Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3235
Digitalisation transport
Velux France gère ses flux intersites via Join2ship

Souhaitant disposer d’une solution de visibilité temps réel de ses opérations de transport, le fabricant de fenêtres de toit Velux France a opté pour la plateforme collaborative Join2ship de l’éditeur DDS Logistics. Evoluant dans le périmètre du groupe danois VKR Holding A/S, Velux France dispose de quatre usines situées à Feuquières-en-Vimeu (80), Bourbonne-les-Bains (52), Marnay (70) et Reignier-Esery (74), s’appuie sur deux plateformes cross-dock de partenaires transporteurs au niveau de ses flux nationaux messagerie et lots destinés au sud-est de la France et a réintégré l’an dernier toutes ses opérations de stockage, préparation de commandes et expédition sur son site de Feuquières-en-Vimeu (voir NL n°2983). « Chaque jour, plus de cinquante navettes transport partent de nos sites de fabrication via nos centres de distribution ou dépôts pour alimenter la France et l’Europe, souligne Vincent Arnoux, directeur logistique de Velux France. Dans cette organisation, nous faisions face à un manque de suivi sur les départs et arrivées de nos navettes entre les différents sites. Nous avons donc recherché une solution capable de nous apporter une visibilité temps réel pour améliorer notre organisation logistique et contrôler le respect des contrats de nos transporteurs. » Opérationnelle depuis le mois de septembre chez l’industriel, la plateforme collaborative Join2ship a été déployée à ce jour au niveau de la gestion de ses navettes approvisionnant l’Europe ainsi que celles transitant entre son usine de Feuquières-en-Vimeu et les plateformes cross-docks de ses partenaires transporteurs situées à Massy et Wissous (91). La solution va ainsi lui permettre de gérer et suivre en temps réel 4 500 expéditions, avec d’autant plus d’efficacité que Velux France exploite aussi l’application de tracing mobile temps réel de Join2ship. « Elle nous permet un suivi immédiat et sans faille de nos transporteurs, note Marc Lachaize, responsable transport de Velux France. Les photos prises au départ et à l’arrivée des colis permettent d’améliorer la qualité du chargement et évitent les litiges avec nos transporteurs. » En début d’année prochaine, l’industriel entend par ailleurs offrir une plus grande visibilité à ses clients en s’appuyant sur Join2ship. En plus de suivre le statut de leurs commandes, ces clients pourront avoir une visibilité sur l’arrivée de leurs livraisons et être alertés en cas de retard. A noter aussi que Velux envisage un déploiement européen de Join2ship. AD

 
   
 

Velux exploite quatre usines et un centre national de distribution en France. D’une surface de 15 000 m², ce dernier est adossé à son usine de Feuquières-en-Vimeu (80).

Crédit photo Velux France
 
 
 
Multimodal
Geodis ouvre un hub rail-route à Dourges chez Segro

Début novembre, les équipes Road Transport de Geodis ont mis en opération un nouveau hub rail-route au sein du parc multimodal Delta 3 de Dourges, au cœur de l’ancien bassin minier du Pas-de-Calais. La plate-forme en question s’étend sur 35 000 m², avec un entrepôt de 10 000 m² longeant les voies ferrées, et constitue la première tranche du nouveau Segro Logistics Park Dourges. Cette infrastructure renforce les capacités opérationnelles de Geodis sur l’axe ferroviaire nord-sud, en se substituant à son ancien site de Compiègne, dans l’Oise. « En déplaçant notre hub de 120 km vers le nord, nous nous implantons au cœur de la zone où se situent la plupart de nos clients. Cela permet d’accroître les trajets réalisés par le rail », indique Olivier Alliès, directeur Multimodal de l’activité Road Transport de Geodis. Sans compter que le nouveau site de Dourges bénéficie d’une meilleure accessibilité routière que l’ancienne implantation, située en centre-ville. Désormais chaque nuit, un train de 31 wagons à destination de son hub d’Avignon est chargé pour des clients relevant surtout de la grande distribution, le « sillon » permettant d’opérer chaque jour un trajet dans chaque sens, pour une capacité de chargement équivalent à 100 camions complets. Geodis fait valoir une réduction des émissions de gaz à effet de serre pouvant atteindre -75%, et sa capacité à assurer des temps de livraison de bout en bout inférieurs ou égaux aux solutions routières, à prix équivalent. Côté immobilier, le nouveau bâtiment a été conçu sur mesure pour les besoins de l’activité, avec 21 quais côtés camions le long de cette halle de 385 m de long (pour 27 m de large) et de l’autre côté la capacité de charger simultanément 16 wagons, soit un demi-train. Pour ce projet, le développeur-investisseur Segro était accompagné du cabinet Avantpropos Architectes, sachant que la 2ème phase de ce nouveau parc de 7,4 hectares prévoit la construction courant 2021 d’un bâtiment de taille équivalente de l’autre côté de la voie ferrée. « Cette nouvelle réalisation confirme notre capacité à proposer des solutions adaptées à chaque étape de la supply chain, de la logistique XXL aux formats destinés à la distribution urbaine et la logistique du dernier kilomètre », note Laurence Giard, directrice générale de Segro France. Et ce projet tire parti du potentiel du parc Delta 3, développé depuis 2003 sur quelque 450 hectares autour d’un terminal de transport combiné (ferroviaire-routier et fluvial) avec l’ambition d’offrir à terme pas moins de 760 000 m² d’entrepôts. MR

