Automatisation

AutoStore porte son différend avec Ocado devant la justice

NewsLetter | AutoStore porte son différend avec Ocado devant la justice | publié le : 02.10.2020

Le spécialiste norvégien du ‘stockage cubique’ AutoStore accuse l’e-commerçant britannique Ocado de violation de brevets dans le cadre de l’offre de stockage automatisé que ce dernier propose sous le nom d’Ocado Smart Platform (OSP). AutoStore lui reproche de violer ses brevets, liés à ses technologies de levage et de moteurs de robots, notamment, et assure avoir entamé des procédures judiciaires aux États-Unis et au Royaume-Uni. Le norvégien sollicite des dommages et intérêts, et demande l’arrêt de l’importation, de la fabrication, de la commercialisation et de l’utilisation de la solution d’Ocado dans ces pays. « Il est clair que notre technologie est au cœur du système d’entreposage d’Ocado, indique Karl Johan Lier, le Pdg d’AutoStore. Nous ne pouvons tolérer plus longtemps la violation de notre droit de propriété intellectuelle par cette entreprise qui cherche à booster sa croissance et à se transformer en entreprise technologique mondiale. » Son communiqué de presse diffusé cette semaine rappelle en outre qu’Ocado est son client depuis 2012. Ces dernières années, l’entreprise britannique a équipé de grandes enseignes de la distribution comme Marks & Spencer ou Morrisons au Royaume-Uni, et notamment Kroger aux États-Unis (voir NL 2893) ou Monoprix en France (voir NL 3107). Courant juin, Ocado Group a en outre levé en bourse 1 Md£ (voir NL 3155). AutoStore a de son côté déployé plus de 500 installations et quelque 18 000 robots dans une trentaine de pays, y compris outre-Atlantique. « Un tribunal norvégien a déjà conclu qu’AutoStore était bien détenteur de brevets couvrant la technologie de la cavité centrale de ses robots, mais Ocado a continué à poursuivre des partenariats lucratifs en vendant cette technologie - ainsi que d’autres technologies appartenant à AutoStore - comme la sienne », conclut le groupe norvégien. De son côté, Ocado a assuré dans un communiqué n’être au courant d’aucune procédure judiciaire entamée à son encontre, et entend vérifier que ses propres brevets n’ont pas fait l’objet de violation de la part d’AutoStore. AD


Image

Les systèmes AutoStore (à gauche) et Ocado (à droite) vont désormais se livrer bataille devant les tribunaux.

Crédit photo Montage AutoStore / Ocado.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format