis à disposition du village olympique et des athlètes. Ce sont au moins 2 millions de tonnes de marchandises, soit l’équivalent de plus de 100 000 camions et plusieurs dizaines de milliers de passagers, qui circuleront sur ce bras de la Seine pendant les JO. De son côté, Haropa-Ports de Paris s’est engagé à mettre à disposition des emprises foncières portuaires, notamment des quais à usage partagé, à proximité du chantier, et le cas échéant réserver des terrains portuaires sur une ou plusieurs plateformes multimodales du réseau portuaire. Haropa-Ports de Paris doit aussi faciliter le recours à la voie fluviale pour le chantier grâce aux plateformes multimodales et aux ports urbains de Paris. Les travaux du futur village olympique et paralympique ont démarré officiellement le 4 novembre dernier et doivent être terminés au 1er mars 2024. AD

 
   
 

De gauche à droite : Catherine Rivoallon, présidente du conseil d’administration d’Haropa-Ports de Paris, Michel Cadot, préfet de la région Ile-de-France, Nicolas Ferrand, directeur général exécutif de Solideo et Thierry Guimbaud, directeur général de Voies Navigables de France, lors de la signature de la convention de partenariat.

Crédit photo DR
 
 
Ports maritimes
Le port de Longoni bascule sur Ci5

Depuis le 1er janvier et via sa société d’informatisation ICM+, la communauté portuaire de Longoni, principal port de Mayotte (DROM), exploite le logiciel Ci5, Cargo Community System de l’éditeur MGI. Outil basé sur des technologies open source et une architecture orientée services afin de tirer parti d’innovations comme le big data, le smart container, la blockchain l’IoT ou encore l’IA, il succède à l’ancien système AP+ de MGI. Plus de 120 personnes ont été formées à Ci5 par l’éditeur puis ICM+ a pris le relais et poursuivi l’accompagnement des utilisateurs, ce suivi ayant bénéficié à 150 utilisateurs de 37 sociétés (transitaires, manutentionnaires, agents maritimes et douanes). « Le 1er janvier 2020 est une date importante dans la vie de la communauté portuaire de Longoni car elle marque le lancement opérationnel du nouveau logiciel Ci5 sur notre place portuaire, faisant de Longoni l’un des 1ers ports français à exploiter ce progiciel de nouvelle génération, souligne Anli Lihadji, directeur d’ICM+. Pour en arriver là, il aura fallu impliquer l’ensemble des acteurs concernés, comme la douane, la capitainerie, les transitaires, les agents, les manutentionnaires et les importateurs, dont il faut souligner l’implication et la détermination dès les semaines de formation de fin novembre 2019. » AD

 
   
  Crédit photo MGI  
 
INFOS INTERNATIONALES  

Allemagne
Auma Riester s’équipe chez Inconso

Dans le cadre d’un rétrofit de ses systèmes logistiques, le fabricant de servomoteurs électriques/réducteurs de vannes Auma Riester a décidé de doter tous ses sites allemands des solutions inconsoWMS et inconsoWCS. Destinées à soutenir sa croissance dans un environnement multi-sites, celles-ci seront d’abord déployées sur son site de production/stockage de Müllheim (Bade-Wurtemberg), qui dispose d’un entrepôt automatisé et d’un entrepôt grande hauteur palettes et caisses à trois allées, pour une superficie totale de plus de 18 000 m². Les solutions d’Inconso en question seront ensuite déployées les trois autres sites d’Auma Riester, à Ostfildern (Bade-Wurtemberg), Wenden (Rhénanie du Nord-Westphalie) et Coswig (Saxe). AD

 
   
  Le site de production/stockage d’Auma Riester à Müllheim est le premier à être équipé des nouvelles solutions Inconso. Crédit photo : DR  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
28 janvier 2020


UN GRAND MERCI à nos partenaires du Forum des ROIS 2020






























UN GRAND MERCI à nos partenaires de la Grande Cérémonie des ROIS 2020











 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien