Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3097
Prestataire logistique
Orléans Transports se diversifie dans la préparation de détail

Créée en 1995 à Saran par deux frères, Jean-Paul et Philippe Panon, Orléans Transports se lance dans une nouvelle activité de prestataire logistique à part entière, via la création d’une société-sœur dénommée Orléans Logistique. L’équipe dirigeante de la nouvelle structure est composée des deux fils de Jean-Paul Panon, Richard et Grégoire, associés à l’ancien responsable des études logistiques chez Deret Logistique, Nicolas Treguer. Ce nouveau prestataire s’appuie sur un entrepôt sécurisé de 7100 m² à Saint-Jean-De-Braye (45) au cœur de la Cosmetic Valley (l’ancien entrepôt de Caudalie) pour assurer des services de préparation de commandes à la pièce incluant la réception et le stockage de palettes, la préparation de commande colis et détail, et le suivi web de l’ensemble des envois B2B et B2C, mais aussi des opérations de personnalisation des produits et de conditionnement à façon. L’objectif est également de proposer à ses clients une offre globale incluant le transport des colis, Orléans Transports étant notamment spécialisée dans les livraisons sur l’axe Orléans-Paris-Lille. Orléans Logistique cible principalement les secteurs de la cosmétique, de la pharma et du e-commerce. Le bâtiment, doté d’espaces de préparation de commandes en mezzanine et d’un système de température contrôlée par géothermie, abrite déjà les stocks de deux clients : l’un dans les cosmétiques, l’autre dans le textile. Deux autres devraient les rejoindre d’ici le mois prochain. La PME Orléans Transports a réalisé en 2019 un CA de 6,9 M€ pour un effectif de 45 employés. Côté Orléans Logistique, le business plan prévoit d’atteindre les 5 M€ de CA d’ici 5 ans. JLR

 
   
 

Orléans Logistique s’appuie sur un entrepôt de 7 100 m² à Saint-Jean-De-Braye, au cœur de la Cosmetic Valley, pour proposer des services de préparation de commandes de détail et de conditionnement à façon pour les secteurs de la cosmétique, de la pharma et du e-commerce.

Crédit photo Orléans Logistique
 
 
 
Dernier km
Urbantz lève 6 M€ pour passer de pionnier à leader européen

La start-up belge Urbantz vient d’annoncer la clôture d’un tour de table de 6 M€ auprès des fonds Korys (société d'investissement de la famille aux manettes du groupe de grande distribution Colruyt, qui avait déjà investi dans le spécialiste de l’automatisation Scallog à l’automne dernier, voir NL 3008) et ETF Partners (The Environmental Technologies Fund, basé à Londres), ainsi que de ses actionnaires existants, les trois co-fondateurs Jonathan Weber (son pdg), Mélanie Applincourt et Michael Darchambeau. Cette levée de fonds de Série A (qui désigne généralement une étape de financement avant que la start-up ait atteint le seuil de rentabilité) survient après un premier amorçage de 3 M€ souscrit en 2018 auprès de la société CMB (Compagnie Maritime Belge), du fond d'investissements Sambrinvest et de plusieurs business angels (voir NL 2747). Créée en 2015, Urbantz a développé une solution SaaS pour la livraison durable et optimisée du premier et du dernier kilomètre qui permet de réceptionner les commandes, de créer les meilleures tournées de livraison (moins de CO2, moins de km), de les préparer, de les suivre en temps réel à partir d'une appli smartphone, et de communiquer avec les clients finaux. L’objectif est désormais de devenir leader européen sur ce segment, en embauchant des développeurs mais aussi des commerciaux. La société, qui cite parmi ses clients de grands noms comme Carrefour (Ooshop), CityDepot et Cdiscount, revendique des déploiements de sa solution en Europe ainsi qu’au Moyen-Orient et aux Etats-Unis. L’effectif actuel d’une quarantaine de collaborateurs devrait passer à 65 d’ici la fin de l’année. JLR

 
   
 

Les trois fondateurs d’Urbantz, Jonathan Weber (son pdg), Mélanie Applincourt et Michael Darchambeau.

Crédit photo Urbantz
 
 
 
Optimisation de tournées
Biopath s’appuie sur PTV Route Optimiser

Spécialise de l’analyse médicale dans les Hauts-de-France, Biopath Laboratoires a adopté il y a tout juste un an le logiciel d’optimisation de tournées et de gestion de flotte de véhicules PTV Route Optimiser, de l’éditeur PTV Group. L’entreprise souhaitait optimiser ses ressources et ses tournées avec une solution capable de prendre en compte son organisation multi-sites, avec une gestion de flux de collectes/déposes assurée par vagues auprès de différents partenaires santé (médecins, pharmaciens, infirmiers libéraux, médecins du travail, Ehpad, etc.). Comptant 42 sites de prélèvement de proximité, 11 plateaux techniques et plateaux d’urgence et 2 centres d’assistance médicale à la procréation, Biopath Laboratoires exploite une flotte de 60 véhicules et emploie 65 agents de liaison qui parcourent chaque jour plus de 7 000 kilomètres au cours de tournées auprès de 870 points de collecte. « L’utilisation de la solution nous permet une optimisation sur 3 volets, à savoir le temps des tournées, le nombre de kilomètres et les ressources », explique le Nicolas Chatelain, directeur logistique de Biopath Laboratoires. AD
N.B. : dans notre newsletter de lundi, nous mentionnions le récent recrutement par Kardinal de l’ex-DG de PTV Group en France, Raphaël de Castilla. Si celui-ci a bien exercé cette fonction du printemps 2014 à mai 2017, il avait ensuite retrouvé sa précédente fonction de directeur commercial, jusqu’au printemps 2019. Depuis mai 2017, c’est Didier Scellier qui officie à la direction générale de PTV Group en France.

