Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Distribution
urbaine
RedE
démocratise
l'usage
du scooter
électrique
de livraison
La société nancéenne RedE (MD innovation), vient de réaliser une levée de fonds auprès de Pole Capital, spécialiste de l'innovation et de la mobilité. Après deux années de R&D, cette jeune entreprise a lancé la commercialisation de sa nouvelle gamme de scooters électriques auprès d'une clientèle professionnelle. Une version 100% dédiée aux livreurs et aux coursiers, dispose d'une autonomie de 60 km. Et son prix attractif (2.130 €) a convaincu en quelques mois nombre important de grands comptes dont Sushi Shop, Domino's Pizza ou encore Saveur & Vie en restauration livrée, mais également Stuart ou Amazon en messagerie express. « Nous sentons un véritable engouement des transporteurs pour les modes de livraisons écologiques », commente Valentin Dillenschneider, Directeur Général de RedE. Et déjà le 2 roues écolo multiplie les contacts commerciaux et se développe à grande vitesse dans les centres urbains : « Notre ambition est de démocratiser l'usage du scooter électrique chez les professionnels de la livraison. Nous leur montrons que nos scooters sont écologiques, et particulièrement rentables », affirme Etienne Mao, Président de RedE. En ce vendredi 2 juin, la décision de Donald Trump de tourner le dos aux accords de Paris sur le climat, donne plus que jamais envie de croire ce président Mao. JPG  
   
 
 
 
Clin d'oeil
Shiptify célèbre
à sa façon
le retour
sur Terre de
Thomas
Pesquet
C'est à 12h47 précise que le module Soyouz s'est
décroché de la station spatiale ISS, emportant à son bord notre spationaute Thomas Pesquet, accompagné du cosmonaute Oleg Novitskiy. Destination : le plancher des vaches, dans les plaines du Kazakhstan, avec une arrivée prévue à 16h09. La start-up Shiptify, qui propose une tour de contrôle transport digitale, s'est amusée pour l'occasion à développer un lien web faisant le parallèle entre une livraison classique B2B (Air, Sea, Road), et la « livraison » de notre spationaute tricolore. Histoire de faire découvrir en live, et avec humour, l'ergonomie et la puissance du tracking temps réel de leur outil. En espérant que le créneau de livraison soit respecté ! JLR
Pour découvrir
le lien
 
   
 
GNV
Les camions
rouges
passent au vert
A l'occasion de l'inauguration de la station publique de Bondoufle (Essonne), en région parisienne, XPO Logistics et GNVERT, filiale du Groupe ENGIE, ont annoncé leur collaboration en faveur du gaz naturel liquéfié (GNL) pour le transport routier de marchandises. Cette station publique de GNL/GNLC est située à proximité immédiate de l'agence de messagerie palettisée de XPO Logistics. Elle permettra ainsi l'avitaillement en GNL de la flotte de véhicules au gaz du transporteur de ce site, en ligne avec les ambitions des grandes agglomérations françaises et européennes. Le GNL offre en effet une autonomie de 1.500 km et répond ainsi aux enjeux opérationnels du transport routier de longue distance. Cette collaboration entre les deux entreprises permet à XPO Logistics d'être le premier prestataire de transport en France à intégrer pleinement une solution gaz naturel dans son offre standard. De plus, l'accord prévoit le déploiement de projets d'avitaillement à proximité de futures agences de XPO avec une flotte au gaz opérant en France. Forts de cette collaboration, les deux entreprises vont réaliser des essais d'utilisation de gaz « vert », du biométhane liquéfié appelé BioGNL, produit par méthanisation des boues de la station d'épuration du SIAAP à Valenton, dans le cadre du projet BIOGNVAL. Cette initiative vise à démontrer la faisabilité technico-économique de la production de ce carburant d'origine renouvelable dont le bilan carbone est quasiment neutre. JPG  
 
 
 
