Approvisionnements

Soutien gouvernemental face aux tensions sur les intrants industriels

NewsLetter | Soutien gouvernemental face aux tensions sur les intrants industriels | publié le : 15.04.2021

« Notre industrie connaît actuellement des épisodes de tensions d’approvisionnement : sur les semi-conducteurs depuis janvier et depuis de manière croissante sur d’autres composants, les intrants chimiques, les plastiques, l’acier, la pâte à papier, les autres métaux, le coton ou le bois » a indiqué hier Agnès Pannier-Runacher à la presse, à l’issue d’une réunion avec le président de France Industrie et les représentants six filières particulièrement impactées (automobile, agroalimentaire et bâtiment côté clients, électronique, métallurgie et chimie côté fournisseurs). Il s’agissait pour la ministre déléguée chargée de l’Industrie de faire un point d’étape sur les actions mises en place (depuis trois mois pour la filière semi-conducteurs et depuis un mois pour les autres). Sur le court terme, celles-ci sont de trois ordres : douanières (faciliter au maximum l’acheminement des matières premières), diplomatiques (interventions via les services économiques des ambassades pour tenter de re-prioriser des commandes chez un fournisseur étranger) et solidaires (déblocage de situation critiques en utilisant des stocks disponibles constitués par prudence chez d’autres industriels). Il est également prévu des mesures complémentaires : les acheteurs publics devront prendront en compte les difficultés d’appros de leurs fournisseurs et la grande distribution est appelée au bon sens et à la bienveillance pour ne pas appliquer à la lettre de pénalités logistiques. A plus long terme, le credo gouvernemental est de relocaliser les productions d’intrants critiques, en ce qui concerne notamment sur l’électronique, la chimie, les plastiques, l’acier et les métaux. Depuis septembre, 273 projets ont déjà été financés, représentant 462 M€ de soutiens publics. D’autres pistes sont à l’étude, comme l’accélération du recours aux matières recyclées quand c’est possible, en profitant du dispositif sur le plastique recyclé du plan de relance, qui permet de couvrir l’écart de prix. JLR

Agnès Pannier-Runacher, la ministre déléguée chargée de l’Industrie, a réuni hier les filières les plus impactées par les tensions d’approvisionnement sur les intrants industriels.
© DR

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format