 
   
 

Pour charger efficacement pas moins de 16 wagons en simultané, la nouvelle halle multimodale de Geodis sur le Segro Logistics Park Dourges s’étire tout en longueur.

Crédit photo Act’Studio
 
 
 
Prix européen
(Re)visionnez la vidéo de la meilleure présentation des ELA Awards

L’évènement en ligne des ELA Awards le 10 novembre a mis en avant le projet français Mg2+, Roi de la Supply Chain 2020, qui a remporté haut la main le prix de la meilleure présentation européenne, avec 54% des suffrages du public. Mais peut-être n’avez-vous pas pu assister en live à sa prestation, du même niveau que celle que l’équipe Carambar & Co, Mondelez, Cémoi, Ferrero, Interlog et FM Logistic avait réalisé en début d’année, lors du Forum des Rois de la Supply Chain, le 14 janvier. Nous vous proposons un lien pour voir la séquence vidéo qui faisait partie de leur présentation lors des ELA Awards. Rappelons que ce projet de pooling innovant, en remportant le Grand Prix des Rois de la Supply Chain, avait été qualifié par France Supply Chain by Aslog (membre français de l’ELA, European Logistics Association) en tant que champion français pour les ELA Awards 2020, en vertu d’un partenariat avec Supply Chain Magazine. A noter que ce partenariat est toujours d’actualité pour l’édition des Rois 2021. JLR

Pour voir ou revoir la vidéo du projet Mg2+ aux ELA Awards, cliquez ici

 
   
  Crédit photo Mg2+  
 
 
Prévisions / planification
Colibri et Demand Driven Technologies associés dans une SC
« intuitive »

L‘éditeur français Colibri et Demand Driven Technologies, le pionnier américain du DDMRP qui a ouvert cette année un bureau européen à Bordeaux, ont signé un partenariat visant à proposer à leurs clients un ensemble de solutions intuitives, collaboratives, simples à mettre en œuvre et efficaces « pour faire face avec sérénité à un environnement de plus en plus volatil ». « Nos offres sont complémentaires, entre le module collaboratif de prévisions de vente Vision de Colibri et notre approche DDMRP. Cette dernière offre plusieurs points d’entrées avec le processus de prévision, au niveau du S&OP mais également pour dimensionner les buffers de stocks, notamment dans le cas d’activités promotionnelles par exemple » nous a confié Bernard Milian, le directeur de la filiale française de Demand Driven Technologies. Cette collaboration devrait principalement cibler dans un premier temps l’industrie manufacturière avec des problématiques de charge / capacité et de nomenclature multiniveaux. Les deux partenaires ont prévu de présenter plus avant leur partenariat et l’interopérabilité de leurs outils lors d’un webinaire qu’ils organisent le 3 décembre prochain. JLR

 
 
 
Automatisation
Cdiscount va se doter d’un 3ème système Exotec

Le site logistique historique de Cdiscount à Cestas, au sud de Bordeaux, avait déjà accueilli le tout premier système Skypod d’Exotec en 2017, dans le cadre de la collaboration tissée entre le géant français du e-commerce et la start-up alors émergente. Et c’est dans un des entrepôts de ce même site que Cdiscount annonce la future installation de son 3ème système, qui comportera quelque 22 500 bacs multi-compartiments, déplacés vers les postes de réassort et de picking via 34 robots. La mise en service est annoncée pour mai 2021 et permettra au e-commerçant de renforcer ses capacités opérationnelles sur place, et d’augmenter encore le nombre de ses références stockées. Il ne s’agira certes pas du plus important des trois Skypod au service de Cdiscount, celui mis en place sur son entrepôt de Réau début 2019 avoisinant les 50 000 bacs, mais avec ce nouveau contrat, ce seront pas moins de 85 robots au total qui concourront à ses préparations de commandes. Un des atouts de la solution tient à sa flexibilité qui permet d’ajouter des emplacements au fil de l’augmentation du nombre des références, et des robots pour répondre aux pics d’activité, le tout sans interrompre l’exploitation. « Cette 3ème installation vient renforcer le partenariat développé avec Exotec depuis 4 ans déjà. Ce système de robots que nous avons co-construit et déployé à Cestas puis Réau, nous a permis d’améliorer considérablement les conditions de travail de nos opérateurs, et d’augmenter notre cadence de préparation comme notre densité de stockage », se félicite Pierre-Yves Escarpit, le directeur général adjoint en charge de la supply chain et des systèmes d’information chez Cdiscount. MR