Prestataires
logistiques
Idéa va investir
dans le co-
développement
dans les 5 ans
qui viennent
Le plan stratégique ID2020 présenté hier par le groupe coopératif nantais Idéa a pour objectif de positionner d'ici les cinq ans qui viennent le prestataire comme une « ETI de référence, autonome et apportant un savoir-faire efficient à ses clients et partenaires industriels et de services ». Le principal changement de cap par rapport au précédent plan stratégique lancé en 2011 ? La volonté affichée de s'affirmer « en logisticien 4.0 », d'investir dans une approche « d'innovation incrémentale et disruptive », dans le développement des synergies, des savoir-faire avec des partenaires clés (notamment dans les énergies renouvelables et les nouvelles technologies), dont Idéa pourra ensuite faire bénéficier ses clients. « Aujourd'hui, nous avons la culture du prototype. Si vous voulez un exemple, c'est notamment ce que nous avons réalisé avec Scallog, en assumant le risque s'installer chez nous une solution avant la mise en développement chez Airbus. Nous allons d'ailleurs plus loin avec Scallog, puisque nous réfléchissons actuellement, en co-développement, à de nouveaux moyens applicables à la logistique industrielle dans le cadre d'un POC » nous a confié Bruno Hug de Larauze, le Pdg d'Idéa. Sur les 62 M € de plan d'investissement prévus entre 2017 et 2020, 10 M € seront ainsi consacrés à l'incubation de différentes start-up et au développement de nouveaux modèles, produits et services permettant de répondre en avance de phase aux besoins des clients (pilotage Supply Chian, analyse prédictive et curative, etc). Autre exemple, Idéa a contribué au financement et au développement en cours d'un projet dénommé Fifty Truck, une bourse en ligne pour optimiser le retour à vide des camions dans le transport urgent utilisés pour les flux tendus industriels. JLR
Photo ©Oioo.fr
 
   
 
Prestataires
logistiques
(suite)
Le Plan ID2020
n'oublie pas
l'environnement


« Nos valeurs, notre autonomie décisionnelle et notre capacité à privilégier des partenariats à long terme en particulier, permettent à nos clients d'externaliser une partie de leurs besoins financiers pour se recentrer sur leur coeur de métier » a déclaré le Pdg d'Idéa. Traduction : le fait d'être un groupe coopératif (la holding est une Scop), incessible et ne dépendant pas du CAC 40, donne quelques garanties à ses clients pour une collaboration sereine sur le moyen long terme, conformément à des valeurs de Responsabilité Sociale et Environnementale (le groupe est certifié ISO 26000). Idéa compte bien poursuivre dans ce registre. L'un des 5 axes du plan ID2020 est d'ailleurs de développer des Supply Chains collaboratives, responsable, souples, évolutives et vertueuses sur le plan environnemental. « A moyen terme, la fiscalité environnementale est inéluctable et il est capital de travailler sur des systèmes moins énergivores, sans doute plus chers en capex, mais qui une fois amortis offriront durablement un avantage compétitif et un gain de productivité » nous a expliqué Bruno Hug de Larauze, indiquant par ailleurs que la plupart des clients d'Idéa, généralement grands groupes internationaux, acceptent des engagements à plus long terme (contrats 3 à 6 ans). Le plan ID2020 vise une augmentation de CA de 110 M€ actuellement à 150 M€ en 2020, prévoit de recruter 200 nouveaux collaborateurs (avec un objectif cible de 1.300 personnes en 2020), et de passer de 45 à 70 M€ de fonds propres. « Cette augmentation de notre capacité financière, c'est la garantie de l'indépendance du groupe et c'est aussi notre crédibilité pour mener à bien nos projets innovants dans la durée, en renforçant nos compétences de haut niveau ». Sur le plan commercial, le prestataire veut consolider ses marchés clés actuels (aéronautique, énergie, naval, défense, industrie, vrac et menuiserie) mais aussi s'ouvrir à d'autres secteurs comme la logistique de chantier et le bâtiment. JLR
Photo : Bruno Hug de Larauze, le Pdg d'Idéa ©Oioo.fr
 
 
 
 
Net zero carbon
Le World GBC
fixe un cap
mondial
à l'industrie et
au secteur de
la construction
La réduction de l'empreinte carbone, l'amélioration de la performance énergétique des bâtiments relève d'une dynamique mondiale forte qui s'inscrit notamment dans les engagements de l'Accord de Paris. Afin de la renforcer et de promouvoir une ambition commune mobilisatrice, le World Green Building Council (World GBC), dont l'Alliance HQE-GBC est le membre français, vient de publier un nouveau rapport. Deux objectifs globaux y sont affichés : tous les bâtiments neufs et les rénovations lourdes doivent être « net zero carbon » en 2030 et 100% des bâtiments en 2050. Les bâtiments logistiques sont concernés. JPG
Accéder
à ce rapport en PDF
 
