Intralogistique

Nomagic lève 8,6 M$ pour ses cobots dopés à l’IA

NewsLetter | Nomagic lève 8,6 M$ pour ses cobots dopés à l’IA | publié le : 04.02.2020

Spécialiste de la préparation de commande automatisée, la start-up Nomagic annonce une levée de fonds d’amorçage de 8,6 M$ menée par le fond californien Khosla Ventures, associé au londonien Hoxton Ventures et aux investisseurs précédemment mobilisés (les britanniques DN Capital et Manta Ray, et l’allemand Capnamic Ventures). Créée à Varsovie en 2017 par un trio franco-polonais, c’est dans l’Hexagone que Nomagic a éprouvé son concept de « Pick & Pack » qui associe un bras robotisé et un moteur d’IA permettant la saisie d’articles hétérogènes. Repérée par Cdiscount, elle avait intégré la 1ère promotion de son incubateur/accélérateur The Warehouse à la fin du printemps 2018. En octobre, un pilote était mis en œuvre sur son site de Cestas pour assurer la mise en carton de commandes unitaires de petits articles électroniques et de jeux vidéos, le bras se saisissant des produits présentés en vrac dans les chariots issus du picking, et les plaçant dans l’emballage d’expédition après identification via un double système de scan. Le système est pleinement opérationnel chez Cdiscount depuis avril 2019, l’enjeu étant de répondre aux KPI exigeants de l’e-commerçant en matière de cadence (de 250 à 300 prélèvements/h), de disponibilité, et de taux de couverture (le pourcentage d’articles traité en automatique). « Mais la cadence peut être supérieure pour certains des autres systèmes mis en œuvre par Nomagic, en France et dans les pays germanophones », nous précise Tristan d'Orgeval, l’un des trois cofondateurs. Hormis un projet en logistique dans l’industrie, tous concernent des e-commerçants, y compris dans l’habillement où la capacité de l’IA à s’adapter au profil des produits à saisir est un atout. Et c’est, à ce stade, des bras d’Universal Robots qui sont utilisés. Nomagic intervient en direct auprès de ses clients (les intégrateurs devraient être mobilisé ultérieurement) en proposant une formule « Robot as a Service » qui implique un coût de mise en œuvre et un abonnement mensuel. Son objectif est de déployer pas moins de 1 000 robots dans les 5 prochaines années. On notera que cette équipe de 25 personnes bénéficie depuis mi-2019 des conseils avisés de Philippe Hémard, fort de ses 18 ans passés au sein des opérations d’Amazon Europe. MR


Image

Un cobot de Nomagic est en production chez Cdiscount depuis avril 2019.

© Nomagic

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format