 
   
 

En mai prochain, Cdiscount disposera de son 3ème système Skypod d’Exotec, sur son entrepôt de Cestas, mais le plus vaste sera encore celui déployé ici début 2019, au sein de son entrepôt francilien de Réau.

Crédit photo M. Rabiller
 
 
 
Engins de manutention
Dachser France équipe sa première agence en chariots lithium-ion

Le prestataire transport et logistique Dachser a doté son agence de Cergy-Pontoise (95) de chariots lithium-ion fournis par le spécialiste des solutions intralogistiques Jungheinrich. « Le passage à la technologie lithium-ion revêt de nombreux avantages parmi lesquels le gain de temps et la facilité d’entretien des batteries qui sont tous deux synonymes de productivité au quotidien pour toutes les opérations de manutention », explique le logisticien dans un communiqué. Or, la première agence française du prestataire à migrer vers cette technologie est importante au sein de son réseau, disposant d’un parc de 20 gerbeurs et chariots autoportés exploités chacun de 2 000 à 2 800 heures/an. Les engins de manutention lithium-ion qui y ont été déployés sont aujourd’hui rechargés une seule fois pendant trente minutes lors des changements d’équipes, récupérant ainsi à 70 % leur capacité initiale. A noter par ailleurs que la technologie des batteries, les infrastructures de chargement et les logiciels de gestion de l’énergie lithium-ion ont été déployés en partenariat avec la société Triathlon Batterien, partenaire de Jungheinrich (voir NL n°2965). Dachser prévoit aussi désormais d’adopter cette technologie pour d’autres de ses agences, toujours en s’appuyant sur Jungheinrich. AD

 
   
 

Les chariots lithium-ion ont été déployés dans l’agence Dachser de Cergy-Pontoise (95).

Crédit photo DR
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Etats-Unis
Des micro centres de distribution
dans les hypers


Les grandes chaines d'hypermarchés américaines testent les micro-centres de distribution (micro-fulfillment) pour répondre plus vite à l'explosion des commandes en ligne. C'est ainsi que WalMart utilise la technologie Alphabot de la startup américaine Alert Innovation dans le New Hampshire. Le groupe Albertsons s'est entendu avec l'entreprise Takeoff Technologies qui a installé 2 micro-centres automatisés à San Francisco et à San Jose en Californie. Au Texas, HEB LP a fait affaire avec le suisse Swisslog et à New York l'israélien Fabric construit un centre de 930 m² pour l'épicier en ligne Fresh Direct. Les partenaires technologiques sont différents, mais tous suivent à peu près le même modèle. On installe un centre de distribution plus petit en ville, à l'arrière des magasins ou dans des entrepôts urbains, et des robots se chargent de la sélection et du transport des produits vers un point contact où un employé finira la commande. La livraison est assurée en quelques heures, au lieu de plusieurs jours. CCT

 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jl.rognon@info6tm.com

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
m.rabiller@info6tm.com

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 81 69 80 02 a.dias@info6tm.com
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
p.tesson@info6tm.com
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Tour Maine Montparnasse - Cedex 189 33, avenue du Maine 75015 PARIS
 
18 novembre 2020


novembre 2020

Lundi 16
au vendredi 20
Logistique (webinaires)
Industrie 4.0, Production (webinaires)

Mardi 17
et mercredi 18
Smart Ports, piers of the future
Live streaming event
Logistics, sustainability, innovation, digitalization

Held by 7 of the main ports in the world

Lundi 23
au vendredi 27
Logistique (webinaires)
Industrie 4.0, Engineering & Gestion des Assets (webinaires)

Mardi 24
Le S&OP : facteur clé de l’optimisation du BFR en 2021
11H
Organisé par :


décembre 2020

Mardi 08
au mercredi 9
SCE Digital
En partenariat avec Supply Chain Magazine

Jeudi 10
Webinaire VISEO
La planification de la supply chain au service d'une entreprise plus résiliente
11H

Mardi 15
Webinaire Heineken
Heineken Supply Chain Planning : Accélération de la création de valeur dans un monde volatil
11H

Découvrez le dernier numéro et abonnez-vous !


Spécial dossier AUTOMATISATION


Feuilletez la version 2020 de l’Annuaire de la Supply Chain


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien