Livraison de colis

DPDgroup au-delà des 2 Md de colis livrés sur 2021

NewsLetter | DPDgroup au-delà des 2 Md de colis livrés sur 2021 | publié le : 08.03.2022

Avec un CA de 14,7 Md€, en croissance de 14,8%, et des profits s’envolant de +25%, supérieurs aux anticipations avec un résultat d’exploitation pour la première fois au-delà du milliard d’euros, ce sont des résultats « exceptionnels » qu’a présenté la semaine dernière DPDgroup / GeoPost. ʻOutstandingʼ a relevé Yves Delmas, son DG et directeur des opérations Europe, dans une intervention en anglais, internationalisation oblige. En volume, sur les presque 50 pays où elle opère, la filiale colis du Groupe La Poste a franchi la barre des 2 milliards de colis livrés, soit 8,4 M de colis/j en moyenne, et un pic à 12,2 M lors du Cyber Monday. Alors que l’activité de livraison B2B a retrouvé son niveau d’avant-Covid, la progression est tirée par le volet B2C, en lien avec le e-commerce. « À la croissance organique s’ajoute un rythme toujours soutenu de croissance externe pour étendre notre empreinte internationale au-delà de nos bastions européens, dans le droit fil du plan stratégique ʻTogether & Beyondʼ lancé il y a un an », a noté Yves Delmas (sur ce plan, voir NL 3298). De fait, DPD se revendique n°1 du colis en France et sur sept autres marchés du continent, de n°2 outre-Rhin et outre-Manche et sur une demi-douzaine pays, et n°3 sur d’autres, dont la Russie (voir brève suivante). Sur 2021, ses positions se sont par exemple renforcées en Espagne (acquisition de Tipsa), en Bulgarie (participation supplémentaire dans Speedy), et bien au-delà avec le rachat de 100% de Fast+Furious en Afrique du sud, son entrée au capital d’Aramex (acteur clé au Moyen-Orient, mais aussi présente en Australie et Nouvelle-Zélande !), ou sa montée à 40% dans Ninja Van, qui couvre l’Asie du sud-est (voir NL 3410). À cette logique de couverture géographique, via une présence multi-domestique et un volet transfrontalier croissant, s’ajoutent des focus sur des créneaux clés, comme la livraison pour le e-commerce alimentaire : acquisition de la plateforme française Epicery, développement de DPD Fresh en Belgique pour la livraison de repas, ou via Seur Frio en Espagne et Chronofresh dans l’Hexagone. Le marché pharma/santé est l’autre axe clé, illustré avec l’acquisition de BL Pharma Logistics aux Pays-Bas. Au-delà, c’est aussi la montée en puissance de la livraison B2C hors domicile qu’accompagne DPD, en renforçant son réseau de points pickup : pas moins de 70 000 dans 31 pays à ce jour, et l’objectif de 100 000 pour rapidement proposer un point de contact à moins de 10 minutes à 90% de la population européenne. Dans son arsenal très étoffé figure aussi le français Stuart, déjà développé en Espagne et au Royaume-Uni, et plein d’ambitions en Pologne ou au Portugal (voir suite). MR

Yves Delmas a dressé les perspectives de DPDgroup, avec sa casquette de directeur des opérations Europe et désormais aussi celle de directeur général, suite au décès de Boris Winkelmann en décembre dernier.
© DPDgroup

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format