Logistique urbaine (suite)

Le rôle moteur de La Poste réaffirmé, pas seulement comme investisseur

NewsLetter | Le rôle moteur de La Poste réaffirmé, pas seulement comme investisseur | publié le : 24.11.2022

Suite à la visite du nouvel ELU Louvre ouvert par le Groupe La Poste (voir brève précédente), son président Philippe Wahl et sa toute récente directrice Logistique urbaine, Agnès Grangé, ont fait valoir les multiples initiatives de l’entreprise au service d’une logistique urbaine décarbonée. « Notre démarche s’est structurée dès 2014 en lien avec les métropoles, sans compter que 5 ans plus tôt, La Poste avait réalisé le tout premier appel d’offres massif en matière de véhicules électriques à l’échelle mondiale, a rappelé Philippe Wahl. Cette mobilisation sous l’angle investissement se poursuit, sur le volet de l’électrification de la flotte comme de l’immobilier qui sous-tend la transition vers une logistique 100% décarbonée ». Ainsi 200 M€ sont engagés pour doubler son parc français de VU électriques d’ici 2025 (8 000 en commande) comme de vélos-cargos (un millier en service à cet horizon). Et un montant équivalent est consacré à l’immobilier pour renforcer un maillage territorial qui compte déjà plus de 100 sites (soit 170 000 m²), avec une cinquantaine de sites supplémentaires d’ici 2026 (300 000 m² de nouvelles surfaces). Tous les formats sont au programme, de l’Hôtel de logistique urbaine de plus de 5 000 m² (tel celui en finalisation à Lyon, issu d’un appel à projet, voir NL 3405), aux espaces ELU de quelques centaines de m² en dernier maillon (tel celui de Magenta, à Paris, ou Mérignac près de Bordeaux), en passant par des Centres de Distribution Urbaine de taille intermédiaire à l’orée des ZFE (comme à Nanterre). Pour accélérer plus largement le développement de ce type d’immobilier, La Poste est associée à hauteur de 40% dans le lancement d’un fonds dédié de 500 M€, à parité avec la Banque des Territoires (bras armé de la Caisse des Dépôts), bientôt rejoints par un 3ème partenaire (20%). Une des premières réalisations ainsi financées sera la plateforme de Vendenheim, près de Strasbourg, déjà mise en chantier (voir NL 3539). Au-delà, l’engagement de La Poste se traduit dans l’accompagnement qu’elle procure aux 22 métropoles françaises pour la structuration de leur démarche en matière de logistique urbaine et de maitrise / décarbonation des flux. « Notre collaboration avec les collectivités s’est tissée depuis des années, et s’inscrit désormais dans des conventions de partenariat sur 4 ans adressant une large palette d’enjeux », a souligné Agnès Grangé, en mentionnant 11 conventions signées d’ici la fin d’année. On relèvera enfin que la mobilisation du groupe s’étend aussi à l’échelle européenne, via son réseau Géopost/DPDgroup, puisque son objectif de livraisons 100% décarbonée à horizon 2025 s’étend à quelque 350 villes au total. MR

Phillipe Wahl, président du Groupe La Poste, et Agnès Grangé, sa récente directrice Logistique urbaine, ont présenté hier à l’occasion d’une conférence de presse les multiples initiatives de l’entreprise en la matière.
© La Poste

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format