 
Maritime
Les voiliers
cargos
verront-ils
le jour ?
TOWT - Transport à la Voile - développe depuis 2009 une activité de transport décarboné de marchandises sur de grands voiliers. Cette organisation souhaite la création d'une nouvelle génération de navires : les voiliers cargos. Mais elle s'est heurtée jusqu'ici à une fin de non-recevoir. Aujourd'hui son co-fondateur, Guillaume le grand, interpelle la représentation nationale : « A l'occasion d'une précédente sollicitation, nous vous avions sensibilisé sur les contraintes imposées par la réglementation existante à notre activité, sur des grands voiliers battant pavillon français : Lever les contraintes à une activité émergente : le transport à la voile. Dans ce cadre, nous nous réjouissons de la publication au Journal Officiel le 10 mai dernier de l'arrêté permettant aux navires traditionnels à voile de transporter des marchandises. C'est à vous que nous devons l'impulsion parlementaire de cette sensibilisation au niveau exécutif et administratif et nous tenons à vous en remercier et saluer l'efficience de vos questions. A l'occasion de cette publication, de la campagne actuelle, et alors que les sujets environnementaux et maritimes semblent se répartir au niveau exécutif entre deux ministères, nous souhaiterions dès à présent nous mettre en ordre de marche pour avancer sur le projet qui nous guide : la construction des premiers voiliers-cargos modernes. En effet, nos « Propositions pour permettre l'émergence d'une nouvelle génération de navires : Les Voiliers-Cargos" sont restées sans réponse à ce jour. Il semble en effet nécessaire de penser la transition énergétique de façon réaliste et économique tout en répondant à un besoin de différenciation par un mode de transport alternatif et efficient ». Alors à quand les grands voiliers-cargos ? JPG  
   
 
Digitalisation
CGI implante
un pôle
d'excellence
SC à Lyon
Le géant canadien des services IT a ouvert en mai à Lyon un « centre mondial d'excellence » dédié à la transformation digitale de la Supply Chain et des écosystèmes de ses clients partout dans le monde. Une priorité pour plus de 90 % du millier de dirigeants du secteur manufacturing ou transport récemment interrogés par CGI dans le cadre d'une étude ad hoc. Ce nouveau pôle regroupe pas moins de 350 collaborateurs déjà experts du numérique et ayant développé une expertise en SC, ou spécialistes d'autres univers fonctionnels. Et 250 recrutements sont annoncés en renfort d'ici 2 ans. Ces équipes s'attacheront à 3 principaux enjeux relevant de la digitalisation de la SC de leurs clients : l'amélioration de la collecte et du partage des données pour mieux en tirer parti, leur mise à profit pour repenser leurs modèles organisationnels, et l'intégration des technologies numériques pour transformer et automatiser les processus des SC traditionnelles. Pour relever ces défis, CGI fait valoir ses solutions de plate-forme collaborative ou de tour de contrôle permettant une visibilité accrue sur les flux, une meilleure planification de la logistique et des gains en performance de la chaine de production. Ce centre d'excellence mettra aussi en place des forums de discussion entre ses experts SC et ses clients, et tachera de développer tout un écosystème d'échanges pour favoriser le partage d'expérience et des meilleures pratiques. Il bénéficiera d'un budget de fonctionnement de 500 K€ annuels, et CGI a déjà investi 1 M€ en équipements, en formation, ou dans le développement de solutions/prototypes. A ce stade, il s'agit du 1er centre d'excellence dédié à ce sujet innovant dans le réseau mondial de CGI, qui compte quelques 70.000 collaborateurs, dont 2.800 experts de la Supply Chain. Notons que le groupe canadien avait déjà ouvert en 2015 à Lille un centre similaire dédié aux problématiques du retail, et qu'à l'échelle hexagonale, il a annoncé un objectif de 1.800 recrutements cette année. MR  
 
