Logistique urbaine

La Poste maille Paris d’Espaces de Logistique Urbaine

NewsLetter | La Poste maille Paris d’Espaces de Logistique Urbaine | publié le : 24.11.2022

Début septembre, Colissimo a mis en opération le dernier en date des Espaces de Logistique Urbaine implantés dans Paris intramuros par le groupe La Poste, au premier sous-sol de l’ilôt reconfiguré de la poste du Louvre. Sur 2 900 m², environ 5 500 colis sont traités chaque jour à ce stade, et livrés en mode doux ou en véhicules décarbonés en plusieurs vagues assurant 63 tournées dans les arrondissements centraux (1, 2, 3 et 9ème). Le site emploie 75 collaborateurs aujourd’hui, et s’appuie sur une flotte de 45 vélos-cargos à assistance électrique pouvant charger 90 petits colis en moyenne, et 18 camionnettes électriques pour les plus gros (qui assurent respectivement 70 et 30% du flux). Ces moyens seront étoffés pour le pic de fin d’année (10 000 colis/j), sachant que sur 2023, cet ELU devrait traiter quelque 1,5 millions de colis. « Cette illustration de l’engagement du groupe La Poste dans une logistique urbaine 100% décarbonée et en mode doux repose sur un profond changement du schéma opérationnel, qui massifie l’entrée dans le cœur urbain avec un éclatement en tournées dans ces ELU », souligne Jean-Yves Gras, le DG de Colissimo. Auparavant, la livraison des colis en question reposait sur une cinquantaine de véhicules au départ de sa plateforme de Gennevilliers. Ce flux transite désormais par Pantin, où sont séparés petits et gros colis, ensuite regroupés sur rolls par tournée. Leur acheminement à l’ELU du Louvre (avant 8H) est aujourd’hui massifié, via des porteurs 7,5 tonnes (déjà décarbonés et bientôt tous électriques). Les colis y sont ordonnancés par chaque postier pour constituer leurs vagues matinales, sans compter le développement des livraisons en après-midi. D’autres ELU au service de ces flux de colis sont déjà opérationnels à République et Mouffetard (500 et 600 m²), et celui ouvert dès 2013 dans le quartier Beaugrenelle (15ème) achève sa reconfiguration : en janvier 2023, ses deux plateaux de 5 000 m² pourront gérer 2,5 millions de colis/an (sans compter les activités d’autres branches du groupe, comme, Chronopost, déjà sur place, Urby pour les flux de marchandises ou Logissimmo et sa palette de services (voir NL 3543). Puis un autre ELU ouvrira en 2024 à Magenta, dans le 10ème. Mais la démarche ne se limite pas à la capitale, fait valoir La Poste, qui revendique 27 ELU dans l’Hexagone en intégrant ceux ouverts dans 22 métropoles françaises. (voir suite). MR

L’ELU Colissimo Louvre ouvert début septembre devrait traiter pas moins de 1,5 millions de colis sur 2023, livrés en vélos-cargos et VU électriques dans les arrondissements centraux de Paris.
© M. Rabiller

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format