Digitalisation

Nabu s’attaque à la « paperasse » du commerce international

NewsLetter | Nabu s’attaque à la « paperasse » du commerce international | publié le : 09.09.2022

Créée en 2018, la société Nabu emprunte son nom au dieu-scribe de la mythologie mésopotamienne. Cette startup strasbourgeoise a développé une plateforme d'extraction automatique de documents de logistique liés au transport de marchandise, dont la première version sort ce mois-ci. « Avec cette première mouture, notre objectif est de libérer complètement le commerce international de la paperasse » nous a confié son CEO, Arnaud Doly. Concrètement, la plate-forme récupère automatiquement les informations contenues dans les divers documents associés à une cargaison lors d’un transport international (factures, listes de colisage, certificats d’origine, incoterms, etc), et les transforme aux bons formats en s’appuyant sur des règles métiers et des algorithmes d’IA pour les intégrer directement dans les logiciels de déclarations douanières, sans ressaisies de données. L’intégration est déjà effective avec Conex et Easylog, et elle le sera bientôt avec Akanea. « Les documents du transport international, quasiment à 100% en format papier, c’est une horreur en matière de productivité. Ils regorgent d’infos, d’annotations, etc. Cette capture intelligente des informations va permettre d’accélérer considérablement le travail administratif, et donc le dédouanement des marchandises et l’efficacité du maillon transport » explique Arnaud Doly. Nabu commence ce mois-ci les pilotes avec trois transitaires, dont un grand représentant en douanes français. La startup ne cache pas ses ambitions européennes et même nord-américaines (elle a fait partie du programme d'accélération de Techstars à Montréal, de septembre à décembre 2021). Son effectif est actuellement de 7 personnes, et quatre recrutements sont en cours, plutôt orientés technique (développeurs et ingénieurs en IA). Il faut dire que Nabu a déjà dans l’idée d’étendre les fonctionnalités collaboratives de sa plate-forme, avec un périmètre élargi au pilotage transport et à la gestion de stocks. JLR

Arnaud Doly, le CEO de Nabu.
© Nabu

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format