Énergie

GRTgaz dévoile les futures évolutions de sa plateforme de Montierchaume

NewsLetter | GRTgaz dévoile les futures évolutions de sa plateforme de Montierchaume | publié le : 20.05.2022

Gestionnaire du réseau de transport de gaz (32 500 km de canalisations), GRTgaz fête les 10 ans de sa plateforme logistique nationale de Montierchaume, près de Châteauroux (36). Approvisionnant les 140 dépôts de l’entreprise repartis sur le territoire, le site compte quelque 5 hectares de stockage extérieur dédiés à l’entreposage de tubes en acier, et un entrepôt de 10 000 m² où sont stockés aussi bien des pièces forgées que des compteurs et des vis (avec une capacité de 5 000 palettes, 12 000 bacs et 430 000 pièces sur quelque 7 000 références). L’ensemble est exploité conjointement par des salariés de GRTgaz et des collaborateurs de GT Logistics, en prestataire in situ. « Sur nos 60 millions d’euros de marchandises actuellement en stock, il y en a une moitié sur notre plateforme nationale et une autre moitié sur nos dépôts », souligne Jean-Marc Laurent, responsable du pôle logistique de GRTgaz. Cette répartition pourrait toutefois évoluer, afin d’optimiser les niveaux de stocks. L’entreprise envisage ainsi de réduire la fréquence de livraison de ses dépôts, aujourd’hui réapprovisionnés toutes les deux semaines pour les demandes et références standards via différents partenaires transport (Gefco, Transports Capelle, UPS). « Nous ambitionnons aussi de développer les flux inter-sites et de faciliter l’approvisionnement de nos dépôts via une nouvelle solution de réception des livraisons sur site baptisée Celia, en interne », poursuit Jean-Marc Laurent. Développée par l’entreprise technologique Consignity, cette solution se matérialise par un conteneur dont l’ouverture peut s’effectuer à distance via une application mobile. Elle équipe à ce jour une vingtaine de dépôts GRTgaz et une cinquantaine d’autres en seront dotés d’ici 2024. Et à cette date, sa plateforme logistique disposera d’un nouveau WMS : début 2023, le site utilisera l’ERP S/4 HANA de SAP avec son module EWM (Extended Warehouse Management). L’enjeu pour l’entreprise est d’homogénéiser son traitement de data ainsi que d’anticiper l’impact du développement des gaz vert sur son activité logistique. Le transport de nouvelles énergies comme l’hydrogène va en effet nécessiter de référencer et de stocker de nouveaux équipements ces prochaines années. AD

Dotée de 1 100 m² de panneaux photovoltaïques et certifiée HQE, la plateforme traite 5 000 lignes de commandes par mois et enregistre 19 M€ d’entrées de marchandises par an.
© Thierry Vincent

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format