Logistique urbaine

Un ʻliving labʼ à Lyon pour modéliser les émissions via jumeau numérique

NewsLetter | Un ʻliving labʼ à Lyon pour modéliser les émissions via jumeau numérique | publié le : 06.05.2022

En avril, une expérimentation innovante en matière de logistique urbaine à faibles émissions s’est lancée à Lyon, dans le cadre d’un projet de recherche et de tests sur 6 métropoles européennes baptisé LEAD (Low Emission Adaptative last-mile logistics through Digital twins). Le principe est de déployer une formule innovante de logistique du dernier km et d’en modéliser l’impact en termes de réduction des émissions carbone via un jumeau numérique. Dans la capitale des Gaules, le ʻliving labʼ mis en place jusqu’à fin mai 2023 associe Lyon Confluence, l’aménageur de ce quartier en pleine reconversion post-industrielle, l’opérateur Lyon Parc Auto (LPA), et l’Institut de recherche Technologique SystemX, sans oublier les deux entreprises sélectionnées pour ce test grandeur nature : l’opérateur de livraison du dernier km Swoopin, et le distributeur de matériel électrique Rexel. En pratique, un hub de proximité s’est mis en place au -1 du parc de stationnement LPA marché Gare, où le premier opère le déchargement de ses e-vans et l’orchestration des livraisons en centre-ville via sa flotte de 40 vélos-cargos électriques, tandis que le second dispose de cellules de consignes permettant aux artisans et autres acteurs du bâtiment de retirer leurs commandes de matériel, donc de limiter le nombre de livraison ou les km parcourus par Rexel ou par ses clients. Ces deux volets alimentent le jumeau numérique développé par l’IRT SystemX pour modéliser la logistique urbaine à l’échelle du territoire de La Confluence, les données portant par exemple sur le nombre de livraisons quotidiennes, le poids des colis, le type de marchandises, de véhicule utilisé pour le trajet amont comme en livraison, les km parcourus, le nombre d’habitants de la zone de chalandise concernée et le rythme de leurs commandes selon leur profil social, etc. L’enjeu est de mesurer les impacts des deux expérimentations sur le trafic urbain, l’organisation des flux ou l’environnement, mais aussi de tester la « réplicabilité » de ces solutions, avec la possibilité de simuler différents scénarios d’organisation. MR

L’expérimentation lyonnaise modélise les formules de logistique urbaine déployées par l’opérateur de livraison Swoopin et le distributeur de matériel électrique Rexel.
© SPL Lyon Confluence

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format