Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3233
 
Injonction contradictoire

Je ne sais pas à quoi va ressembler le monde d’après. En attendant, le monde « du pendant » s’avère peuplé d’injonctions contradictoires (ou paradoxales), au gré des phases de confinement, de déconfinement et de reconfinement. Rien d’étonnant à cela puisque les nécessités économiques et sanitaires entrent le plus souvent en conflit, ce qui conduit à une inévitable cohabitation de stratégies de « vivre avec le virus » et de « restez chez vous » dans différents aspects de la vie quotidienne des Français, le travail, les congés, l’école… et bientôt les fêtes de Noël. Cette forme d’ « en-même-temps-tisme » touche également notre secteur. « Actuellement, beaucoup de CEO demandent à leurs directeurs Supply Chain à la fois de réduire les coûts et d’augmenter la résilience de l’entreprise pour être capable d’encaisser les chocs extérieurs qui arriveront à l’avenir » nous a confié la semaine dernière le patron d’une start-up qui fait partie de notre sélection de pépites à découvrir dans le numéro de décembre du magazine. Selon lui, la seule et unique manière de résoudre cette injonction contradictoire est d’accroitre sa capacité de simulation afin de pouvoir mesurer à l’avance l’impact des décisions prises sur sa supply chain, notamment en matière d’économies. Sans doute a t-il raison, mais en cette période de confinement à l’approche des fêtes de Noël, dans le commerce et la distribution, la décision la plus impactante sur bon nombre de supply chains reste d’ordre politique.
Jean-Luc Rognon

 
 
 
Construction navale
Idea et les Chantiers de l’Atlantique s’embarquent vers l’Industrie 4.0

En septembre, le prestataire spécialisé en supply chain industrielle Idea a signé une extension de sa collaboration historique avec les Chantiers de l’Atlantique placée sous la bannière de l’Industrie 4.0, pour « une supply chain digitalisée et collaborative ». Idea se voit confirmé dans son rôle de prestataire référent du poids lourd de la construction navale sur les volets magasinage et transport, l’objectif étant de pousser plus loin la réduction des durées et des surfaces de stockage, et de mieux répondre aux besoins d’agilité et de productivité de ce client-phare. Conçue sur mesure, la nouvelle prestation se déploiera à partir de janvier 2021, sous le pilotage d’une « task force » d’une dizaine d’experts d’Idea afin d’assurer la continuité des services tout en formant les équipes terrain aux nouveaux process et outils digitaux en matière de monitoring et d’optimisation des flux sur site ou des flux de transport amont (aérien, maritime et routier). Un des jalons-clé du projet reposera en outre sur le transfert, en mars, d’une partie des opérations vers un nouveau magasin général in situ. C’est de longue date que la construction navale figure parmi les secteurs-cibles d’Idea, dont le siège se situe d’ailleurs à Montoir-de-Bretagne, à la limite de Saint-Nazaire. Sa collaboration au long cours avec les Chantiers de l’Atlantique avait ainsi débuté dès 1999, d’abord en s’appuyant sur une plateforme du prestataire, puis dans une logique in situ à partir de 2008. Les périmètres confiées se sont développés en parallèle, Idea assurant aussi bien la logistique d’équipements conséquents (profilés & coques), que le pilotage du transport ou la gestion du magasin général (avec une grande diversité de composants à gérer, au service des différents métiers et des différentes phases de construction des navires, ou des activités, métiers et phases de construction de l’ensemble des navires, ainsi que des sous-stations électriques et des champs éoliens offshore). « Dans le lien fort tissé entre Idea et les Chantiers de l’Atlantique, nos équipes s’engagent sur un plan de progrès permanent : réduction significative des mouvements à moindre valeur ajoutée, amélioration constante des taux de service, mutualisation des ressources. Cette collaboration étroite nous permet de mieux nous connaître et de grandir ensemble : le groupe se développe en logistique industrielle avec cet acteur incontournable de la construction maritime qui, lui, gagne en agilité avec nous », commente Nicolas Derouault, le directeur général du groupe Idea. MR

 
   
 

La nouvelle organisation que va mettre en place Idea pour les Chantiers de l’Atlantique reposera notamment sur une centralisation des magasins existants, et sur de nouveaux process relevant du Lean Manufacturing.

Crédit photo S. Bonniol / Idea
 
 
 
Distribution spécialisée
OneStock rassemble les retailers français sous la bannière #SauvonsNoël

Une trentaine de détaillants de tous secteurs (mode, lingerie, puériculture, luxe, sport, jouets, culture, maison & jardin) ont rallié la récente initiative #SauvonsNoël de la société française OneStock, spécialisée dans les solutions d’Order Management System (OMS). La très grande majorité sont des clients de la scale-up, mais tous les commerçants qui le désirent, quelle que soit leur taille, sont invités à les rejoindre. L’objectif est de rassembler sur le site sauvonsnoel.fr l’offre de ces commerces de proximité en encourageant les consommateurs, malgré le confinement, à se tourner pour leurs achats de Noël vers des enseignes françaises qui proposent des solutions connectées (Click & Collect, Ship From Store, e-Réservation, prise de rendez-vous en magasin). « Pour un commerce, interdire l’accès à sa vitrine, c’est interdire son principal avantage concurrentiel et nous voulons limiter la concurrence déloyale que cela induit avec les géants du e-commerce étrangers. Notamment à l’approche du “Black Friday” qui risque d’amplifier encore les effets catastrophiques de ce confinement, mais également aux conséquences écologiques funestes. Mais ce que nous voulons par-dessus tout bien sûr, c’est rouvrir les boutiques le 27 novembre au plus tard », a déclaré Jean-Christophe Garbino, le patron de Fashion Cube (marques Jules, Brice, Rouge-Gorge, Bizbee, Grain de Malice, Pimkie), qui soutient l’initiative, au même titre qu’Oxybul, Jacadi, Darjeeling, Intersport, ba&sh, Cultura ou PicWicToys. JLR

 
   
 

Lancée par Onestock, l’initiative #SauvonsNoël vise à mettre en avant les retailers tricolores qui proposent des solutions connectées à l’approche des fêtes de Noël.