 
   
 

Les agents de liaison de Biopath Laboratoires parcourent au quotidien plus de 7 000 km au cours de tournées auprès de 870 points de collecte en région Hauts-de-France.

Crédit photo Biopath Laboratoires
 
 
 
Traçabilité
Corteva Agriscience sérialise avec ZetesAtlas

Fournisseur de semences et de produits de protection des cultures, Corteva Agriscience déploie sur plusieurs de ses lignes de production la solution de « packaging execution » ZetesAtlas, de l’éditeur/intégrateur belge Zetes. Celle-ci permet de gérer et de sécuriser les processus d’identification/traçabilité de produits, cartons ou palettes sur des lignes de conditionnement, en tenant compte de l’agrégation produits/contenants. Corteva Agriscience l’a déjà mise en œuvre sur une dizaine de ses lignes de production en France, au Royaume-Uni et en Italie. « La généralisation de cette traçabilité en Europe doit lui permettre de réaliser à terme la sérialisation et l’agrégation de l’ensemble de ses produits et d’être en mesure d’anticiper l’arrivée de toute nouvelle norme dans le secteur phyto-pharmaceutique », souligne Zetes. Evolutive et directement connectée au système d’information de Corteva Agriscience, la solution ZetesAtlas assure un suivi de produits tout au long de sa chaîne d’approvisionnement en tenant compte des liens entre le conditionnement primaire et la palette, via l’exploitation de codes Datamatrix. Le tout avec des données peuvant être enregistrées et partagées sur le Cloud via la plateforme de traçabilité ZetesOlympus. AD

 
   
 

Corteva Agriscience a déjà déployé ZetesAtlas sur une dizaine de ses lignes de production en France, au Royaume-Uni et en Italie.

Crédit photo DR
 
 
IoT
Soget et l’ISEL ouvrent un Test-Lab au Havre

C’est en partenariat avec l’école havraise d’ingénieurs en logistique ISEL que l’éditeur normand de solutions portuaires Soget lance une plateforme de tests destinée à concevoir et déployer de nouvelles solutions supply chain autour de l’IoT et du réseau de communication bas débit LoRa. Ce Test-Lab IoT s’adresse à tous les acteurs publics et privés de la place souhaitant améliorer leurs performances via des solutions innovantes d’exploitation de données, et a été conçu pour tester en situation réelle leurs projets et innovations en la matière. Tous deux basés au Havre, l’éditeur et l’école sont déjà associés depuis trois ans dans le laboratoire de recherche public-privé Trafis Lab, destiné à mettre les ports à l’heure du 4.0 (un labo présidé par la douane française, qui compte également Haropa parmi ses co-fondateurs). Dans ce cadre, les deux partenaires ont déjà développé plusieurs solutions innovantes, comme une commande à distance d’ouverture de portes de conteneurs ou une solution de transmission d’informations relatives à la marchandise, in situ et en fonction du profil d’opérateur (données du PCS Soget). Avec des financements propres et une aide de la région, l’ISEL a en outre déjà déployé un réseau LoRa sur son campus havrais, à quelques pas du siège de Soget et de la Cité numérique du Havre. AD

 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Afrique du Sud
Imperial Logistics investit dans des jeunes pousses supply chain

En partenariat avec société de capital-risque Newtown Partners, le 3PL sud-africain Imperial Logistics a créé un fonds d’investissement doté d’une enveloppe de 20 M$ pour investir dans des start-ups des secteurs logistique & supply chain proposant des solutions disruptives à fort potentiel de développement. « Nous opérons dans un environnement en constante évolution en raison du développement des nouvelles technologies, explique Mohammed Akoojee, CEO d’Imperial Logistics. Avec la création de ce fonds, nous nous mettons en position d’affronter de futurs concurrents en nous permettant d’accéder à des technologies émergentes ainsi qu’à de nouveaux business models. » Le logisticien s’appuie sur un partenaire qui connaît bien le monde des start-up : basé en Afrique du Sud, Newtown Partners a des relais dans la Sillicon Valley et a déjà investi dans plusieurs startups, dont Chronicled, qui propose des solutions IoT et SC basées sur la Blockchain. AD

 
   
  Mohammed Akoojee, CEO d’Imperial Logistics.

Crédit photo : Imperial Logistics.
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
13 mars 2020


juin 2020

Mardi 23
au vendredi 26
SITL 2020
Parc des Expositions Paris Nord Villepinte
Hall 6

Découvrez le dernier numéro et abonnez-vous !



juillet 2020

Jeudi 02
Agora du SCM
9ème Gala Directeurs Supply Chain
17h30-23h45
Pavillon d'Armenonville (Paris)

Revivez la céremonie des rois 2020 ! Cliquez sur l’image ci-dessous et installer le lien de la vidéo.


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien