Immobilier logistique

Rebaptisé Telamon, le Groupe Panhard réaffirme ses ambitions

NewsLetter | Rebaptisé Telamon, le Groupe Panhard réaffirme ses ambitions | publié le : 23.11.2022

Promoteur-investisseur fondé en 1995 et devenu clé dans le paysage français de l’immobilier logistique, le Groupe Panhard adopte le nom de Telamon, terme désignant un pilier sculpté à visage d’homme (une figure d’architecture antique mieux connue dans son équivalent féminin, la cariatide). « Symbole d’un immobilier à visage humain, la référence évoque la pérennité, associée à des valeurs de solidité et de durabilité, et traduit le nouvel élan du groupe. Sur une décennie, nous sommes en effet passé d’une équipe de moins de 10 personnes concentrée sur des projets logistiques en Ile-de-France à plus d’une cinquantaine aujourd’hui, avec des compétences diversifiées et une offre étoffée » nous fait valoir Christophe Bouthors, président de Telamon. Si la logistique reste le cœur de l’activité, en tant que promoteur, investisseur et depuis 2016 en asset management (voir brève suivante), le volet promotion s’est en effet étendu aux parcs d’activités, avec une équipe dédiée en constitution et quelque 100 000 m² en développement, notamment Brétigny ou Survilliers (95). Sans compter un volet résidentiel amorcé en 2016 en Ile-de-France, qui fait de Telamon un multi-spécialiste en immobilier et lui permet par exemple de mener son premier projet vraiment mixte : un programme de quasi 30 000 m² en cours de construction dans le quartier des Groues, sur Paris La Défense, associant 250 logements, un campus d’enseignement, des commerces et 6 000 m² typés logistique urbaine, destinés au spécialiste du stockage pros/particuliers Une Pièce en Plus (qui occupait une partie du site). Un dernier versant porte sur le volet environnemental et la transition énergétique, avec une activité de production d’électricité photovoltaïque en toiture de ses sites, non seulement pour leur autoconsommation mais aussi pour l’injection dans le réseau, via le dispositif d’appels d’offres de la CRE. Telamon entend d’ailleurs conserver les installations en propriété, alors que ce n’est pas le cas des bâtiments qu’il développe, avec l’ambition d’une capacité de production de 40 à 50 MWc d’ici 5 ans (voir suite). MR

Christophe Bouthors, président de Telamon (ex-Groupe Panhard).
© Paul Carrier / Telamon

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format