Gestion du transport

Les enjeux pour préparer l’après, selon Jérôme Bour (DDS Logistics)

NewsLetter | Les enjeux pour préparer l’après, selon Jérôme Bour (DDS Logistics) | publié le : 14.04.2020

Parmi les clients de l’éditeur d’outils de gestion du transport DDS Logistics, il y a ceux qui sont actuellement en pleine activité, et il y a ceux dont la production ou la distribution est en grande partie à l’arrêt durant cette période de confinement. Pour les premiers, l’enjeu est notamment de sécuriser et de trouver de nouvelles capacités de transport et pour les seconds, c’est de commencer à anticiper la sortie de crise. « Pour les acteurs qui opèrent à un niveau international, cela se fera de manière différenciée, d’un client à l’autre, d’une zone géographique à l’autre. En Chine, l’outil industriel commence à repartir, et il faut s’y prendre dès maintenant pour pré-réserver ses capacités de production et de transport, car le temps que les marchandises soit produites et acheminées, il s’écoulera plus d’un mois » explique Jérôme Bour, le président de DDS Logistics. D’autant que selon lui, il est probable que des changements s’opèrent aussi dans les réseaux de distribution, en prenant en compte la notion de risque, et avec une tendance à remonter les niveaux de stocks. « Les transitaires et les transporteurs doivent être associés au plus tôt à cette réflexion, à cette planification, afin de leur donner de la visibilité, et qu’ils puissent s’organiser pour se remettre en ordre de marche le moment venu, dans chaque zone géographique ». Dans cette préparation de l’après, les entreprises pourront plus que jamais s’appuyer sur leur TMS (Transport Management System). « Quand les flux de transport import Chine ou de distribution européenne vont repartir, il y aura un fort enjeu de visibilité et d’alertes sur les flux, car les réseaux seront perturbés, les ports saturés, les taux de dévoyés élevés » note Jérôme Bour. Par ailleurs, la vision de l’historique des flux, de leur répartition, de leurs coûts, de leur taux de service, pourra servir de base de réflexion à une éventuelle reconfiguration stratégique du plan de transport. « Certains de nos clients BtoB réfléchissent dès aujourd’hui, par exemple dans le BTP, à repenser leur réseau de distribution en passant du camion complet à un flux colis, livré en direct au client. Là encore, le TMS sera d’une aide précieuse car il sait gérer les deux types de flux » souligne Jérome Bour. JLR


Image

Jérôme Bour, le président de DDS Logistics.

Crédit photo DDS Logistics

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format