Aéronautique

Airbus, Daher et Barjane « en ménage à trois » pour le MRO des hélicoptères

NewsLetter | Airbus, Daher et Barjane « en ménage à trois » pour le MRO des hélicoptères | publié le : 17.06.2022

L’inauguration hier du site de 13 400 m² signé Barjane pour le tandem Airbus Helicopters et son prestataire Daher sur le parc AeroliansParis jouxtant l’aéroport CDG a réuni les nombreuses parties prenantes opérationnelles et institutionnelles du projet (voir photo et NL 3245). Mis à l’agenda début 2019 sous le nom Log4.0 MRO (Maintenance, Repair & Overhaul), il regroupe les activités de sites à Gonesse et Marly (5-6 000 m² chacun), transférées sur fin 2021 vers la cellule de 12 000 m² de celui-ci à Tremblay. « L’enjeu était de gagner en performance opérationnelle, au service de nos 3 000 clients et leurs 12 000 hélicoptères civils et militaires –à 50/50–opérant dans 150 pays, mais aussi de gagner en performance économique au service de notre croissance », a indiqué Christoph Zammert, Executive VP Customer Support & Services d’Airbus Helicopters, avant de nous préciser que l’après-vente compte pour la moitié du CA (6,5 Md€ en 2021). Très peu de pièces neuves dans les flux traités sur place, ce site MRO se concentre sur celles envoyées pour réparation ou entretien par les clients, qui sont expédiées vers les réparateurs spécialisés partout dans le monde, puis traitées ici en retour avec un enjeu de contrôle qualité / navigabilité à assurer pour l’hélicoptériste, avant un renvoi au client à l’issue d’un cycle TAT (Turnaroud Time) qui se compte en jours ou semaines. Petites pièces très diverses, équipements nécessitant des moyens de manutention ou de décaissage spécifiques, et pales de rotor stockées sur cantilever : trois circuits cohabitent, en séparant pièces non-avionnables retournées et pièces avionnables réparées. « Il s’agit de flux complexes, sur le plan physique comme administratif et documentaire, avec un volet douane et de gestion transport à l’international, sachant qu’une pièce non livrée, c’est un hélicoptère au sol », a relevé Patrick Jeanroy, Senior VP Opérations logistiques de Daher, qui emploie trois bons quarts des 200 collaborateurs sur place. Et c’est même un millier de personnes que son groupe mobilise auprès d’Airbus Helicopters sur 7 sites dans 4 pays, dans le cadre d’un partenariat portant non seulement sur cette logistique opérationnelle mais aussi sur l’ingénierie (Daher étant aussi fournisseur de structures avec sa casquette d’industriel de l’aéronautique). Et ce tandem tient du « ménage à trois » en ajoutant le volet immobilier, a plaisanté Léo Barlatier, le président de Barjane, qui a investi 15 M€ dans ce nouveau projet qui prolonge la collaboration initiée il y a dix ans avec la plateforme de 46 000 m² réalisée à Marignane pour un autre volet de ce MRO. MR

De gauche à droite : Léo Barlatier (Barjane), Denis Millard (Grand Paris Aménagement), François Asensi (maire de Tremblay-en-France), Patrick Jeanroy (Daher), Olivier Guyon (EPT Paris Terres d’Envol) et Christoph Zammert (Airbus Helicopters).
© Airbus Helicopters / Amélie Laurin

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format