INFOS INTERNATIONALES
 
Classement
Amazon
nouveau Master
du Gartner
A l'occasion de la Gartner Supply Chain Executive Conference organisée fin mai à Scottsdale (Arizona), le cabinet a dévoilé les résultats de son 13e classement Supply Chain Top 25. La catégorie des Masters créée en 2015 pour honorer les sociétés ayant figuré dans le Top 5 durant sept des dix dernières années s'est étoffée en 2016 avec l'arrivée d'Amazon. L'e-commerçant est ainsi récompensé pour ses efforts de maitrise de la Supply Chain, à grand renfort d'investissement dans les nouvelles technologies et ses capacités, et ce aussi bien au niveau de l'entreposage que du transport. Inchangés, les autres Masters se nomment Apple, pour son innovation et son amélioration continue en matière de production et de distribution, et Procter & Gamble pour ses initiatives Demand Driven et la synchronisation de sa SC de bout-en-bout. La première place du Top 25 revient donc une nouvelle fois à Unilever, reconnu par ses paires comme un modèle dans le respect de l'environnement, P&G a notamment réduit en cinq ans de 20% la part du routier dans ses opérations transport en Europe, et comme un innovateur : la multinationale accélère la digitalisation de ses opérations avec notamment la mise en place de la réalité augmentée et virtuelle, de robots collaboratifs ou encore d'une application capable d'analyser en temps réel la performance de la production. Mc Donald demeure N°2 en raison de sa volonté affichée d'améliorer la qualité des aliments et de mettre en place un sourcing plus responsable : il se donne 10 ans pour utiliser des œufs 100% plein air ce qui sera compliqué vu les 2 Md d'œufs qu'il consomme chaque année. Complétant le tiercé, Inditex (Zara) fait son entrée sur le podium grâce à une performance financière « remarquable » et une efficacité de la SC à toute épreuve : les articles passent du concept à la réalité en deux semaines et sont livrés partout dans le monde en 48h du fait d'une production éparpillée, notamment en Espagne, en Turquie et en Afrique du Nord. PM  
 
Classement
Cisco Systems
fait un bond
grâce à son plan
de réduction
de CO2

Cisco Systems fait un bond de trois places dans le SC TOP 25 du Gartner grâce à une note RSE de 10/10 obtenue suite à la mise en place d'un plan de réduction de 1 Mt d'émissions de CO2 à horizon 2020. A noter que Cisco considère désormais sa SC comme un service à valeur ajoutée et non un centre de coûts. Enfin H&M conserve sa cinquième position en raison de ses nombreuses initiatives en matière de RSE et de sa performance financière. Les plus belles progressions sont à mettre au compte de Johnson & Johnson (13e, +8) qui s'est engagé à respecter les objectifs de développement durable 2030 des Nations Unies, et de Nokia qui effectue un spectaculaire retour dans le classement (15e), la firme finlandaise désormais focalisée sur les réseaux de communications a racheté Alcatel-Lucent et mise sur la digitalisation de sa SC et l'automatisation de sa production. Les deux autres nouveaux venus se nomment Diageo (23) et Samsung Electronics (25), aux dépends de GlaxoSmithKline. Les meilleurs performances reflètent les grandes tendances de l'année observées par le Gartner et partout dans le monde, à commencer par la prise de conscience sociale et environnementale. Le sourcing éthique et les initiatives de défense des écosystèmes, qu'il s'agisse de l'environnement, de l'Homme, des femmes, des collaborateurs ou des partenaires, font désormais partie des priorités des Fortune 500. Deuxième tendance notable en 2016, la recherche d'agilité et de résilience pour faire face aux aléas, menaces, multiples risques et à un avenir incertain. Enfin, troisième tendance, ou plutôt véritable lame de fond, la digitalisation (et automatisation) tous azimuts. Outre le Big Data, l'IoT, l'intelligence artificielle et la blockchain, Gartner note une véritable explosion des solutions d'automatisation au niveau mondial et en particulier en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Classement complet ci-dessous. PM
 
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
2 juin 2017

JUIN 2017

Jeudi 12
COMPLET
28e édition du
Trophée de Golf

Organisé par
SCMagazine,
Logistiques
Magazine,
L'Officiel des
transporteurs
et Actu-transport-
logistique.fr
En partenariat
avec :EOL,
GENERIX Group
De 10h à 19h15
Golf de
Saint-Cloud
Paris


Mardi 20
Restitution
Enquête
TALANCONSULTING
Track & Trace
2017
« Besoins
et solutions
de traçabilité
dans le transport :
enquête et retour
d'expérience »

En collaboration
avec :
l'Institut du
Commerce
et SCMagazine
De 9 h à 12h
Au siège de
TalanConsulting
Paris 16e


Jeudi 22
Conférence
WAVESTONE
Restitution
de l'étude
« Industrie 4.0 :
Quelles réalités,
quel potentiel ? »

Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 10h30
Châteauform'City
Monceau
Paris 8e


Vendredi 30

Conférence
S&OP/IBP
Organisée par
JDA Software
« Développez
vos prévisions,
segmentez
(mieux), et
rentabilisez vos
opérations !
»
Partenaire :
SCMagazine
De 14h à 17h
Université
Paris Dauphine
Paris 16e