Automatisation

Le nouvel entrepôt mécanisé de Showroomprivé s’appelle Astrolab

NewsLetter | Le nouvel entrepôt mécanisé de Showroomprivé s’appelle Astrolab | publié le : 14.04.2020

Le spécialiste des ventes événementielles en mode Showroomprivé, qui compte Carrefour à son capital, a ouvert en décembre 2019 un entrepôt de 15 000 m², sur lequel il compte pour optimiser sa supply chain et retrouver le chemin de la rentabilité. « Ce laboratoire pilote doit être 20% à 25% moins cher que notre réseau logistique existant », nous explique le nouveau directeur des opérations du distributeur, Hakim Ben Makhlouf, qui s’appuie actuellement sur 6 entrepôts externalisés (Dispeo, Deret, XPO Logistics, Kuehne + Nagel), tous proches de l’Ile de France, et 2 sites propres, à Saint-Witz, dans le Val d’Oise, ainsi qu’avec des dropshippers en Espagne et en France. « En installant ce nouveau site dénommé Astrolab à Saint-Witz, à 5 minutes de notre site historique, on peut mutualiser des ressources dans l’encadrement. Mais ces 2 sites ont des rôles différents. L’entrepôt historique traite des retours et du délottage, tandis que le nouveau ne stocke pas et ne traite que les flux des achats conditionnels (par opposition aux achats fermes) ». D’une taille comparable aux autres entrepôts, dont celui de XPO qui utilise toujours pour ce client les robots Skypod d’Exotec (voir NL 2825), Astrolab a été équipé d’un trieur à pochettes de Dematic, afin d’automatiser les ventes multiples, mais aussi de formeurs et de compacteurs de cartons automatiques signés Savoye et Pallbox. L’entrepôt, en phase de démarrage, tourne actuellement avec 50 employés. Son directeur des opérations estime qu’il n’est qu’au tiers de sa capacité, en traitant 20 000 commandes/semaine. « L’objectif, c’est 6 millions de commandes par an avec 200/250 employés. Nous avions prévu être à 80% fin 2020 et à plein au 1er trimestre 2021, mais le Covid-19 va retarder ce planning ». Face à la fermeture des points relais, Showroomprivé a pris à sa charge des livraisons à domicile, “dans la douleur”, mais a dû composer avec la baisse de moitié de capacité chez Colissimo. « Les délais de livraison se sont fortement allongés. Nous nous sommes lancés aussi avec Colis privé ». Astrolab a nécessité un investissement de 15M€. Cet entrepôt doit conduire à une baisse du coût par commande (autour de -40%) sur au moins 20% des flux, à horizon 2020, et permettre d’économiser autour de 4 M€ sur le résultat opérationnel en année pleine. Comparé à 2018, les frais logistiques de Showroomprivé sont en baisse de 5,5 M€, mais leur part dans le chiffre d’affaires a augmenté de 1,3 point compte tenu de dysfonctionnements et de la bascule du modèle d’achats fermes vers des achats conditionnels et des ventes en drophshipment, engagée pour réduire le risque de stocks. Pour son exercice financier 2019, l’entreprise a creusé sa perte nette (à 70,5 M€) et vu son résultat d’exploitation virer au rouge (-31,4 M€), alors que son chiffre d’affaires se contractait de 8,4% à 615,6 M€. VL


Image

Le nouvel entrepôt Astrolab de Showroomprivé à Saint-Witz est équipé d’un trieur à pochettes signé Dematic.

Crédit photo DR

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format