Crédit photo DR
 
 
 
Dernier km
Yper va être généralisé chez Système U

La start-up spécialiste de la livraison collaborative Yper a annoncé la signature d’un partenariat national avec Système U. L’enseigne entend répondre aux nouvelles attentes des consommateurs avec la solution de son partenaire qui permet de se faire livrer des courses à domicile via des particuliers. Une vingtaine de ses adhérents totalisant une centaine de magasins et de drives donnent déjà accès à ce service déployé aujourd’hui dans plus de 2 500 villes et totalisant une communauté de 150 000 livreurs. « Le nouveau confinement confirme l’appétence accrue des consommateurs pour la livraison à domicile des courses, explique Dominique Schelcher, président de Système U. La densité de notre réseau, et nos implantations très largement situées dans des zones rurales et périurbaines, rendent ce partenariat particulièrement adapté aux attentes nouvelles de nos clients. » Son potentiel de déploiement est en outre important : l’enseigne totalise 1 600 points de vente en France (Hyper U, Super U, U Express et Utile). A noter par ailleurs qu’Yper souhaite développer son réseau de stockage de proximité exploité dans le cadre de son offre de livraison par coursiers (voir NL n°3189). AD

 
 
 
Gestion de stocks
Hitachi Industrial Equipment adopte Syncron Inventory

Pour optimiser ses stocks de pièces de rechange, l’équipementier Hitachi Industrial Equipement a décidé d’utiliser la solution Syncron Inventory de l’éditeur Syncron. Les opérations de gestion de stocks du fabricant d’équipements et solutions industriels fonctionnait jusqu’ici en silos en s’appuyant sur des systèmes hétérogènes. « Pour faire de la gestion des stocks des pièces de rechange un véritable avantage concurrentiel, il est essentiel d’avoir une approche rationalisée et une solution de gestion globale éprouvée et testée », explique Keigo Katsumata, directeur de la division pièces chez Hitachi Industrial Equipement. Avec la solution de la suite applicative intégrée Syncron Service Cloud, l’industriel veut disposer d’une visibilité globale et optimiser sa gestion de stocks : Syncron Inventory va lui permettre de centraliser toutes les données relatives aux stocks. Elle propose plusieurs outils d’analyse ainsi que de prévision/planification (Demand Forecasting, Replay Simulator, Advanced Seasonality…). « Nous sommes convaincus que la solution va jouer un rôle clé pour nous aider à augmenter la satisfaction client, réduire les opportunités manquées, améliorer l’efficacité opérationnelle et dépasser nos KPI à court et long termes », considère Keigo Katsumata. A noter par ailleurs que d’autres divisions du groupe Hitachi sont déjà utilisatrices de solutions Syncron, Hitachi High-Tech avec Syncron Inventory et Hitachi Construction Machinery avec Syncron Price. AD

 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Pays-Bas
Ewals Cargo Care accède à la visibilité temps réel avec Shippeo

Groupe de transport néerlandais, Ewals Cargo Care a décidé de bénéficier d’une visibilité temps réel et de calcul d’ETA via la plateforme Shippeo. Présent dans 15 pays en Europe, où il procède chaque jour à 3 400 chargements, le transporte dispose de 1 100 tracteurs et de 3 400 remorques. Il collabore avec des centaines de partenaires en transport multimodal et propose aussi bien des livraisons en lots complets (FTL) qu’en lots partiels (LTL). « La plateforme nous permettra d’améliorer notre efficacité opérationnelle et surtout d’offrir à nos clients un service plus qualitatif et proactif », souligne Bas Schoone, directeur général de la BU Ewals Logistics Control et responsable de la mise en œuvre de Shippeo chez Ewals Cargo Care. La plateforme connecte déjà plus de 140 000 transporteurs et intègre plus de 700 systèmes TMS et informatiques embarqués grâce à une API. « Les calculs d’ETA multi-parcours et multimodaux vont permettre à Ewals Cargo Care de se différencier », note Dennis van Bodegom, directeur de Shippeo Europe du Nord. AD

 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jl.rognon@info6tm.com

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
m.rabiller@info6tm.com

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 81 69 80 02 a.dias@info6tm.com
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
p.tesson@info6tm.com
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Tour Maine Montparnasse - Cedex 189 33, avenue du Maine 75015 PARIS
 
16 novembre 2020


novembre 2020

Lundi 16
au vendredi 20
Logistique (webinaires)
Industrie 4.0, Production (webinaires)

Mardi 17
et mercredi 18
Smart Ports, piers of the future
Live streaming event
Logistics, sustainability, innovation, digitalization

Held by 7 of the main ports in the world

Lundi 23
au vendredi 27
Logistique (webinaires)
Industrie 4.0, Engineering & Gestion des Assets (webinaires)

Mardi 24
Le S&OP : facteur clé de l’optimisation du BFR en 2021
11H
Organisé par :


décembre 2020

Mardi 08
au mercredi 9
SCE Digital
En partenariat avec Supply Chain Magazine

Jeudi 10
Webinaire Viséo
La planification de la supply chain au service d'une entreprise plus résiliente
11H

Feuilletez la version 2020 de l’Annuaire de la Supply Chain


Spécial dossier AUTOMATISATION


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien